Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Office. Saison 5. Partie 3. BILAN

17 Avril 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

tv_the_office07.jpg

 

The Office // Saison 5. Episodes 13 à 19 (Partie 3).


Un grand homme a dit un jour "Alright. Alright everybody. You know I kid. You know I kid. You guys are the reason that I went into the paper business. So, uh, good-night, God bless, God bless America, and get home safre." Si c'est pour lui une raison pour être rentré dans le business du papier, ce grand homme est une raison suffisante pour me donner envie d'entrer dans The Office. Car bien sur, Michael Scott est le pilier central de The Office. En tout cas il lui donne quelque chose, ce petit truc en plus qui fait qu'on change complètement du jour au lendemain, que l'on veut des collègues comme à Dunder Mifflin. C'est comme entendre un sacrement. En tout cas, c'est écrit toujours avec cette même finesse. Rares sont les bonnes sitcoms de nos jours, The Office est l'exemple même du bon goût.

Tout d'abord l'intro de l'épisode du post-Superbowl, "Stress Relief" qui réinvente le code même du cold open. Cette série est excellente et Dwight est le personnage mythique de cette scène qui transforme un simple essai incendie en moment historique. C'est la meilleure entrée en matière que j'ai pu avoir avec cette série est je crois qu'elle le restera. Tous les personnages ont leur petit moment (rien que le chat d'Angela vaut le détour tout comme Kevin et son côté goinfre). Enfin il faut le voir pour le croire. On se croirait le jour de l'Apocalypse avec un Michael bien en forme.

20090202_office_560x375.jpgAlors forcément l'épisode du Superbowl reste anthologique grâce à cette scène qui juste parfaite mais forcément le reste de l'épisode l'était un peu moins, je l'avoue. Malgré quelques rires de bon coeur (comme à chaque épisode de la série), il n'en reste pas moins presque décevant sans l'être. C'est toujours bizarre avec cette série, même avec des épisodes moyens on a toujours l'impression de voir quelque chose sortant de nul part ailleurs. Malgré celui quelques scènes resteront dans les mémoires comme ce "faux film" avec Jack Back et Jessica Alba. Véritable histoire d'amour complètement barge. Je me demande où les scénaristes puisent leurs idées. C'est une question que je rêverais de leurs posés.

Michael Scott livre durant cette salve d'épisodes de bons moments lui aussi. Notamment dans les deux dernier épisodes où il se surpasse face à Idris Elba devenant le nouveau patron de Michael. D'ailleurs Idris Elba est un acteur tout simplement génial. Son personnage a offert à cette seconde partie de saison un second souffle à mon avis et j'ai hâte de voir la suite. Non mais Michael Scott qui démissionne cela reste sûrement l'une des meilleures scènes de la série. Un truc tellement surprenant. Mais dans le reste des épisodes il était aussi très en forme voir très émotionnel. Dans "Lecture Circus", il confit une nouvelle fois que Holly était la femme de sa vie mais son coeur moelleux va être brisé puisqu'il découvrira avec stupeur qu'elle a un petit ami et qu'elle semble l'avoir oublié. Des scènes parfois même déchirantes qui donne qu'une envie : prendre Michael dans ses bras pour le rassurer et le réconforter.
-The-Golden-Ticket-Promo-the-office-4812343-1920-1080.jpgThe Office se dépatouille malgré tout très bien avec le reste de ses personnages. Ce n'est ni trop fort, ni trop fin. On utilise à bon escient Jim et Pam que l'on met moins au centre des épisodes. Ce n'est pas plus mal d'un côté puisque l'on laisse le téléspectateur soufflé des excellents moments offerts par les personnages pour reprendre de plus belles forcément prochainement (on attends quand même le mariage). Le retour de Rachida Jones s'avère être sympathique mais presque inutile. C'est dommage car son personnage avait du potentiel. Le face à face avec Pam était trop facile, trop prévisible même. J'aurais cru qu'on allait aller jusqu'au bout mais non. C'est peut être le seul retour qui m'a déçu dans cette série. Au contraire, le retour de Jan plus tôt dans la série était lui réussi.

Forcément cette salve d'épisode poursuit donc sur la lancée de la saison 5 avec intérêt, des rires de bon coeur et certaines petites émotions qui passent très bien. J'aime cette série et je n'ai pas envie de la quitter. Quand la personne avec qui je regarde la série (c'est un peu mon conseiller en The Office) m'a dit : c'est terminé pour aujourd'hui, j'en était presque déçu puisque je suis plus qu'impatient de découvrir la suite. Cette série ce n'est pas une sitcom, c'est The Office.

Note : 7/10 (ép. 13 à 17), 8.5/10 (ép. 18 et 19). En bref, une salve au début charmeur et à la fin ébouriffante. The Office est l'alliance parfaite des genres.

large_office-newboss.jpg

Commenter cet article