Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Office. Saison 7. Partie 1. BILAN

24 Juillet 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

the_office_7-copie-1.jpg

 

The Office // Saison 7. Episodes 1 à 4. Partie 1.
BILAN


Quelle joie de retrouver The Office après une petite semaine de pause. Ces quatre nouveaux épisodes étaient réjouissants dans leur globalité. Même si j'ai trouvé quelques faiblesses, il y a avait du bon, voire même du très très bon et c'est grâce à Michael que ce bon arrive (mais aussi Dwight pou certains moments et Andy, oui, Andy génial dans cette version nouvelle de Sweeney Todd). Alors je retiens quand même la scène d'ouverture de la saison, ce lipdub. C'était extra. J'ai ri aux éclats. The Office ne surprendra toujours. Je n'avais pas été spoilé la dessus (comme beaucoup de choses sur The Office vu que je ne regardais pas la série et donc… ne m'y intéressait pas plus que ça, mis à part quelques grandes guest star qui sont passés comme Kathy Bates présente dans le premier épisode, en visioconférence).
TheOfficeLipDub7.jpgCe qui est agréable avec Michael Scott c'est que plus j'avance dans la série, moins j'ai envie d'arriver au moment fatidique de son départ qui me fera sûrement verser de chaudes larmes. Je suis enthousiaste de retrouver le personnage incarné par le magistral Steve Carell, mais penser qu'il jour il puisse s'éteindre me fend le coeur du plus profond de mon être. Steve disait récemment que ça lui faisait bizarre de ne plus incarner ce personnage et je ne comprends, 7 ans qu'il est dans la peau d'un personnage. C'est beaucoup pour un acteur, et il l'a tellement bien apprivoisé. Bref, pas encore le temps de faire la nécrologie. C'est bien mieux comme ça. Mais le personnage va nous servir des moments absolument ahurissants comme dans le season première dans le lipdub en magicien excentrique, ou encore la fessée qu'il mettra devant tous ses employés à son neveux (fils de sa demi soeur) qu'il a engagé pour tenter de l'aider.

Cette scène de la fessée reste parmi les plus frappante de la série je crois. Ca dure pas longtemps mais c'est… choquant et impertinent. Comme le ton de la série depuis ses débuts. Par ailleurs, dans le second épisode il doit passer une sorte de thérapie pour lui éviter de recommencer à frapper ses employés. Il va donc être face à Toby qui a eu un diplôme en psychologie. Les scènes de thérapie (6 heures il doit faire en tout) sont excellentes. C'est surtout les petites histoires complètement folles qu'il va raconter qui sont géniale. En fait, Steve Carrell a un dont, un vrai. J'adore. Et dans l'épisode "Sex Ed", il va découvrir qu'il a de l'herpès et va donc devoir revoir ses exes (dont Jane). Dans "Andy's Play", Michael avait auditionné pour le rôle principal sans l'avoir. La scène de son audition (clôturant l'épisode) était brillante. Il mimait carrément un épisode de Law & Order. Parfait.
TheOffice-Season7e04.jpgAndy aura également été un bon point de ces épisodes. Notamment grâce à "Andy's Play" où il incarne un personnage de la pièce Sweeney Todd. C'était grandiose. Je m'attendais pas du tout à ce que l'on voit réellement la pièce, juste l'entrée en matière musicale (qui est déjà un bon moment). Dans "Sex Ed", il va tenter d'inculquer les bonnes manières en terme de sexe. Autant dire que ce n'est pas tellement ce qu'il fallait pour lui car il a un but différent. Forcément, depuis que Erin sort avec Gabe, il en peut plus le Andy. Le pauvre. Gabe ne sert pas à grand chose d'ailleurs, c'est un ajout sympathique, un peu le gars presque débile et surtout peureux qui fait pas de vagues. C'est mignon, mais pas assez pour être hilarant non plus.

Pour ce qui est de Dwight, j'adore. On laissait la fin de la saison 6 sur un achat un peu étrange. Dwight achetait le bâtiment où logent les locaux de Dunder Mifflin Scranton. Alors forcément, dans le premier épisode, Jim et Pam vont s'en amuser et rire avec lui, lui faire des blagues (le coup de l'ascenseur est le meilleur). Dans "Counseling", il va tenter de prendre sa revanche sur un centre commercial qui n'a pas voulu faire affaire avec lui. Le coup était bien fichu. Rien à redire puisque Dwight joue le jeu à fond encore une fois. Enfin, ces quatre épisodes permettent d'avoir un début de saison sympathiques surtout avec quelques bons moments. Le season première reste le meilleur épisode de cette salve. Les suivants étaient drôles aussi, mais moins et j'ai moins bien aimé les intrigues mais c'est pas pour autant qu'ils étaient mauvais.

Note : 7/10. En bref, un retour en forme pour Dunder Mifflin Scranton.

Commenter cet article