Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Office. Saison 8. Episode 16. After Hours.

24 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-02-24-17h21m34s232.png

 

The Office // Saison 8. Episode 16. After Hours.


Dans la continuité de l'épisode précédent, Dwight fait le show et j'aime ça. Plus la saison avance, plus cette idée de spin off centré sur Dwight parait à la fois absurde et pas bête du tout. Absurde dans le sens où Dwight est le seul personnage qui à mon sens peu porté la série depuis le départ de Michael et donc, le perdre serait carrément perdre tout le charme humoristique de la série (bien qu'il restera quelques anecdotes de Creed ou de Kelly sans parler de Kevin, pilier humoristique de cette saison), mais d'un autre, cela pourrait permettre à Dwight de ne plus être étouffé par la série. On sent qu'il pourrait très bien vivre de ses propres ailes dans la Schrute Farm. Et il n'y a rien de mieux pour me rendre joyeux. Ce nouvel épisode de The Office prouve (comme le précédent) une fois de plus que sans Dwight, The Office n'a plus grand charme. Enfin, il n'est pas totalement rompu, mais il participe tellement à l'humour… "After Hours" c'est un hymne au personnage et à sa folie. The Office est une très bonne sitcom mais qui se ramolli plus le temps passe, l'inspiration manque et la frivolité des débuts n'est plu là. Alors il faut redoubler d'effort.

Cette semaine, Dwight va se donner comme but de coucher avec Nellie, afin d'avoir sa place de VP au sein de Sabre. Packer va tenter de faire de même. Evidemment, c'est la compétition entre les deux personnages. Packer ne gagnera pas, Dwight à moitié. Mais ce que j'ai adoré dans cette petite histoire c'est que Gabe, qui va rendre Packer malade afin qu'il ne couche pas avec Nellie, va se retrouver lui même avec le vomi de Packer sur la jambe. Comme quoi parfois, le revers de la médaille est bien plus fort que l'on ne peut le croire. Mais l'autre partie de l'intrigue de Dwight, c'est quand Jim l'appelle pour virer la remplaçante de Pam dans sa chambre d'hôtel alors qu'elle semble plus aguicheuse que l'on ne pourrait penser. C'est une coquine. Bref, Jim va faire croire à Dwight qu'il y a des "bedbugs" ou autrement dit des acariens. Les scènes sont hilarantes et sauve l'épisode de la catastrophe. Catherine Tate était elle aussi là pour sauver la situation. Elle est grandiose même si son personnage n'est presque qu'anecdotique dans l'épisode en soit. "After Hours" m'a cependant également plu pour la partie avec Jim et la remplaçante de Pam. Disons que à défaut d'être très bien foutu, cette histoire était fun et avait le mérite de sortir Jim de sa routine.
vlcsnap-2012-02-24-17h21m37s4.pngMais aussi de lier une intrigue avec Dwight. Et voilà encore pourquoi je ne pourrais pas voir Dwight partout car sans lui, Jim n'est plus rien (ou presque, il lui reste Pam, mais les moments intenses avec Pam c'était aux débuts de la série, plus maintenant…). Enfin, à Scranton, le petit ami de Val vient faire un tour et cri haut et fort que Darryl est celui avec qui elle couche. Evidemment, Val va nier le tout. L'intrigue permet à Pam d'être présente un peu dans l'épisode mais c'était très décevant. Disons que je ne suis pas fan de Darryl. Il est pas drôle, il n'a aucun truc pour lui, et il m'ennui. C'est terrible à dire finalement mais c'est vrai. Au final, on se retrouve donc avec un épisode en demi-teinte, qui tente des choses sans vraiment accrocher son téléspectateur au rideau. Il y a de bons moments mais je n'ai pas été totalement convaincu par l'ensemble. C'est dommage, il y avait tellement de choses à faire. Peut être que le prochain épisode (qui devrait lui aussi encore être à Miami à mon avis, va encore livrer plus de scènes marrantes pour Dwight et potentiellement Jim, je dis bien potentiellement).

Note : 6/10. En bref, une déception d'un côté, mais très fun de l'autre… Que choisir...

Commenter cet article