Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Originals. Saison 1. Episode 15. Le Grand Guignol.

12 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Originals

vlcsnap-2014-03-11-23h19m18s253.jpg

 

The Originals // Saison 1. Episode 15. Le Grand Guignol.


Il n’y a pas si longtemps que ça, je me suis demandé si The Originals pouvait réellement aller beaucoup plus loin qu’une première saison car la série est bien partie pour durer beaucoup plus longtemps que l’on ne pourrait le penser. Déjà renouvelée pour une saison 2, je me suis demandé comment The Originals pouvait faire durer son histoire et je me rends compte que finalement ce sont les flashbacks qui donnent chaque semaine de plus de la consistance au récit. Ils nous permettent de mieux cerner les personnages et d’apporter de nouvelles choses sur le passé des Originaux (alors que l’on avait déjà pu voir pas mal de choses dans The Vampire Diaries). Ce tout nouvel épisode était donc une opportunité en or pour faire revenir Mikael, le père de la famille toujours incarné par le très bon Sebastian Roché (Fringe, Lost). Ce que j’aime bien chez ce personnage c’est le fait qu’il semble complètement ravagé. Même si au fond l’action vient parfois à manquer, d’un point de vue de l’histoire, les flashbacks fonctionnent terriblement bien et nous permettent de cerner également qu’est ce qui a causé tous les problèmes de Originaux, que cela soit la destruction de la ville par Mikael ou encore la séparation d’avec Marcel.

C’est peut-être également décevant d’un point de vue narratif dans le sens où tout semble aller un peu trop vite en besogne. Mikael débarque et puis tout s’enchaine à une vitesse peut-être un peu trop importante. Mais ce n’est pas non plus totalement décevant, surtout que le potentiel est toujours présent et bien exploité par The Originals. La série cherche avant tout à nous raconter comment tout s’est déroulé et comment le retour des Originaux n’est pas si facile dans la ville qui les a plus ou moins vu naître. La présence de Mikael change donc plus ou moins la dynamique même de la série. Notamment du point de vue de Klaus. Ce dernier est le héros (plus ou moins) de The Originals et cela s’est toujours ressenti. Disons que le personnage parvient à s’imposer sauf que Mikael sait comment faire en sorte que Klaus se recroqueville plus ou moins. Mikael est fait de menaces, Klaus de coups de bluff. C’est différent mais la confrontation des deux personnages fonctionne terriblement bien. Pour ce qui est du retour du fameux White Oak Stake (que tous les téléspectateurs de The Vampire DIaries auront reconnu), c’est étrangement peu excitant.
vlcsnap-2014-03-11-23h23m32s238.jpgDisons que j’ai plutôt l’impression que The Originals fait des choses qu’elle a déjà pu faire par le passé et c’est bien dommage. J’aurais tellement aimé que cela soit beaucoup plus original (ce qui est ironique vu le titre de la série). Le vrai moment fort de l’épisode est certainement celui où Elijah tue Sabine/Celeste. Je ne sais pas trop ce qu’il faut attendre par la suite de cette mort. C’est tellement rapide que l’on n’a pas l’impression de déguster quoi que ce soit de la série. A mon grand damne finalement, surtout que je m’attendais vraiment à ce que cela soit fait légèrement différemment. Elijah de son côté a plus de place dans cet épisode. C’est à mon avis car la série a envie de prouver qu’il a beaucoup des choses à raconter et pas seulement dans le présent. Même le passé est intéressant et je veux voir des épisodes équilibrés comme celui-ci et pas comme l’autre que l’on avait pu voir il n’y a pas si longtemps que ça qui n’était qu’en flashback et qui était à mon humble avis assez raté. Mais bon, j’aime bien The Originals et cela ne semble pas prêt de changer.

Note : 6.5/10. En bref, un solide épisode de The Originals, encore une fois.

Commenter cet article