Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Originals. Saison 1. Episode 6. Fruit of the Poisoned Tree.

8 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Originals

vlcsnap-2013-11-07-00h22m22s230.png

 

The Originals // Saison 1. Episode 6. Fruit of the Poisoned Tree.


Ce que j’ai toujours aimé dans The Originals c’est Elijah. J’aimais déjà bien ce personnage dans The Vampire Diaries mais je dois avouer que je l’ai toujours aimé dans ce spin off. Alors certes, cela ne fait que six épisodes que je regarde cette série pour le moment mais je dois avouer que le tout est si bien fichu que je n’ai qu’une seule envie : en voir beaucoup plus. Le truc étrange tout de même avec The Originals c’est le fait que la série débutait de façon miséreuse, sans nous donner réellement envie d’aller au-delà de son introduction. Et puis petit à petit les épisodes ont réussi à gagner mon intérêt et la série ma confiance. Je ne peux pas comparer The Originals avec la série mère étant donné que cette année cette dernière est elle aussi en train de se renouveler complètement. Du coup, on se retrouve avec deux séries, une qui est en train de renaître et l’autre qui est en train d’accoucher de quelque chose de plutôt intelligent et même palpitant. Les retournements de situation, la manière dont s’articule l’histoire et l’utilisation des personnages (notamment de cette petite coquine de Rebekah - vous l’aurez compris en ayant vu l’épisode -), tout est fait de façon intéressante et je me surprends vraiment à être plus ou moins captivé par cette série.

C’est un travail de longue haleine que tente de nous faire Julie Plec avec ce spin-off. Elle semble avoir réussi à écrire une nouvelle version des Originaux, comme on ne les avait pas nécessairement vu dans The Vampire Diaries alors qu’ils étaient engoncés dans tout un tas de trucs pas toujours très passionnants. Depuis le début de la saison, Elijah est un peu le bon personnage, la bonne poire mais cet épisode tente réellement de renverser la situation. Notamment avec la scène qu’il partage avec Sophie. Tout cela démontre également que The Originals s’amuse, sans chercher à aller non plus trop loin. Il a envie de savoir ce qu’il se passe à la Nouvelle Orléans et qui sont les grands protagonistes de cette ville. Au fond, il observe énormément mais j’ai déjà hâte de voir ce qu’il va bien pouvoir nous offrir, notamment avec l’enfant à venir qui pourrait très bien être un élément très important de l’histoire (en espérant que cela soit fait différemment de Twilight, car bon… Renesmée n’est pas le meilleur enfant de vampire qu’il soit). Bref, la série s’amuse donc encore une fois avec sa galerie de personnage particulièrement grande.
vlcsnap-2013-11-07-00h28m45s223.pngKlaus de son côté était un peu plus en retrait cette semaine afin de démontrer à côté que Elijah n’a pas oublié sa vraie nature, celle de faire le mal. L’épisode permet donc de revenir à une dynamique fraternelle entre les personnages et évite alors de laisser Elijah trop de côté (alors qu’il y avait largement de quoi faire, c’est certain). Par ailleurs, la scène de séduction entre Marcel et Rebekah était assez drôle. C’est vrai que j’ai du mal avec ce genre de mise en scène dans The Originals. La série tente de se prendre pour une sorte d’oeuvre de Shakespeare par moment et cela ne fonctionne pas autant que l’on ne pourrait le désirer. C’est en tout cas ce que j’ai pu ressentir avec cet épisode. Ainsi, on se retrouve donc avec un nouvel épisode réussi de The Originals, en espérant que cela reste sur cette lancée. Surtout que la série a trouvé le moyen de réellement nous plonger au coeur de la personnalité d’Elijah tout en démontrant qu’il n’a pas perdu son côté sombre en cours de route (la série s’était d’ailleurs acharnée à faire de lui une sorte de gentil, pour mieux renverser la situation à ce que je vois).

Note : 6.5/10. En bref, toujours aussi agréable de suivre les aventures des Originaux à la Nouvelle Orléans.

Commenter cet article