Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The River. Saison 1. Episode 7. Experiment.

14 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-03-14-11h46m04s186.png

 

The River // Saison 1. Episode 7. Experiment.


A un épisode de sa fin, The River se réveille enfin et nous offre un épisode d'assez bonne facture, surtout pour le dernier quart d'heure finalement. Mais l'efficacité est là. The River a été depuis le début une série d'horreur décevante, qui tentait de reprendre ce qui faisait le succès de la franchise Paranormal Activity mais sans grande valeur plurale. Le soucis de The River c'est clairement d'avoir écrit la série autour de scènes d'horreur. Car si l'on regarde bien les épisodes précédents, tout est construit autour d'une ou deux scènes horrifiques (plus ou moins bonnes et sur les deux derniers épisodes ce n'était pas très réussi d'ailleurs). Mais malgré tout, c'est une série qui avait son potentiel, tué dans l'oeuf par des idées mal développées et écrites à la louche. Je ne considère pas The River comme une bonne série, tout simplement parce que les épisodes sont décousus et que la cohérence n'est pas le maitre mot de cette série. Oren Peli a de toute façon offert sa "soupe" au public qui en demandait. Même si on ne peut pas dire que tout le monde était friand vu les scores du pilote de la série qui n'a pas spécialement attiré les foules. "Experiment" tente alors de changer la donne et de donner un peu d'entrain à la suite de la série alors que celle ci ronronnait.

Il était certain que de toute façon on allait retrouver Emmet Cole dans cet épisode, ou bien en guise de cliffangher ou durant l'épisode en soit afin de relancer un peu l'intrigue de la série. C'est arrivé dans le dernier quart d'heure de l'épisode, qui est pour moi une grande réussite. On ne s'ennui pas, on s'amuse clairement et ce côté énergique et stressant (notamment quand on va retrouver ce qui ressemble à des zombies, et cette scène m'a inspiré une sorte de nouvelle version de Resident Evil voire même Silent Hill pour l'inspiration du laboratoire. Mais le dernier quart d'heure c'est surtout les retrouvailles entre le fils, la femme et le père, Emmet. Même si le côté "Emmet dans un cocon" était bien dégueulasse, j'ai bien aimé car l'épisode prend son temps pour nous faire stressé au début et puis petit à petit installe son sujet avec beaucoup d'entrain. J'ai également adoré l'horreur qui découle de ce passage car c'était sans prise de tête mais également très bien fichu. Pour le fois la réalisation de la série que l'on peut parfois critiquer est très bien mise à l'oeuvre dans l'épisode. Notamment tout le passage sur le bateau avec cette menace invisible.
vlcsnap-2012-03-14-11h45m23s39.pngOn va notamment développer la marque dans le coup de Lena. On se doute bien que dans le dernier épisode de la saison (série) se développera alors cette histoire là. Et j'aime bien comment c'est fait. Avec beaucoup d'intérêt. J'ai notamment adoré le regard caméra de Lena quand elle voit la marque car les autres ne savent pas, il n'y a quelqu'un, le caméraman et nous. C'est ce qui permet aussi d'impliquer un peu plus le téléspectateur dans l'épisode alors que The River nous permettait pas réellement de pénétrer au coeur du sujet. "Experiment" se déroule presque intégralement dans un bâtiment où des expériences avaient lieu. On est donc plongé dans le noir le plus complet durant tout l'épisode, ce qui permet d'être encore plus stressé par l'histoire mais également de nous offrir un huis clos assez efficace. Même si ce qui se dit au début de l'épisode est fumiste, car ce n'est pas super intéressant pour l'histoire même de la série (saison) étant donné que tout est effleuré et que l'on pose encore de nouvelles questions. Mais j'ai bon espoir que la suite nous offre du bon et un dernier épisode riche.

Note : 7/10. En bref, premier épisode qui m'ait vraiment trouvé. J'ai aimé ce qui se passe et particulièrement le dernier quart d'heure. L'histoire prend enfin une forme intéressant et pas ce côté cache misère ennuyeux.

Commenter cet article