Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Shadow Line. Saison 1. Episode 2.

18 Juin 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-06-18-12h22m21s59.png

 

The Shadow Line // Saison 1. Episode 2. Episode Two.


Après un premier épisode plaçant les éléments du meurtre et les victimes, cette fois on recherche le chauffeur de la voiture de Wratten qui est identifié sous les traits de Andy Dixon. Gabriel pense que Harvey connaissait son tueur car il a baissé la fenêtre de sa voiture pour lui parler. Lui et Honey vont alors partir à la recherche de ce fameux chauffeur. L'histoire était plutôt pas mal et permet de garder du rythme, les 10 dernières minutes sont frénétiquement épileptiques. Tellement palpitantes. Je crois que les courses poursuites de ce genre, j'en veux plus dans les séries. C'est souvent plus intéressant à pied qu'un course de voiture. Alors certes, y'a des avantages dans les deux (d'un côté il peut y avoir des explosions, bref, peu importe). La série donne donc un ton précis au personnage d'Andy. On va notamment prendre contact avec sa mère.

Mais Jay Wratten est aussi sur ses traces. Ce personnage est vraiment cinglé. La série est d'une de ces violence parfois. La scène au début de l'épisode où il tente de noyer un chat était absolument choquante. Personnellement, j'ai eu du mal. C'était dur. Mais on le sait, Jay est un malade mental. Il est donc aussi sur la piste d'Andy et va jusqu'à menacer la mère tout comme un homme mystérieux appelé Gatehouse. Il est mystérieux ce personnage et j'ai hâte de voir ce qu'ils vont faire avec lui. On a l'air de jouer un rôle important et à l'air de savoir pas mal de chose. Notamment de vouloir éloigner Andy de Jay et la police. Je ne sais pas trop pourquoi, j'ai des théories. J'attends de voir la suite pour que celles ci se confirment ou non.

Ce nouvel épisode est donc un peu plus percutant que le premier en terme d'action. Il livre vraiment la bonne dose. Après un pilot très sombre et noir, on revient ici à quelque chose de plus classique mais tout aussi prenant, en pleine journée. Je m'attendais pas vraiment à ce que la série soit aussi bonne, j'avoue. En tout cas, elle en surprend et une série qui me surprend c'est génial. J'aime beaucoup les séries policières avec un meurtrier par saison, c'est plus efficace et plus personnel. Cela permet de toucher un peu mieux les personnages. C'est notamment ce que fait Luther ou encore The Killing, deux séries qui pourraient avoir le même univers.

Note : 8/10. En bref, un épisode haletant avec le suspense qu'il faut.

Commenter cet article