Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Slap. Saison 1. Episode 6. Manolis.

26 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-11-26-12h54m45s6.png

 

The Slap // Saison 1. Episode 6. Manolis.


Après 5 premiers épisodes très bons, The Slap arrive à me décevoir pour la première fois. C'est en centrant son épisode sur Manolis que j'ai pas réussi à me connecté au personnage. Le problème principal de son histoire c'est de ne pas avoir réussi à nous présenter Manolis bien avant. C'est un peu un personnage qui arrive comme un cheveu sur la soupe. C'est que mon avis. Ensuite il n'est plus tout jeune, du coup, les problèmes de couple avec sa femme n'était pas vraiment ce qu'il y avait de mieux. Les moments les plus intéressants sont donc les interactions entre Manolis et son fils Hector. C'est là que tout devient intéressant d'un coup. Surtout car il y a un conflit. Manolis veut parler avec son fils, mais ce dernier n'a jamais le temps. Mais Hector ne sait plus où il en ait lui non plus. C'est pas vraiment touchant pour le coup, et c'est dommage car par exemple le moment où il avoue à son père qu'il a trompé sa femme, il y avait de la matière que cela devienne une excellente scène. Malgré le travaille suffisamment excellent des dialogues, il manque un truc.

Pour la première fois dans tout le schéma narratif de la série, on va pas avoir que des scènes avec le personnage central de l'épisode. Encore heureux d'un côté car Manolis n'est pas celui qui a le plus de choses à raconter. J'aurais même préféré deux épisodes sur Rosie, il y a encore tellement de choses à raconter et son épisode - le précédent - était si bon que ça me manque. Donc l'épisode va proposer quelques face à face, tout en rouvrant l'histoire sur la fin de l'épisode précédent. Autre première fois narrative. Manolis est un homme de famille et de valeurs. Alors forcément il ne dit pas grand chose. Sa femme l'embête, mais il l'aime et ne veut pas que tout tombe en lambeaux. La scène du lit où il regarde le plafond est assez explicative du phénomène. Par ailleurs il y a aussi la visite de Manolis à son père. The Slap offre ici l'épisode le plus familial de son histoire. Mais malheureusement, ce n'est pas le meilleur. Loin de là. J'ai pas connecté avec les valeurs du personnage et surtout son sentiment à l'égard de l'histoire.
vlcsnap-2011-11-26-13h54m34s60.pngJe n'ai jamais été un fana des histoires de ce genre il faut dire. Petit à petit on a un Manolis qui arrive à être heureux en faisant des choix qui lui son propre, et non plus en pensant uniquement à sa femme et sa famille. Le déclencheur est forcément la liberté que son fils a pris vis à vis de sa propre famille. La partie dans le club aurait pu être bien meilleure. Malheureusement, elle manque de stature. Une fois de plus l'épisode n'arrive pas à nous fournir ce qu'il fallait. Après, j'ai pourtant aimé Mariage à la Grecque, mais la culture orthodoxe, et méditerranéenne de cet acabit, je n'ai jamais été fan. Sans compter toute la bande originale de l'épisode. Voilà quelque chose que j'ai aussi moyennement apprécié. Après, je ne dis pas que certains ne pourront pas trouver leur compte dans cet épisode ou dans la série, d'ailleurs il y a du bon, mais il y a aussi des trucs que j'ai pas aimé. J'aurais aimé que l'épisode soit moins contemplatif finalement, on est passif dans l'histoire. Dommage.

Note : 4/10. En bref, premier épisode avec lequel je ne me connecte pas, mais vraiment pas du tout. Seule la suite des intrigues hors du personnage de Manolis, m'a séduit.

Commenter cet article