Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Soul Man. Saison 1. BILAN.

23 Août 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

Capture-d-ecran-2012-08-23-a-20.13.56.png

 

The Soul Man // Saison 1. 12 épisodes.
BILAN


Annoncée comme un spin off de Hot in Cleveland, je n'ai pas retrouvé l'énergie de la série des madame de Cleveland. J'avais abandonné Hot in Cleveland après le troisième épisode de la seconde saison. Donc je n'avais pas encore vu l'apparition de Cedric The Entertainer dans la série. The Soul Man n'est pas vraiment un spin off à mes yeux, racontant des aventures beaucoup plus familiales et ramenant directement aux années 90 et notamment au Cosby Show. The Soul Man avait pas mal de potentiel et le premier épisode n'était pas mauvais, mais petit à petit, j'ai eu l'impression de voir la même blague encore et encore. Cedric The Entertainer a de l'énergie à revendre, et c'est ce qui donne un peu de punch à la série. Mais j'ai la mauvaise impression que cela s'arrête là. Ce que j'ai cependant apprécié avec The Soul Man c'est qu'elle m'a rappelé les comédies des années 90 qui ne se prenaient pas la tête et qui racontaient quelques bonnes blagues avant de nous laisser attendre la semaine suivante.

Durant douze épisodes, je me suis tout de même demandé pourquoi je regardais The Soul Man. Car au fond, c'est assez loin de mes standards en comédie. Je suis bercé par Friends, et puis par les comédies d'aujourd'hui, plus modernes. Mais malgré tout, je reste un peu attaché à mon enfance et ces soirées sur M6 où je regardais ces sitcoms. J'aurais eu envie que The Soul Man aille un peu plus loin que certaines blagues réchauffées, mais au moins, on n'est pas chez Tyler Perry. Car très justement, les sitcoms afro-américaines se sont faites envahirent par Tyler Perry, le fléau de la sitcom. On lui doit la terrifiante House of Payne ou encore Meet the Browns. Heureusement qu'il ne sévit que sur TBS. Cela permet de donner du vacances aux autres. The Soul Man veut aussi être une série joyeuse, joviale et conviviale. Son héros est une ancienne star de la chanson recyclée en prêtre. Autant dire que ce n'est pas courant. Mais justement, on va très bien jouer de ce paradoxe.
vlcsnap-2012-08-23-19h32m32s146.pngNotamment quand la musique revient faire son apparition dans la vie du héros, ou encore que la fille de celui ci ne comprend pas vraiment pourquoi son père ait pu vouloir changer de style de vie à ce point. The Soul Man pose aussi parfois les bases de la comédie familiale en posant les questions logiques, et en ressortant certains poncifs (comme le fait que la fille veuille sortir, et puis parfois avec des tenues pas toujours appropriées, …). Il y a une bonne énergie qui provient de ce cast aussi. On sent qu'il y a une certaine cohérente dans le choix des acteurs qui a été fait. Mais The Soul Man n'a rien de bien novateur. C'est bien le seul reproche que je peux faire à cette série et c'est malheureusement beaucoup. Si le premier épisode était sympathique, je reste ne m'a pas tant convaincu. La volonté était peut être bien de garder le tout léger et de ne pas trop en faire. Et du coup, je comprends un peu mieux la construction de la série. Car durant cette première saison, il ne se passe pas grand chose.

Note : 4.5/10. En bref, une comédie honorable mais malheureusement pas assez novatrice dans sa manière de renouveler ses gags.

Commenter cet article