Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Soul Man. Saison 1. Pilot.

21 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2012-06-21-18h15m29s130.png

 

The Soul Man // Saison 1. Episode 1. Pilot.


TV Land, paradis des sitcoms old-school lançait une toute nouvelle aventure, celle de "The Soul Man", avec dans le rôle titre… Cedric The Entertainer. Spin off avoué de Hot in Cleveland, je ne comprends pas vraiment la liaison que l'on peut faire avec l'autre série, mais pourquoi pas. Globalement, j'ai passé un bon moment devant ce premier épisode même si ce n'est pas non plus tordant. J'ai eu l'impression de voir de la comédie afro-américaine sous ses meilleurs jours, vous vous souvenez tous du Cosby Show dans les années 90. Du coup, The Soul Man joue parfaitement avec la nostalgie sans oublier que l'on est en 2012 et que c'est un monde moderne (on confronte notamment Boyce à Lyric à ce sujet là dans le premier épisode). Boyce avait apparemment été introduit dans un épisode de la saison 2 de Hot in Cleveland, épisode que je n'ai pas vu, ayant abandonné la série mère aux portes de la seconde saison. Boyce incarne un personnage démesuré, qui est devenu révérend après avoir été une star du R'n'b.

Le Révérend Boyce Ballentine, une superstar du R'n'B devenu pasteur, prend en charge l'église de son père. Ce changement de vie n'est pas au goût de sa femme et de sa fille...
vlcsnap-2012-06-21-18h09m41s229.pngL'histoire est incongrue mais efficace, et surtout, ce premier épisode permet de prendre l'historie en cours de route. Il n'y a pas de mise en place et c'est tant mieux. La petite discussion avec Barton, son père, est la seule qui permet de faire la connexion entre l'ancienne vie de Boyce et sa nouvelle vie de révérend. Les scènes d'église, ce n'est pas trop mon truc, dans on va dire que cela ne va pas vraiment à l'avantage de The Soul Man, mais il y a du coeur dans cette série. Loin des ratés précédents de la chaine qui sont The Exes ou encore Retired at 35 que j'ai abandonné après cinq épisodes, de peur de faire une crise cardiaque d'ennui. The Soul Man est donc une série qui a du coeur et c'est assez simple, sans prise de tête. Evidemment, je trouve dommage que le ton soit aussi âgé et que la femme de Boyce puisse être l'imitatrice presque à la perfection de la voix de Fran Drescher. Cela m'a perturbé tout l'épisode.

Il y a tout de même quelques défauts. Ce premier épisode est un peu déconnecté du fait que l'on ait pas de début à l'histoire de notre héros. C'est dommage car même si c'est aussi un avantage, on ne comprend pas vraiment ce qu'il fait là dans une série. Personnellement, j'en attendais donc largement plus de ce point de vue là. Cedric The Entertainer est sympathique mais par moment j'ai l'impression que l'on a une parodie d'un personnage que Martin Lawrence aurait déjà incarné au cinéma. Sans compter évidemment le style de la sitcom qui ne me permet pas vraiment d'entrer pleinement dans le délire. Globalement, ce n'est pas mauvais mais il va falloir développer quelques intrigues et gommer les gros défauts qui persistent tout au long de ce premier épisode. C'est une sitcom avec un grand coeur, il suffit juste d'ajouter quelques bonnes répliques ici et là, et l'on pourrait bien avoir une solide petite sitcom estivale.

Note : 5/10. En beef, The Soul Man c'est sympa et old-school. Il va juste falloir muscler les dialogues et cela pourrait bien être encore plus cool.

Commenter cet article