Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Spiral. Saison 1. Episode 5. Five.

2 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-10-02-19h23m46s61.png

 

The Spiral // Saison 1. Episode 5. Five.
SEASON FINALE


La petite expérience d'Arte dans le domaine cross-media avec The Spiral est une bonne idée qui n'aura pas tournée au vinaigre. Bien que ce dernier épisode n'était pas toujours là où j'attendais la série, j'ai passé un agréable moment en la compagnie des divers personnages. Afin de libérer Sigrid des mains de ses ravisseurs, Ella, Oskar, Max et Francis avaient fait des copies des oeuvres d'art. A la fin de l'épisode précédent ils étaient parvenu à sauver Sigrid et à s'enfuir. C'est là qu'ils font face à Blochin, le fameux tueur à gages engagé par Vera Federstorm. Une expérience assez intéressante que c'est épisode du point de vue de Blochin qui va connaitre un réel développement dans la série. L'épisode permet aussi au personnage de prendre du galon quand il va se charger de la petite Vera. Cette dernière est l'un des regrets que j'ai pour cette saison. Elle n'aura jamais eu de place intéressante dans la série. Elle était une méchante mais pas une méchante réellement impliquée dans l'histoire par le scénario. Elle était beaucoup trop tapie dans l'ombre (ce qui ne m'a pas plu du tout).

Du coup, Blochin devait changer la donne, ce qu'il va plus ou moins bien faire. J'ai été assez surpris de l'enchainement des évènements, notamment quand l'on comprend que la société d'investissement Kallengar Holdings (que Ella, Oskar, Max et Francis soupçonne d'être derrière toute cette petite conspiration contre Arturo) est bien l'entreprise qui est derrière toute cette sombre affaire. Globalement, cela reste assez efficace et le scénario continue d'être réellement intéressant. Mais là où la série pèche un peu c'est quand l'on commence à parler de Roos Dubois et ses collègues d'Europol. J'ai eu cette mauvaise impression que ce personnage était assez mal utilisé dans les derniers épisodes de la série. Elle ne servait pas à grand chose, sauf ici dans les dernières minutes de l'épisode où elle trouve réellement son intérêt. J'avais envie de voir quelque chose se faire autour de Roos par exemple mais The Spiral n'a pas réellement le temps de s'y consacrer. C'est dommage que Arte ait été aussi frileuse vis à vis de sa commande car 5 épisodes c'est beaucoup trop court pour se consacrer à une série aussi riche et complexe.
vlcsnap-2012-10-02-18h35m00s239.pngMais je ne boude pas mon plaisir, car globalement j'ai passé un bon moment. Même avec Francis quand ce dernier découvre un élément qui pourrait bien casser le groupe : son père. En effet, Hector Haese, qui dirige la société responsable du meurtre de ses amis, va évidemment faire une proposition indécente. Je savais pertinemment que Hector allait faire son apparition un peu plus dans la vie de son fils. C'est dans un premier temps à cause de lui tout ce qui s'est passé dans l'épisode précédent. Au final, ce dernier épisode de saison était assez efficace même si The Spiral aurait clairement pu mettre un pied supplémentaire sur le champignon. Cela reste une série de bonne facture, avec ses petits défauts mais entre la très jolie réalisation et le très solide casting (avec des acteurs de tout bord européen, ce qui est fascinant), je pense que l'on a ce que l'on pouvait attendre d'une série comme celle ci. De plus, l'expérience cross-média qu'elle a apporté à côté était elle aussi assez intéressante en elle même.

Note : 6/10. En bref, une fin de saison classique et efficace.

Commenter cet article