Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Spiral. Saison 1. Pilot.

4 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

ARTE-2012-09-03-23-00-13.jpg

 

The Spiral // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Toute nouvelle série d'Arte, The Spiral est avant tout une co-production européenne entre plusieurs pays. En plus de cela, c'est également une série interactive qui joue sur plusieurs médias en même temps : dans un premier temps la télévision avec les épisodes et de l'autre sur internet avec la fameuse chasse au trésor. Dès le début du premier épisode nous sommes plongés dans l'univers de la série. C'est assez bien fait et l'on respecte parfaitement les codes de l'enquête à dimension européenne. Du coup, The Spiral parvient tout de suite à nous faire entrer dans son sujet sans trop de problème. Petit à petit, on nous présente également une galerie de personnages aussi bien du côté de Arturo, l'instigateur de cette fameuse chasse au trésor, mais également du point de vue d'Europol, l'agence européenne d'investigations (c'est le Interpol européen tout simplement). Ce que j'aime bien c'est que The Spiral a de l'ambition. Celle de nous raconter une histoire qui se déroule sur tout le sol européen et qui ne laisse pas grand chose au hasard. Alors certes, ce premier épisode fait pas mal de mise en place, mais la suite risque très justement d'être réellement palpitante.

Copenhague. Une capitale européenne qui attire depuis longtemps des rebelles et créateurs de tout poil. C’est là que vit Arturo, un "street artist" aguerri. Il dénonce régulièrement les dérives commerciales du marché de l’art à travers des happenings et autres actions tonitruantes. Personne ne connaît son visage, mais l’establishment européen a appris à redouter sa signature en forme de spirale stylisée. Il a fondé une communauté d’artistes dans un entrepôt appelé The Warehouse où vivent six jeunes peintres contestataires comme lui : Ella, Oskar, Sigrid, Max, Francis et Jakob. Ensemble, ils conçoivent un projet fou : voler six œuvres d’art majeures dans six musées européens, le même jour, à la même heure, puis les expédier vers des destinations secrètes, avant de les restituer, une fois l’attention médiatique à son comble. Ils ne demandent aucune rançon, seulement que les internautes retrouvent les œuvres grâce à des indices laissés sur un site thespiral.eu et apportent à leur tour une contribution artistique.
ARTE-2012-09-03-23-25-49.jpgDurant ce premier épisode, nous découvrons donc le département d'Europol. Une agence d'investigation menée par une jeune femme et qui va se retrouver en duo avec un ancien flic avec pleins de contacts. Autant que cela fonctionne bien. Ce duo rappelle beaucoup ce que l'on peut faire dans pas mal de séries. On allie la connaissance avec de l'autre l'expérience du terrain et les contacts. De plus, un duo homme / femme appelle toujours à un jeu de séduction qui aura sans aucun doute lieu (si la série s'en donne le temps évidemment, il n'y a que 5 épisodes pour cette première saison). Du point de vue d'Arturo, le fameux criminel, menant un groupe d'artistes contestataires, on est un ton en dessous. En effet, il faut juste en donner un peu au début de l'épisode (la pluie de billets de 200) mais pas trop pour attiser la curiosité du téléspectateur. On peut dire que cela fonctionne plutôt bien puisque j'avais envie d'en voir beaucoup plus. Mais ce n'est pas tout.

La seconde partie de l'épisode développe donc ce fameux vol des 6 oeuvres d'art. Autant dire que tout de suite ça à quelque chose de passionnant. On sent le rythme et on a presque peur pour les personnages (que l'on ne connait presque pas). The Spiral peut devenir une vraie petite série palpitante, un vrai thriller épique. La dimension de chasse au trésor n'est lancée que dans le prochain épisode (cet épisode se charge uniquement de la mettre en place), mais en tout cas, le moins que l'on puisse dire c'est que c'est plutôt réussi. Par ailleurs, The Spiral pourrait bien être une idée dont les autres chaines devraient s'inspirer. C'est une petite innovation et je dois avouer que ce jeu est terriblement excitant. Peut être que les prochains épisodes seront encore plus travaillés de ce point de vue là, mais je ne relâche pas. Ce qui est certain, c'est qu'avec un petit épisode on a déjà envie d'enchainer avec le suivant.

Note : 6.5/10. En bref, un premier épisode intriguant, passionnant et palpitant.

Commenter cet article