Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Syndicate. Saison 1. Pilot (UK).

28 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2012-03-28-19h12m26s225.png

 

The Syndicate // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Hier soir, BBC One lançait une toute nouvelle comédie dramatique : The Syndicate. Elle me donnait déjà envie avant de voir le pilote, car j'avais lu le pitch quelque part il y a de ça quelques mois, et je n'en avais plus entendu parler par la suite. Mais elle débarquait hier en grande pompe sur la première chaîne anglaise. Forte d'un bon démarrage en termes d'audiences, on peut à mon avis déjà espérer une seconde saison tant ce premier épisode est suffisamment réjouissant pour donner envie de voir la suite. Et ce sera 5 épisodes qu'il y aura à voir et évidemment, je serais au rendez vous. Kay Mellor (connu pour de nombreuses séries au Royaume Uni), créait ici une série qui jongle parfaitement entre la comédie et le côté dramatique : la situation de ses personnages ne fait qu'empirer. Entre deux frères qui tente pour l'un de reconquérir sa belle alors qu'ils sont au bord de la rupture, et l'autre qui tente de se faire un peu d'argent, vont se retrouver à voler leur propre supermarché, menacer de la fermeture. Par ailleurs, une Denise, une femme en surpoids (ou obèse sans être méchant) n'est plus désirée par son mari, et Leanne reste assez discrète finalement.

5 pauvres employés dans un supermarché à Leeds dont la vie va changer du jour au lendemain quand ils vont gagner à la loterie 18 millions de livres à se partager...
vlcsnap-2012-03-28-19h24m42s167.pngCe que j'ai trouvé d'assez bien foutu dans cet épisode c'est que l'on s'intéresse à un bon personnage en guise de premier épisode. Ici Stuart, l'un des gagnants dont la vie est fait de mauvaises aventures (acheter une maison qu'il n'a pas les moyens de s'acheter, avoir un frère qui l'embarque dans un braquage, une femme et un enfant qu'il n'arrive pas à voir, etc..). En gros, Stuart pourrait faire les belles heures de Vie de Merde. Mais bon, évidemment c'est pour mieux nous plonger dans l'univers sombre des personnages qui vont enfin voir la lumière quand ils vont gagner à la loterie. Car tout de suite le ton change et surtout, leur avenir semble bien meilleur (même si Stuart et Jamie se retrouvent dans une bien mauvaise position désormais alors qu'ils ont participer au braquage de leur magasin et surtout ont faillis tuer leur patron). On va rapidement découvrir qu'être riche ce n'est pas le bonheur finalement car je suppose que la série est là pour nous faire prendre conscience de ce cas d'école assez bon et classique certes mais bien installé.

Même si tout n'est pas original, la sympathie du cast aide à se laisser prendre au jeu. Mon seul soucis avec les fictions anglaises de ce genre là, c'est de jouer avec des épisodes centrés sur tel ou tel personnage. C'est assez décevant je trouve car on ne peut pas apprendre à aimer tout le cast en même temps, mais seulement tel ou tel personnage. Après cela reste un avis bien à moi mais je pense que c'est ce qui a valu à Prisoner's Wives de ne pas être aussi aboutie qu'elle aurait pu l'être plus tôt cette année sur BBC également. Mais ce que j'ai bien aimé avec The Syndicate c'est que l'on s'éloigne un peu de la réalisation classique des fictions de la chaîne pour quelque chose de plus moderne et coloré. J'ai trouvé le choix intéressant. Au final, je suis plutôt convaincu par ce premier épisode d'un drama en 5 parties même si j'espère que l'on ne gâchera pas le reste des personnages et notamment Jamie qui semble assez peu intéressant au premier abord (loin de l'efficacité de son frère Stuart quoi).

Note : 6/10. En bref, un premier épisode très sympathique racontant une histoire avec pas mal de sympathie.

Commenter cet article