Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Syndicate. Saison 2. BILAN (UK).

24 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2013-04-24-12h37m56s43.png

 

The Syndicate // Saison 2. 6 épisodes.
BILAN


La première saison de The Syndicate était assez sympathique mais pas non plus la plus grande réussite de BBC en termes de dramas. Alors qu'elle avait été renouvelée pour une seconde saison j'avais peur qu'ils répètent ce qui a déjà été fait dans la série précédemment. Et cela aurait été dommage. Mais fort heureusement les intrigues étaient différentes et peut être beaucoup plus centrée sur le côté dramatique ce qui n'est pas plus mal. Je ne demandais pas mieux de la part d'une telle série. Nous avons donc cinq nouveaux gagnants : Alan Walters, Becky et Mandy Atkinson, Rose Wilson et Tom Bedford. Et puis une femme, exclue du syndicat il y a quelques mois de ça qui n'a pas le droit à sa part. Jusque là, tout ressemble plus ou moins à la première saison de The Syndicate. Sauf que rapidement les choses diffèrent comme par exemple avec Becky. Cette dernière va, dans le premier épisode, perdre le fameux ticket. J'ai trouvé la quête pour le ticket réellement amusante. C'était bien moins automatique que durant la première saison, plus fun et le personange de Becky, haut en couleur, aide beaucoup.

Jusqu'au bout de l'épisode et donc jusqu'à ce que le ticket soit retrouvé j'ai trouvé tout ça assez plaisant dans son ensemble. Je n'ai rien à redire sur le sujet si ce n'est que pour un premier épisode, je ne pouvais pas attendre mieux. Un mélange de drama et de comédie. Efficace en somme. Par ailleurs, nous avons Mandy Atkinson, la mère de Becky. Mandy est mariée à un homme qu'elle n'aime plus mais qu'elle va se sentir obligée d'entretenir. Je ne m'attendais pas vraiment à ce que cela s'achève de cette façon (le côté dramatique dans lequel fond complètement The Syndicate était efficacement amorcé). Mais au fond ce n'est pas le seul personnage qui va mal finir. Ce que j'aime beaucoup dans The Syndicate c'est le fait que les personnages parviennent à ici à nous plonger dans quelque chose d'assez sympathique et jovial tout en ajoutant une bonne dose de drames. Car oui, on ne peut pas dire que la vie des personnages soit réellement joyeuse (même si le happy end était prévisible).
vlcsnap-2013-04-24-12h03m33s155.pngNotamment vis à vis de Mandy qui va avoir l'occasion de fuir son mari grâce à sa fille Becky. Le geste de cette dernière était vraiment touchant et je ne m'y attendais pas du tout. Ce que j'ai aussi bien aimé dans cette saison c'est la manière dont l'histoire d'amour de Becky est gérée. C'était très touchant mine de rien car alors qu'elle s'était trouvé un petit ami, elle va rapidement se rendre compte qu'il en avait qu'à son argent alors qu'elle avait sous ses yeux un homme mignon qui n'avait pas envie de profiter d'elle. J'ai trouvé ça touchant et bien fait. En tout cas, rien à redire, les scénaristes ont fait les choses de façon intelligente. Le seul personnage qui est mal exploité dans tout ça ou alors de façon très suscinte c'est Tom Bedford. J'ai trouvé qu'il ne servait pas à grand chose dans The Syndicate et c'est dommage car je suis certain qu'il y avait de quoi raconter quelque chose avec ce personnage. Enfin, la descente aux enfants d'Alan Walters. Jusqu'à l'épisode 2.05 (et la fin de son intrigue) j'ai trouvé le personnage assez intéressant. C'est celui qui voulait profiter de son argent et s'amuser avec. Il va même se trouver une femme.

Enfin, Rose Wilson incarne une partie l'intelligence de la série. C'est le seul personnage qui agit en grande partie de façon responsable. Vous imaginez vous vous retrouver avec 14 millions de livres sterling sur votre compte en banque, que feriez vous ? C'est assez difficile de savoir mais je sais que cela me ferait peur de finir comme les personnages de The Syndicate. Car mine de rien, en deux saisons la série a balayer une grande partie des sujets en lien direct avec les causes d'un gain au loto. Ce qui est intéressant dans cette seconde saison c'est la manière dont les personnages plongent. C'est touchant et beaucoup plus humain que la première saison. Si dans la première saison j'avais bien aimé l'histoire des deux frères, c'était uniquement car elle était la seule à avoir une réelle importance. Là dans cette saison 2 tous les personnages servent assez bien le récit (même si je suis déçu par Tom Bedford). L'ensemble est donc plutôt réussi, bien écrit, et traite de façon intelligente son sujet. Je ne sais pas cependant si j'ai envie de voir une saison 3 dans le sens où ils ont déjà traité de tellement de choses.

Note : 6.5/10. En bref, une seconde saison plus aboutie que la première et plus sur l'aspect dramatique.

Racontez vos vacances grâce à la 4G

Commenter cet article