Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Tomorrow People. Saison 1. Episodes 17 et 18.

2 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Tomorrow People

vlcsnap-2014-04-01-08h42m49s62.jpg

 

The Tomorrow People // Saison 1. Episodes 17 et 18. Endgame / Smoke and Mirrors.


Avec la révélation de la fin de l’épisode précédent, je dois avouer que je m’attendais à ce que « Endgame » s’achève de façon différente. J’avais envie que cet épisode se serve de ça pour que Stephen devienne un peu plus fou sur les bords mais il n’en est rien, il reste solide comme un roc et c’est bien dommage. Malgré tout, cela va permettre à Jedikiah de révéler plusieurs choses à Stephen. Il faut dire qu’il cache tellement de secrets qu’il peut en raconter quelques uns sans problème. Le but de Jedikiah apparemment c’était pour garder Stephen en sécurité mais bon, on sait pertinemment que ce n’est qu’une justification scénaristique bateau. Car il n’y a rien d’exceptionnel là dedans mine de rien. Cet épisode était donc un épisode mythologique mais la mythologie de la série, aussi riche soit-elle est toujours terriblement mal exploitée par le scénario. Disons que l’on ne sait pas vraiment ce qu’il faut attendre de The Tomorrow People. Jedikiah passe encore une fois pour le méchant et le gentil dans l’histoire car il a beau être quelqu’un de détestable, il est aussi quelqu’un qui finalement ne veut pas de mal à tout le monde. Enfin, en apparence jusqu’à ce que la série nous prouve le contraire. Comme à son habitude.

Le fait que Jedikiah demande l’aide de Stephen et John change plus ou moins la dynamique de la série. On ne s’attend pas nécessairement à ce que John revienne aussi tôt vers Jedikiah mais d’un autre côté c’est plus ou moins la seule figure paternelle qu’il a. Le but de ces deux épisodes est de nous amener vers le retour de Roger, le père de Stephen. Ce dernier doit être remis en état de marche et seul Stephen peut le faire. Il y a aussi The Founder. Pour ce qui est de ce personnage, je dois avouer que je ne savais encore une fois pas quoi en attendre mais l’épisode exploite sa mythologie de façon étrange. Ce n’était pas pour autant totalement détestable ou ennuyeux. J’ai passé un agréable moment tout de même. Ce qui est amusant c’est que The Founder réussi à faire croire que Jedikiah est le méchant quand ce dernier dit l’inverse. Mais l’aspect le plus décevant et inintéressant de l’épisode c’est celui qui nous parle de Cara. Cette dernière ne sert plus à grand chose dans la série et c’est bien dommage. Disons que The Tomorrow People est devenue une vraie série de mecs et les femmes sont reléguées au second plan.
vlcsnap-2014-04-01-09h17m11s198.jpgCela se ressent aussi avec la disparition de la mère de Stephen. Sarah Clarke avait de toute façon beaucoup mieux à faire ailleurs j’en suis persuadé. Puis vient ensuite « Smoke and Mirrors ». Jedikiah est maintenant en fuite. C’est devenu un paria. Enfin une évolution dans The Tomorrow People. Et c’est Bathory qui prend sa place à la tête d’Ultra. Sauf que maintenant il ne faut plus partir à la recherche des tomorrow people. Enfin, cela ne dure que quelques secondes car dès qu’un garçon utilise ses pouvoirs pour faire des tours de magie, forcément ils vont devoir l’arrêter. Ce qui est intéressant avec cet épisode c’est que l’on ne connait pas vraiment les intentions de Bathory. On sait pertinemment que ce dernier ne peut pas être un gentil mais c’est aussi ce qui rend le tout assez excitant. La fin de cet épisode est certainement le moment le plus intéressant de l’épisode et ce même si au fond on ne sait pas trop ce que cherche Bathory encore une fois avec cette machine tout droit sortie de Spiderman 2. Je ne renie pas le potentiel de The Tomorrow People mais j’ai l’impression que la série ne l’exploite pas toujours à bon escient.

Pour ce qui est du cas de la semaine, je dois avouer que je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela soit quelque chose d’aussi inutile. L’introduction montrait du potentiel mais en fait ce n’est que du remplissage pour nous éloigner du reste. Car le reste est forcément beaucoup plus intéressant. Je pense à la machine mais aussi à Jedikiah, maintenant seul au monde. En effet, ce dernier doit convaincre Stephen de voir que Bathory n’est pas quelqu’un de bien simplement en montrant ses pouvoirs à son frère. Mais qu’est-ce qui est passé par la tête des scénaristes pour que l’on nous offre une scène aussi ridicule et inutile que celle-ci. Je ne sais pas trop mais en tout cas c’est une vraie déception. Je n’oublie pas non plus la collègue de Stephen avec qui ce dernier va passer de bons moments au lit. Après tout, il faut bien que Stephen puisse aussi prendre un peu de plaisir à côté. Le pauvre, il se démène à la tâche pour sauver tout le monde alors une petite scène de sexe c’est un moyen de lui montrer la gratitude des personnes avec qui il travaille. Peu importe si c’est ridicule. Mais cet épisode permet aussi de poursuivre un peu plus la relation entre Jedikiah et John qui, je trouve, n’est pas si mal fichue que ça.

Note : 5/10. En bref, deux épisodes avec leurs bons comme leurs mauvais côtés.

Commenter cet article