Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Tomorrow People. Saison 1. Pilot.

10 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Tomorrow People

vlcsnap-2013-10-10-01h57m35s115.png

 

The Tomorrow People // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Ceux qui apprécient le torse nu de Stephen Amell dans Arrow seront content de voir celui de son jeune cousin Robbie Amell dans The Tomorrow People. Mais ce n'est pas du tout la question. En effet, dans ce mélange à mi chemin entre X-Men et tout autre chose, j'ai trouvé ce pilote assez efficace. Je n'attendais pas nécessairement grand chose de cette série mais j'ai été surpris par le fait que mine de rien, cette histoire se tient plutôt bien. Il va maintenant falloir faire attention à utiliser judicieusement le potentiel de The Tomorrow People et ne pas tomber dans de la redondance cyclique navrante. Créée par Phil Klemmer (Veronica Mars, Chuck), ce dernier connaît son boulot et semble même savoir où il veut aller avec sa série. C'est plaisant, très adolescent, mais cela a le potentiel de devenir réellement passionnant. Disons que cette mise en bouche avec un Robbie Amell plutôt convaincant tout au long de l'épisode donne envie de revenir la semaine suivante voir ce que l'on peut attendre sur le père de celui-ci.

Un groupe de jeunes gens appelés les "Tomorrow People" représentent la prochaine étape dans l'évolution de l'humanité : ils possèdent des pouvoirs, comme celui de communiquer entre eux par télépathie, de lire dans les pensées ou de se téléporter. Lorsque Stephen Jameson, un ado perturbé en pleine mutation, est recueilli par Cara et John, deux des siens qui maîtrisent déjà leurs capacités extraordinaires, il découvre l'histoire complexe de sa famille et son importance au sein de la guerre secrète qui oppose les "Tomorrow People" aux "ULTRA", un groupe qui veut les capturer pour le bien de l'humanité...
vlcsnap-2013-10-10-01h55m45s39.pngDans son exercice d'introduction, The Tomorrow People parvient à nous faire assimiler dans quel univers nous sommes tombés et surtout qui est le héros, Stephen Jameson. Si certains reprocheront à la série son côté adolescent, je trouve que le ton utilisé est assez mature. Il me rappelle même Arrow (la série qui lui sert de lead-in). Il faut dire que The Tomorrow People est produite par Greg Berlanti (Arrow) et accessoirement Julie Plec (The Vampire Diaries, The Originals). Cela me rappelle aussi un peu Alphas en beaucoup plus agréable. En tout cas si l'on compare les pilotes. J'aime bien les adolescents qui ont des pouvoirs. Je ne sais trop pourquoi mais cela me passionne plus que les adultes. Certes je suis encore jeune et je peux me retrouver en ces personnages (même si je n'ai aucun pouvoir) mais je trouve que c'est aussi des séries qui ont tendance à devenir plus funs facilement. Arrow n'est pas trop fun par exemple même si elle nous offre quelque chose de très bien ficelé et surtout de sombre et passionnant. Mais je suis certain que The Tomorrow People, si bien développée, a le potentiel de devenir une très bonne petite série sans prétentions.

Car oui, cette série n'a finalement aucune prétention si ce n'est de nous divertir. Le casting est plutôt solide, même chez les adultes que cela soit Sarah Clarke (24) dans le rôle de la mère ou encore Mark Pellegrino (Lost) dans le rôle de l'oncle qui cache tout un tas de choses dans son immeuble où les pouvoirs ne sont pas utilisables. Le problème de ce premier épisode c'est qu'il ne parvient pas forcément à capitaliser sur son introduction. Le début est particulièrement bien géré, amusant (Stephen qui se réveille dans le lit de ses voisins, la brosse à dents, le frère, etc.) et puis tout d'un coup cela commence à devenir un peu plus sérieux et complexe. La série tente déjà de nous enfoncer dans sa mythologie à tiroirs multiples. Si je suis parvenu à accrocher, le pilote est tout de même très contrasté avec deux parties distinctes. L'une plus drôles et fraiches que l'autre. Le potentiel est là donc demain, je regarderais encore ces gens de demain car mine de rien ils ont eu mon attention. Attention à ne pas trop en faire non plus. Danny Cannon a mis en scène tout cela dans le plus simple appareil mais conservant malgré tout ses lumières néons comme il peut le faire dans Nikita (dont il a signé 6 épisodes) pour même Les Experts.

Note : 6/10. En bref, un premier épisode à potentiel. Si la seconde partie est moins entrainante que la première, globalement la mythologie est suffisamment complexe et étoffée pour déjà se permettre de développer quelque chose durant plusieurs épisodes.

Commenter cet article

delromainzika 24/10/2013 12:38


@clayre : Franchement malgré les poncifs je trouve ça plutôt agréable . Et la première partie du pilote est fun

clayre 23/10/2013 21:07


je suis surprise que tu ais autant apprécié, alors que ce premier épisode reprend quasiment tous les clichés de ce type d'histoire! Tout est prévisible, et gache l'histoire qui pourrait pourtant
être tellement intéressante!

Quentin 10/10/2013 22:05


Très sympa, mais un très gros pompage sur Heroes, et X-men quand même... Un manque totale d'originalité. Les scénaristes se creusent pas vraiment la tête, comme de par hasard celui qui les traque
se trouve être le frère du père du perso principal... Cela ne vous rappel rien ? Le père de claire dans heroes est un agent qui les traque ! serieux un peu d'imagination.... surtout que c'est
utilisé comme retournement de situation dans les deux pilotes...

Nikita007 10/10/2013 17:08


J'ai vu le pilot, j'ai bien accrocher, j'irais surement au bout de la saison.