Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Vampire Diaries. Saison 3. Episode 14.

10 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Vampire Diaries

vampire_diaries_dangerous_liasons_nina_dobrev.jpg

 

The Vampire Diaries // Saison 3. Episode 14. Dangerous Liaisons.

 

Après l’épisode précédent et son introduction des Originaux, toute la famille de Klaus est donc maintenant réunie. J’avais adoré toute la tension qu’il y avait dans l’épisode précédent avec ce nouvel épisode, oublié les problèmes intestinaux de Julie Plec et Kevin Williamson à cette même période l’an dernier, cette fois c’est la bonne. Je crois que je n’avais jamais été aussi impatient de voir la suite d’un épisode de The Vampire Diaries depuis la fin de la saison 1. Ce n’est pas que le reste était particulièrement mauvais mais la seconde saison avait réussie à me décevoir. Du coup, cette saison 3 est une vraie bonne élève au contraire de sa sœur. Ce nouvel épisode était tout aussi bien mené, voire même mieux. La gestion des personnages et des intrigues est à tomber. Les rebondissements sont là et sont surtout très efficaces. Bon, ok, cela aurait pu être encore mieux mais on peut toujours faire mieux et moi, j’avais pas envie d’un épisode trop engoncé, trop « trop ». Du coup, « Dangerous Liaisons », qui ne reprend pas le titre de la pièce de Shakespeare pour rien se retrouve au beau milieu d’une saison merveilleuse.

ustv_vampire_diaries_s03_e14_1.jpg

Je n’ai rien à redire sur l’épisode en soit. Tout se déroule très bien. De la première scène de l’épisode, un peu ridicule si l’on creuse (car bon, la petite Elena qui se fait attraper à sa voiture… franchement on pouvait faire largement mieux) jusqu’à la scène finale entre Rebekah et Damon. Mais voilà, j’ai trouvé tout ça parfaitement orchestré. Caroline Dries, la scénariste de l’épisode a fait un très joli travail. Je pense qu’il n’y a rien à redire de ce côté-là. Elle a aussi beaucoup travaillée sur le début de cette nouvelle saison et notamment sur le très sympathique « Ordinary People. 3.08 ». Ce que j’ai beaucoup aimé avec « Dangerous Liaisons » c’est que l’épisode joue avec classe sur le côté un peu chic de Mystic Falls. Chacun des personnages de la famille des Originaux a quelque chose de bien à raconter et/ou à faire. Tout d’abord Kol. J’aime beaucoup ce jeune homme. Il est fun, il s’en fout des règles et puis il a enfin réveillé Matt. Car le pauvre Matt, depuis le temps qu’il ne sert quasiment à rien du tout. C’est absolument magnifique. Kol ne sert pas à grand-chose finalement mais il délivre de biens bons dialogues et une scène correcte.

 

Que demander de plus ? Rebekah. Depuis son départ, la série était un peu molle du genou. Le personnage  est tellement charismatique et elle n’a pas perdue de son charme. On se souvient du début de la saison quand elle voulait Elena morte. Bon, ses plans ont un petit peu changé. A mon grand regret. Mais disons que la petite scène du début remplissait le quota vous ne pensez pas ? Car à défaut d’avoir une petite bataille entre Rebekah et Elena lors du bal, on a droit au tandem au début de l’épisode. Malgré tout, Elijah reste comme sa mère le dit, quelqu’un d’intègre. Il est droit et moral. C’est sûrement pour ça que je préfère Elijah à Klaus. Car Elijah n’a jamais vraiment joué dans ses propres intérêts personnels mais uniquement pour le bien de Mystic Falls. C’est encore le cas cette fois. Tout comme sa mère, Esther, qui a un plan et qui a besoin d’Elena pour le réussir. Je me demande ce que les vampires faisaient avant Elena, ils devaient drôlement se faire chier quand même non ? C’est elle le seul intérêt pour eux et leurs batailles. Son sang sert à faire des hybrides et en tant que doppleganger elle peut donc avoir une vraie main sur les intrigues de chaque épisode.

vampire-diaries-10a_610_595.jpg

C’est aussi le moment de voir quelque peu Elijah. Ce dernier est intelligent (beaucoup plus que ses autres frères et sœurs) et sent que sa mère prépare quelque chose en voulant parler en priver à Elena. Il va donc délivrer du Elijah et du bon Elijah. Pour Klaus, il passe maintenant au second plan. Ce n’est pas une sinécure. Même si l’on développe sa relation avec Caroline qui fait la difficile mais on sent qu’ils s’attirent tous les deux. Et enfin Esther, la mère de tout ce beau monde. Elle a beau parler de pardon et de vouloir que tout le monde redevienne une famille à nouveau, en fait elle ne rêve que de tuer tous ses fils car elle preuve que ce sont des créatures qu’elle n’aurait jamais du créer. Cela fonctionne très bien. Esther arrive à donner le ton de l’épisode tout en faisant corps avec l’intrigue. La fin de l’épisode permet d’ailleurs de lancer de nouveaux enjeux, très pertinent. Quant au triangle amoureux qui nous prend pas mal d’air depuis le début de la saison, c’est enfin la fin. J’ai adoré le moment où Elena arrive au bal et le regard de Damon. Les plans, la musique (si quelqu’un a le titre je veux bien), les décors, tout ressemblait à une publicité pour du parfum Dior. Je sais pas ce qu’ils fument des fois dans cette série mais c’est de la bonne. Je veux la même.

 

Mis à part cette scène fantastique, s’achevant sur des dialogues très drôles car ridicule, on a droit à une danse. Alors je n’ai jamais compris ces danses ridicules. Mais aussi ça passe moins bien dans The Vampire Diaries que dans Orgueils et Préjugés.  Pas le même standing voyez vous mais avec tous ces accents anglais et australiens, The Vampire Diaries est en passe de s’en rapprocher. J’ai adoré Damon dans cet épisode, il a su offrir ce qu’il fallait de rythme, de sagesse mais aussi de passion. Elena qui repousse Damon, Damon qui prend conscience qu’il doit arrêter d’être le gentil garçon de service et qu’il doit s’éprendre de Rebekah, ou encore la petite histoire autour d’Elena et de Stefan qui aurait pu être meilleure mais où j’ai également pris mon pied. Au final, ce nouvel épisode de Vampire Diaries était excellent. Je n’ai rien à redire car même ce qui est ridicule est bon, et même au fond, c’est pas parfait, pour moi ça l’est car c’est ce genre d’épisodes que j’attends de Vampire Diaries et pas des trucs débiles et niais. Je pense que l’absence d’Alaric, Jeremy et Bonnie (et Tyler accessoirement) permet à l’épisode de prendre de la hauteur.

 

Note : 10/10. En bref, je sais que c’est rare pour être noter quand je parle de The Vampire Diaries mais cet épisode était parfait.

Commenter cet article

STROKES9 10/02/2012 22:50


le titre de la chanson à l'arrivée d'elena 'est de HURTS-"DEVOTION" , je la trouve sublime

Jay 10/02/2012 11:00


J'aime beaucoup vos critiques, je viens régulièrement et je vous trouve assez juste à chaque fois. Quelques fois je ne suis pas d'accord avec tout mais bon tout le monde ne peut pas avoir le même
avis.


Je voulais vous demander si vous seriez d'accord pour que je partage la critique de cet épisode sur mon site sur la série. Publier le début de la critique et mettre un lien vers votre site pour
lire la suite par exemple.


À bientôt ;)