Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Vampire Diaries. Saison 3. Episode 2.

23 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Vampire Diaries

vlcsnap-2011-09-23-12h14m38s17.png

 

The Vampire Diaries // Saison 3. Episode 2. The Hybrid.

 

La série est de retour les amis ! Vampire Diaries est redevenue aussi jouissive qu'intéressante et surtout ce qu'elle était et que j'adorais. Bon, même si elle est devenue malgré elle la série la plus gay de The CW là où la moindre amitié entre deux hommes est plus intéressante à imaginer amoureuse. En tout cas, je m'amuse de plus en plus avec Vampire Diaries alors que la saison dernière c'était la croix et la bannière pour trouver une scène un tantinet excitante. Cette année le but est de faire plaisir à ses spectateurs et donc d'offrir du spectacle, des rebondissements, ce qui me rappelle la seconde moitié de la saison 1 et la première de la saison 2. C'est efficace et après la True Bloodisation de la semaine passée, la série garde cette empreinte en tentant tout de même de revenir à ses fondamentaux. J'ai notamment trouvé toute la partie en montagne intéressante et bien ficelé, les scénaristes ont peut être un peu trop regardé Détour Mortel (dommage, j'aurais adoré voir Eliza Dushku en loup garou) mais malgré ça, la série trouve quand même le moyen d'être très fun.

Stefan & Klaus : c'est quand la scène dans la tente ?
Plus je vois cette relation se dessinée plus j'ai envie qu'ils deviennent plus que des amis/ennemis. Ca serait quand même bien marrant une petite scène osée dans une tente, Brokeback Mountain dans Vampire Diaries, histoire de briser le mythe. Mais on est dans une série pour jeunes filles qui ont chaud, très chaud. Klaus et son accent c'est pas pour rien, Stefan et son faux air d'homme mal rincé, c'est la même chose. Le problème avec ce dernier et ce sera mon combat de l'année : trouver un sourire de sa part et même les compter. Dans cet épisode, toujours zéro. Le match face à son frère est donc peu serré pour le moment. Mais j'ai dans l'espoir qu'il apprenne à utiliser Imocel Lingual et qu'il retrouve une forme olympique. L'intrigue de Klaus est malgré tout bien ficelée et surtout passionnante. Au début j'aurais pu me dire : ouais, on s'ennui, mais non, j'avais bien aimé le face à face avec David Gallagher.
vlcsnap-2011-09-23-12h27m48s237.pngD'ailleurs, ce qui est pratique avec le recrutement de ce dernier pour deux épisodes c'est qu'il ne va presque pas sortir un mot de l'épisode, juste des onomatopée. J'imagine déjà la page de script quand il l'a lu : "C'est quoi ce bordel, j'ai rien à dire, pourquoi les frères Warner m'ont fait signé ça ?". Ca devait ruminé dans sa tête, c'est pour ça qu'il nous l'on tout énervé et qu'il n'est pas très docile dans l'épisode. Mais il est fun, il sert à rien, donc il est drôle malgré lui. La petite escapade en montagne, ne s'arrête pas à Stefan et Klaus, mais également à Alaric, Elena et Damon. Tous les trois sont à la recherche de Stefan pour le ramener à la maison. Ils sont gentils dans la famille, ils sont avenant. En tout cas, c'est peut être ce qui leur réussi le plus puisque j'ai adoré Damon qui met Elena à l'eau. Ca fait parti de mon Top 5 des scènes "trop drôle" de la série. Si si, franchement quand on voit Elena faire un bond dans l'eau, qui n'a pas pris de fou rire. Faut peut être être aussi bon public que moi, mais quand même.

Le plan de Klaus n'a pas très bien fonctionné dans cet épisode, c'est dommage car j'aurais aimé voir cette idée d'armée hybride dès le second épisode, ça aurait pu être tellement puissant comme idée. Après tout, on a tout une saison à tenir, et treize premiers épisodes d'ici la pause hivernale. Ils ont donc le temps d'avoir chaud. Peut être que pour boucher les trous (je sais je suis lourd avec ça), Stefan et Klaus offriront le fantasme du téléspectateur qui se fend la poire en deux devant un épisode de Vampire Diaries : le baiser, même un baiser futile et involontaire (comme Michael et Oscar dans The Office).
vlcsnap-2011-09-23-12h13m00s60.pngMatt & Jeremy : c'est quand l'amourette curieuse ?
Jeremy a vu Vicky Donovan, la soeur de Matt, et ancienne vampire, et morte dans la première saison. Mouais. Ce qu'il y a de plus intéressant avec Matt et Jeremy ce sont encore une fois les presque regards d'envie entre les deux hommes. Toute cette testostérone, ça stimule les muscles. Bref, je ne sais pas trop ce que cette histoire va nous apporter mais je m'en fiche un peu en fait puisque tant qu'on nous met du Matt et du Jeremy ensemble, c'est terriblement efficace pour dire au téléspectateur : "To be continued" (sous titres : il y a un truc dans deux trois épisodes qui va vous laisser sur les fesses). J'ai hâte de voir comment son don peut évoluer mais tant qu'il ne fait pas Bonnie qui fait du vent avec ses bras, moi, ça me va. Quoi que, c'était drôle et le ridicule ne tue pas.

Et enfin, le cliffangher de l'épisode dernier qui était fabuleux, où Mrs Lockwood jouait avec un pistolet c'était tellement drôle ça aussi. Mais j'ai adoré la suite. Notamment le fait que son fils va lui montrer que lui aussi il est différent et voir pire qu'un vampire finalement. L'idée est un peu de forcer le scénario, pour éviter de faire de trop lourd dialogues, alors on aussi l'élipse et donc on a pas l'intégrale transformation de Tyler, ce qui crée un sentiment de frustration et permet par la même occasion de nous lancer sur des pistes intéressantes. L'apparition de Jack Coleman (qui se souvient pas du Mr aux lunettes à branche d'écaille dans Heroes) en père de Caroline ça sent vraiment bon pour la suite. J'espère cependant que sa présence se fera plus ressentir dans le prochain épisode car pour le moment je dois avouer que l'intrigue Lockwood passe entre les mailles du filet et c'est dommage.
vlcsnap-2011-09-23-12h20m35s252.pngBref, au fond ce nouvel épisode de Vampire Diaries était très bon, j'ai tout simplement adoré comment les évènements se sont déroulés. C'était plein de rebondissements, plus ou moins bons mais ce n'est pas là la question, et puis des moments plus drôles parfois volontaires ou pas, mais c'est ce que Vampire Diaries à compris. Alors oui, il y a toujours ce sentiment de True Bloodisation qui m'embête un peu, bien que cet épisode permet de nous écarter un peu mieux de tout ça. Disons que le cast s'étoffe petit à petit et donc qu'on a l'impression d'avoir la saison 3 de True Blood (que j'ai aimé) sous les yeux. Hâte de voir la suite, le cliffangher est bon et intéressant.

Note : 8/10. En bref, un épisode jouissif et solide jouant une nouvelle fois avec les sous-entendus (que j'ai voulu entendre pour rigoler un coup).

Commenter cet article