Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 2. Episode 2.

25 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-10-25-18h06m37s113.png

 

The Walking Dead // Saison 2. Episode 2. Bloodletting.


Je veux faire un tour dans la writer's room de The Walking Dead. Je sais pas comment cette série est écrite, mais j'ai des soupçons. Et ceux ci c'est que les scénaristes piochent une phrase écrite à l'arrachée dans le métro, dans le bus, avant de venir - vous savez, comme quand vous notez des idées lumineuses sur un bout de papier - et hop, on jette ça dans un saladier, on remue, on joue au loto et boum, on a un sujet pour l'épisode. C'est parfait, on écrit 50 minutes de film avec UN bout de papier. Je suis sûr qu'ils doivent bien rire, surtout quand Darabont doit avoir un bureau annexe où il peut pioncer sur un bon sofa douillet - juste pour que AMC puisse mettre son nom dans le générique, c'est toujours beau d'avoir un réalisateur reconnu qui a écrit en plus un bon pilote -. Ah oui, mais en cours de tournage de la saison la chaîne s'est réveillée - telle une zombie - pour se dire "Et si on le virait, il nous sert à rien en fait ?". Ce dernier crache alors dans la soupe populaire, c'est grade mais tout le monde s'en fout… la série revient devant ses plus de sept millions de téléspectateurs, un record historique pour la chaîne.

Si vous avez compris mon histoire vous comprendrez qu'après le plutôt pas mal premier épisode de la saison, celui ci repart dans les retranchements de la série, à faire du blabla pas possible. Romero avait compris les zombies - c'est d'ailleurs pour ça qu'il en était le maître incontesté au cinéma -. Il ne fallait pas faire des tonnes de dialogues sur des trucs abracadabrantesques, aussi bien les histoires d'amour - c'est c'est sûrement ce qu'il y a de pire dans la série -. J'adore Sarah Wayne Callies, et même j'aime bien son personnage  - oui, je sais, je doit être le rare à l'aimer - mais la scène d'ouverture (flashback d'ailleurs pour ceux qui n'avaient pas compris) ne sert à rien. On nous replonge dans le triangle amoureux alors qu'il y a pas lieu d'être. Non mais c'est vrai quoi, j'en ai ras le bol qu'on se moque de nous. Darabont s'est dit qu'il voulait plus de zombies cette saison. Sauf qu'on a tout un épisode sans zombie (et je parle pas des dernières minutes qui ne sont pas pour moi plus de zombie, car y'en a moins que dans l'épisode 2 de la saison précédente).
vlcsnap-2011-10-25-17h53m33s210.pngQuelle misère, il faut donc aller piocher dans l'intrigue du fils de Rick. Ce qu'il y a de plus énervant c'est que Rick et Lori vont une fois de plus revenir sur l'hospitalisation de Rick. Ca commence à devenir très redondant, et pitoyable même. Comme si les scénaristes s'endormaient et se réveillait avec une idée… qui en fait était déjà dite. L'épisode ronronne, car mis à part la première scène j'ai trouvé excellente car on a du rythme et le petit Carl est en danger. Ca fait plaisir de voir que la série prend des risques en jouant le choc : tirer sur un enfant. Peu de séries peuvent se vanter de l'avoir fait. Mais bon, The Walking Dead n'a pas forcément de mérite pour quoi que ce soit aussi. La série plonge, plonge et replonge. Ca brasse de plus en plus, avec des dialogues dont j'ai même pas envie de me souvenir. Seul la scène entre Rick et Lori, assez émouvante reste pertinente. Le reste c'est du remplissage… pur et dur.

Mais la construction même de la série est à revoir pour donner un peu plus de pep's à ce que l'on nous raconte. La fin de l'épisode laisse perplexe : est-ce qu'ils vont nous sortir de la bonne action où nous rejouer la carte d'un épisode de la saison 1 (car je veux pas dire mais le cliffangher fait vraiment déjà vu… quand ils se retrouvent piégés sur le toit, ring a bell ?). Bref, au final je me suis ennuyé une très grande partie de l'épisode. Mis à part 10 bonnes minutes, le reste ne vaut pas un kopeck. Je ne sais même pas ce que la suite de la saison peut bien racontée. On ère dans le vide le plus intégral. Je me demande comment autant de gens peuvent regarder la série - et l'adorer - sans clore leurs paupières. J'ai lutté tant bien que mal avant de plonger juste après le visionnage éprouvant de cet épisode pour mes paupières.

Note : 3/10. En bref, un épisode bien ennuyeux, écrit au lance pierre.

Commenter cet article

Cilou 26/10/2011 22:45



J'ai trouvé cet épisode très décevant pour ma part, il se ne passait pas grand chose (encore une fois). Pas d'action , pas de scénario, dialogues pas terribles.


Certaines personnes critiquent le jeu de Sarah W C. Je trouve qu'elle s'en sort plutôt bien . J'ai plus de mal pour ma part avec Jon Berthal , les scènes entre Rick et Shane ne
sonnaient pas très juste. Les scénarsites ne savent pas vraiment quoi faire des personnages secondaires, ça se voit de plus en plus.


J'espère que c'est un épisode de transition pour nous présenter la famille qui accueille Carl et Rick.( j'ai lu les bd et je sais que ces nouveaux personnages vont devenir importants).
Les Flash Back ne m'ont pas dérangé. J'ai aimé voir nos survivants avant "l'apocalypse" . J'espère vraiment  retrouver des gros moments de suspens , de frisson .... 
Quand on voit la richesse des Bd et au final un épisode comme celui-ci , on se dit DOMMAGE


 



Mystical 26/10/2011 09:22



Pour ma part j'ai bien aimé cet épisode. Certes, peu d'action, peu de zombies, on se concentre sur la blessure de Carl et le désespoir des parents. La scène d'ouverture était à mon sens plus pour
faire le poids avec l'accident de chasse, les rôles sont inversés. Lori a déjà vécu ça, elle veut que son mari soit présent, pour son fils certes mais pour elle aussi.

Finalement j'ai été voir le résumé du deuxième comics dont est tiré cette saison. C'était donc déjà prévu que l'enfant soit blessé, donc aucun risque finalement. Et a priori, la ferme va être le
point de pause de la saison, avec surement de l'action sur les derniers épisodes, mais avant tout une bonne partie centrée sur les relations entre les personnages.

Car il ne faut pas oublier deux choses :
- c'est adapté d'un comics, donc les scénaristes ne sont pas si libres que cela. Si le comic développe avant tout les persos, en ressassant des histoires amoureuses, la série se doit de faire
pareil même si elle est libre de jouer sur l'image, l'action de certains passages etc.
- on suit un groupe de survivants dans un univers zombiesque. Donc certes ils montrent des morts vivants, mais ce n'est pas le thème principal, le but est de développer les personnages et leur
comportement face à cet environnement dangereux, ou des situations anormales. 

Du coup si on oublie un peu ces deux points, on peut en effet être déçu parce qu'on part dans l'idée de suivre une série d'action avec des morts vivants. C'est ce que je me suis dit au départ.
Finalement le traitement est bon et il y a assez d'action ou de tension pour que je sois pas en train de m'ennuyer, meme devant des trios amoureux qui tournent en rond. Je m'ennuye bien plus
devant Falling Skies ou Terra Nova par exemple.