Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 4. Episode 2.

21 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-10-21-17h51m24s8.png

 

The Walking Dead // Saison 4. Episode 2. Infected.


Après le premier épisode de la saison 4 envoyant la série dans une nouvelle direction, cet épisode joue sur ce qui a souvent fait la force de The Walking Dead : l'attaque de zombies. Qui ne rêve pas de voir des épisodes de ce genre là plus souvent dans la série ? C'est en tout cas ce que j'aime croire. Cette semaine Patrick va mourir dans les douches et va se transformer en zombie (comme tout le monde qui meurt finalement dans cette série). Et dehors, l'on découvre que quelqu'un semble nourrir les zombies pour qu'ils s'approchent de la prison. Mais qui ? Tout cela permettra par la suite d'accentuer le sentiment de paranoïa. Est-ce quelqu'un d'interne au groupe ou quelqu'un d'extérieur à la prison ? On ne le sait pas encore mais je suis excité à l'idée de le découvrir. Je trouve que cet épisode s'inscrit parfaitement dans ce que cette saison semble vouloir nous raconter, le fait que les personnages aient laissé tomber leur garde un peu trop rapidement alors que finalement ils vont se rendre compte que le danger est toujours là et qu'il compte bien hanter les personnages une nouvelle fois. Pour le moment, cette saison ne nous laisse pas entrevoir de grand méchant du coup il faut se raccrocher à la vraie peur de tout le monde dans la série : les zombies.

C'est un choix judicieux mais qui n'a pas eu tous les résultats escomptés dans le premier épisode de la saison. A mon humble avis, The Walking Dead pouvait faire une bien meilleure introduction et fort heureusement qu'elle nous prouve avec "Infected" qu'elle n'a pas perdu la main sur créer une ambiance et nous donner l'impression que tout est en train de s'effondrer. La prison n'est pas la destination ultime de tous les personnages et je pense qu'ils vont devoir commencer à envisager leur départ. Même s'ils ont réussi à monter quelque chose qui tient la route ici, finalement les zombies sont de plus en plus nombreux et il y a de plus en plus de problèmes. Durant le premier épisode on a vu petit à petit le nombre de zombies aux grilles de la prison grimper. Au-delà de ça, je trouve tout de même cette prison pas très bien fichue. Que le grillage se barre de la sorte aussi facilement est un peu abusé mais ce n'est pas grave, on va dire que cela fait partie de la série et que c'est aussi une leçon que les personnages vont pouvoir apprendre : une prison n'est pas forcément le lieu le plus sûr pour être isolés de la menace extérieur. La saison dernière nous l'avait déjà prouvé remarquez.
vlcsnap-2013-10-21-17h51m24s1.pngToutes les erreurs qu'ils peuvent faire devient rapidement une erreur fatale finalement. On ne peut pas se protéger des zombies pour toujours. The Walking Dead exploite ce filon de façon intelligente avec la mort de Patrick au début de l'épisode. Au fond, tout le monde qui meurt va se transformer et devenir une menace pour n'importe qui. Alors comment faire finalement pour se protéger ? C'est impossible. La série met donc tout le monde à rude épreuve et permet aux téléspectateurs de se retrouver face à une série qui ne prend pas vraiment de pincette. La scène d'horreur où tout le monde commence à se sauter dessus dans l'enceinte de la prison était furtive mais efficace. De même que celle où le mur de grillage commence à céder. Ce que les personnages n'ont pas encore compris également c'est la manière dont la maladie se répand et ses conséquences. Du coup, c'est encore une fois très flou même s'ils tentent de faire des choses pour éradiquer le problème. Il y a un moment terrible dans l'épisode : Rick qui tue des petits cochons roses. J'ai vraiment eu de la peine, surtout quand on entend chez derniers crier avant de finir en pâture pour les zombies.

Note : 7/10. En bref, l'épisode joue avant tout sur la tension que peuvent offrir les zombies dans un univers clos comme la prison. Ensuite, il y a les erreurs qui s'enchainent et enchainent alors les menaces. J'aime.

Commenter cet article