Critiques Séries : The White Queen. Saison 1. Episode 2.

vlcsnap-2013-06-30-19h19m10s96.png

 

The White Queen // Saison 1. Episode 2. Two.


Derrière, The White Queen il y a quelque chose que j'aime bien c'est à dire de la série historique. Et puis il y a quelque chose que je n'ai pas du tout, c'est la manière de romancer la chose. Si dans une Tudors j'avais trouvé ça absolument fabuleux, ici c'est absolument pas fabuleux. Je m'ennui donc une grande partie du temps et le premier épisode n'avait pas réussi à me donner réellement envie de revenir. Si je reviens vous parler de l'épisode 2 c'est parce que j'ai de la peine pour une telle série et que je me suis dit que j'allais laisser une chance à la première saison. Il y a toujours un moment dans ce genre de séries où le tout devient sensationnel généralement et je dois avouer que j'espère que ce moment arrivera bientôt car pour le moment cela manque terriblement de finesse. Alors certes, nous sommes dans une production Starz, mais derrière il y a également BBC (qui est plutôt connue pour ses productions de qualité, même ses productions historiques on se souvient récemment de Parade's End).

Dans ce second épisode, nous allons suivre les aventures du couronnement d'Elizabeth qui finit par devenir quelque chose auquel personne n'avait pensé. Bien que le couronnement en lui même n'avait rien de brillant en soi, j'ai trouvé tout cela suffisamment élégant pour donner un petit coup d'intérêt à The White Queen. Mais malheureusement, la série s'entiche trop rapidement de romances un peu bazardées (on se demande bien comment tout cela peut encore tenir debout alors que la série ne fait que rendre cela peu crédible) et manipulations éphémères. Il ne se passe pas grand chose du point de vue des enjeux autour des "méchants" de l'histoire. J'aurais bien aimé par exemple que le personnage de James Frain prenne plus rapidement les rênes et ouvre la marche sauf que le personnage préfère se prélasser. Comment voulez vous donc que la série évolue réellement. Alors certes, cette première saison aura 10 épisodes pour nous raconter tout ce qu'elle voulait bien nous dire mais cela ne veut pas pour autant dire que cela est très bien fait.
vlcsnap-2013-06-30-19h17m26s75.pngCe que je trouve également dommage c'est que la narration soit aussi simplifiée. Ce que j'aime bien dans ce histoire d'histoire ce sont les personnages complexes et les dialogues savoureux. Ici rien n'a réellement de saveur. Le côté plat de certains face à face donne le ton. Mais The White Queen a de quoi séduire les téléspectateurs bien évidemment, notamment vis à vis de certaines jolies petites scènes avec Elizabeth elle même ou encore son couronnement. Fort heureusement tout n'est pas à jeter mais globalement, il y a un truc qui manque et qui ne parvient pas à me faire totalement accroché. Cependant, je trouve assez dommage que le script d'Emma Frost tente de mettre en avant le visage de chacun des personnages (bon ou mauvais) mais ne le fait pas avec une certaine finesse. Nous allons également faire notre première rencontre avec Amanda Hale, The Red Queen aka Margaret Beaufort. Ce personnage est bon et pourrait apporter quelque chose en plus à The White Queen, mais pour le moment on sent que cela pédale un peu dans la semoule…

Note : 4/10. En bref, derrière un manque de finesse et de raffinement on se retrouve avec une série assez fade qui patauge.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article