Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The White Queen. Saison 1. Episode 4.

20 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-07-14-13h21m50s243.png

 

The White Queen // Saison 1. Episode 4. Four.


Après trois épisodes empêtrés dans une mixture pas très digeste, The White Queen se sort enfin les doigts pour nous délivrer un épisode plutôt correct. Enfin, correct est un bien grand mot étant donné que malgré de beaux efforts, ce n'est pas non plus grandiose. Je me suis cependant résigné. Je n'attends plus du tout de The White Queen d'être une série grandiose, mais simplement ce qu'elle est, une série sur les relations amoureuses de Queen Elizabeth à Margaret Beaufort en passant par Henry. Je trouve dommage que la série s'intéresse d'aussi près à la place des femmes dans la société de cette époque. Dommage car finalement, il y a tellement de bonnes choses à faire ailleurs et la série ne semble pas en prendre compte pour le moment. Malgré tout, quelques scènes viennent pimenter le récit, mettant en scène les femmes toujours dans des situations peu enviables (devant quitter leur toit, une va même se faire violée de façon assez perverse mais la réalisation et les décors parviennent à en faire une scène artistique, …).

Par ailleurs, pendant les scènes de procès de cette semaine, j'ai eu l'impression que The White Queen voulait se transformer en une sorte de Law and Order du XVe siècle. C'est assez cocasse mais les dialogues sont pour le coup bien plus inspirés qu'ailleurs. Je suis un grand adepte de séries judiciaires et même si ce n'est pas grandiose dans cette série, c'est au moins quelque chose de plus intelligible que ce que l'on a l'habitude de voir, entourant les relations amoureuses de chacun. La niaiserie de The White Queen n'aide pas à apprécier tout ce que l'on peut voir à l'écran. C'est dommage, surtout que l'on a des bons personnages comme Warwick qui à côté commence à prendre un peu plus d'ampleur. Ce qui est remarquable car j'ai cru durant les deux premiers épisodes que Warwick n'allait jamais servir à grand chose dans cette série. Par ailleurs, je trouve presque assez drôle le fait que Margaret Beaufort pense qu'elle est punie par Dieu.
vlcsnap-2013-07-14-12h52m29s48.pngJe sais bien qu'à l'époque la religion avait une place très importante, mais c'est fait avec une telle médisance de la religion dans cette série. En effet, si l'on aurait voulu aborder le sujet religieux au sein de The White Queen, il aurait fallu tout pour faire que cela ne ressemble pas à une intrigue noyée au milieu des autres. Au fond, il y a beaucoup de choses à dire sur la religion à cette époque, mais la série ne prend clairement pas le temps de s'y attarder. C'est dommage encore une fois. L'association entre Warwick et Anjou va permettre à Henry VI de retrouver le trône. En voulant se concentrer sur l'histoire des femmes de The White Queen, je m'attendais à tort à ce que la série devienne bien plus intéressante. Mais avec des personnages archétypes régressifs, on se retrouve avec une série pas très passionnante. Et ce même si cet épisode fait une belle avancée en termes de rythme.

Note : 4.5/10. En bref, on s'ennui moins, c'est déjà ça de pris.

Commenter cet article