Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The White Queen. Saison 1. Episode 7.

2 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2013-08-02-14h55m17s233.png

 

The White Queen // Saison 1. Episode 7. Poison and Malmsey Wine.


Malgré quelques bons rebondissements je n'ai pu m'empêcher une fois de plus de m'ennuyer sévèrement devant The White Queen. En effet, cette série est toujours aussi plate et il faut bien avouer que l'héroïne y est pour beaucoup. Entre un bande son surprésente et des personnages sans envergure, le tout tombe rapidement dans l'ennui le plus total. Et pourtant, la série avait envie de nous faire frétiller avec quelques bons retournements de situations comme le cliffangher qui laisse espérer une suite assez funeste en son genre. Mais l'on n'en est pas encore là et c'est justement qui est bien dommage. Si le mort de la semaine était intéressant, j'ai trouvé la scène de la mère qui supplie Edward assez cocasse tant elle était ridicule. Entre les grands gestes, les dialogues etc. tout sonnait terriblement faux. The White Queen n'a pas suffisamment de moyens et cela se ressent vraiment dans tout ce que la série tente d'entreprendre. C'est dommage car le sujet n'était pas nécessairement mauvais à la base. Je dirais même qu'au contraire il m'intéressait plutôt bien. Et puis rapidement je me suis rendu compte que ce n'était pas une bonne série.

Pourtant je suis encore là. Oui, je sais. J'aime parfois me flagéler avec des séries merdiques mais je me soigne et abandonne des choses au passage (j'ai résisté à ne pas aller au-delà du premier épisode de Cedar Cove et j'ai abandonné The Soul Man et Copper alors que je vous en avait parlé dans un article récent). Si le ménage que je fais est intéressant, il ne vaut plus nécessairement le coup pour The White Queen. Il ne me reste maintenant que trois épisodes à voir et peut être que le cliffangher saura allumer les bonnes ampoules dans la tête des scénaristes pour les prochains épisodes qui se doivent de surprendre. Les personnages sont donc toujours aussi fade et la mise en scène n'aide pas vraiment. Elle se veut très docile, trop ennuyeuse et pas assez ambitieuse. Il y a une manière de faire les séries historiques que Showtime a bien compris par exemple. Du coup, quand l'on regarde The White Queen on se demande devant quoi l'on est. Starz a même déçu produit bien plus joli comme Magic City avec moins de moyens ou encore Da Vinci's Demons qui n'a pas à rougir de quoi que ce soit non plus.
vlcsnap-2013-08-02-15h17m56s2.pngOn pouvait également ressentir une sorte d'inspiration Shakespearienne au travers de certains dialogues de l'épisode mais c'est bien dommage car ils n'ont pas l'intensité des dialogues du dramaturge anglais. Les mots que l'on entend n'ont pas toujours un sens impliquant derrière une sorte de réflexion ou encore de frisson. J'ai plus envie de faire la sieste qu'autre chose devant cette série et c'est dommage car j'aurais bien aimé apprécier ce que j'avais sous les yeux mais chaque semaine c'est la même sérénade, je ne sais donc pas pourquoi les scénaristes ne comprennent pas au fil de ce qu'ils écrivent que ce n'est pas vraiment ce que le téléspectateur attend. Peut être que par manque de moyens la série est obligée de rester terre à terre. Mais comment une chaîne comme BBC qui est plutôt bonne (comme les anglais en général) dans le registre des séries d'époque et de costumes n'a pas réussi The White Queen. Il y a tout de même un gros problème. Et dire qu'ils ont supprimé les scènes de sexe dans la version de BBC (alors que la version Starz sera non censurée de ce point de vue là).

Note : 2/10. En bref, une surabondance de musiques de fond irritantes, une mise en scène ronronante et des personnages plats comme une planche à repasser.

Commenter cet article