Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Wrong Mans. Saison 1. BILAN (UK).

30 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

o-THE-WRONG-MANS-facebook.jpg

 

The Wrong Mans // Saison 1. 6 épisodes.
BILAN


The Wrong Mans c’est tout ce que j’attendais de la part des comédies britanniques : de la fraicheur, de l’humour anglais et de la nouveauté. Les six épisodes de The Wrong Mans forment un tout absolument jouissif et je dois avouer que je ne m’y attendais pas du tout. On retrouve pas mal de l’esprit d’Edgar Wright dans cette série et c’est une très bonne chose. Les scénaristes ont su associer une intrigue assez noir avec de l’humour délirant. Même dans les moments les plus sombres de la série, elle trouve le moyen de nous délivrer une petite réplique amusante. Le premier épisode était prometteur, et nous donnait envie de découvrir un peu plus de cette petite histoire. Certes, ce n’était pas toujours très bien fichu au début (il y avait quelques défauts dans la mécanique humoristique par exemple) mais globalement cela se tenait très bien et cela donnait même envie de se demander ce que The Wrong Mans avait encore à nous raconter. Le premier épisode vaut surtout pour son introduction, particulièrement réussie et une sorte de modèle en terme de réalisation. Cela permet de se dire que l’on est face à une comédie qui ne rigole pas.

L’épisode poursuit l’histoire de façon assez étrange mais c’est à chaque fois dans l’esprit fun et décalé de ce que Edgar Wright a pu faire dans le monde des comédies anglaises. Du coup, on se retrouve avec une série amusante qui petit à petit va réussir à nous délivrer quelque chose de jouissif. L’atout de The Wrong Mans c’est le fait que la série évolue petit à petit dans une ambiance particulièrement bien mise en scène. La réalisation est étonnante et l’image de qualité. Cela change aussi de pas mal de comédies anglaises qui de ce point de vue là ne sont pas aussi inspirées que l’on ne pourrait le croire. Le fait qu’ils sont parvenus à associer l’humour avec la partie plus dramatique de la série permet de s’amuser sans problème. Bien au contraire, on rigole encore et encore à certains moments où la série commence à plonger dans l’absurde. Le rythme est alors parfaitement maitrisé. Chaque épisode s’ingurgite à une telle vitesse que l’on a envie que d’une chose : voir une suite. Et la fin de la première saison m’a permis de me demander : mais qu’attendre d’une seconde saison ? Certes il y a une piste mais franchement, j’ai du mal à voir s’ils peuvent faire aussi bien.
webANXwrongmanss1ep3.jpgLe temps passe donc vite, trop vite, du coup on ne parvient pas forcément à digérer la série comme on aurait la digérer. Rapidement la série commence à prendre ses marques et délivre alors des épisodes mieux maitrisés, plus équilibrés et plus drôles. Notamment le cas de « Inside Mans », le 1.04. Cet épisode n’est pas un modèle de maitrise mais il était beaucoup plus fun que la plupart des autres épisodes. Il parvient à exploiter l’univers de The Wrong Mans de la meilleure façons et du coup, on s’éclate nous aussi. Notre duo principal parvient à rendre la série attachante. Notamment car ce sont des gens lambdas à qui il arrive des trucs extraordinaires. Le début de The Wrong Mans est étrange, on ne sait pas vraiment dans quoi on met les pieds. La série va petit à petit nous mener vers son dénouement que je n’attendais pas forcément. Les multiples twists de l’histoire sont bien gérés (notamment cette implication des services secrets) du coup on s’amuse un peu plus. Et puis il y a les diverses rencontres qu’ils vont faire, pas toujours bonnes mais toujours efficaces.

The Wrong Mans veut jouer sur tellement de tableaux que cela aurait pu être bien plus casse gueule mais fort heureusement que tout est suffisamment bien géré pour devenir de mieux en mieux au fil des épisodes. Je n’attendais rien de spécial de la part de The Wrong Mans au départ, je dois même avouer que je m’attendais à tomber sur une comédie à la mord moi le noeud comme les anglais savent en faire depuis quelques temps mais non, il n’en est rien. Cette comédie bien plus inspirée que la plupart des comédies que j’ai pu voir ces derniers temps (voire même cette année), donne envie de croire qu’il y a encore des scénaristes qui peuvent faire des trucs délirants. Par certains aspects, on retrouve presque le côté assez subversif de Utopia sans l’aspect ultra violent. Car mine de rien, The Wrong Mans n’est pas aussi violente que son sujet ne le laisse comprendre. Il y a plus de bien que de mal. Pour tout le monde. C’est en tout cas ce que la série nous laisse croire.

Note : 7/10. En bref, une comédie de bonne facture. Folle et amusante tout en ne lésinant pas sur le drama. Je ne serais pas surpris que les américains aient ça dans leurs cartons pour la rentrée prochaine.

Commenter cet article