Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Torchwood. Saison 4. Episode 10. SEASON FINALE.

10 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-09-10-18h05m44s221.png

 

Torchwood // Saison 4. Episode 10. The Blood Line.
SEASON FINALE

 

Après le solide épisode précédent, je me préparai donc à regarder ce dernier épisode de la saison et malgré le fait qu'il soit presque sans surprise, j'ai trouvé que cela se tenait bien, notamment en terme de divertissement et de rebondissements. La série s'inspire de ses aînés dans le genre, oubliant parfois même la signification même de Torchwood, transformée en vulgaire équipe de terrain qui pourrait être une branche de la CIA avec un gars estropié, un mortel, une analyste de la CIA, un pervers sexuel ou encore Gwen la bonne amie. Vulgarisant le monde de la série pour le rendre à la fois grand public et surtout très haletant dans le sens où les américains font du suspense, parfois cette saison s'est perdue, mais je pense que l'on retrouve au final nos poissons puisque j'ai bien aimé les points de convergence des différentes histoires de la fin de la saison.

Alors forcément, ce dernier épisode aurait pu être largement mieux, notamment sur le fait qu'il ne se concentre presque qu'en intérieur devant ce "blessing", qu'on n'a pas droit de voir de vrais extra-terrestres (ce qui reste au fond ma plus grande déception, et qui, au final laisse une piste pour une suite avec ce plan B et l'idée de nous prouver qu'il existe bien ce personnage venu d'un autre monde). Peut être que c'est le contact de Jilliane. Cette dernière restera magistrale jusqu'au bout de la saison. Lauren Ambrose est tout ce qui permet de se reconnecter à la branche britannique de la série, son personnage est l'incarnation même de la patte de Russell T. Davies qui signe une saison avec la sympathique sans être extraordinaire Jane Espenson. D'ailleurs, cette dernière aura quand même fait dévié la série dans des trucs pas excellents, bien que ses épisodes étaient pas foncièrement mauvais, mais plutôt que leur construction était anarchique.
vlcsnap-2011-09-10-17h58m02s206.pngPar ailleurs, toute la longue scène, avec dialogues pompeux pour dire qu'on va tuer ou pas quelqu'un, qu'on va sauver quelqu'un, etc… m'a un peu ennuyé, et c'est bien le seul moment de l'épisode. J'attends de l'extraordinaire, on ne l'a finalement pas eu et je le regrette vraiment. Peut être que cela viendra dans une saison 5 si jamais il y en a une (puisque je sens bien que l'on va garder les idées de la saison pour poursuivre, ce qui me déplairait un peu beaucoup quand même). Donc ça papote un peu trop à un moment et ça me gêne. Pas suffisant pour me dégouter de l'épisode, car bien sûr le divertissement est là, on a de l'action et puis le coup de la transfusion de sang je l'avais pas vu venir, donc il y a quand même de sympathiques surprises. C'est donc pas déplaisant et Torchwood prouve donc qu'elle pourrait remplacer ces séries d'actions éphémères qui n'arrivent pas à inclure la dimension internationale (ce que fait Torchwood cette année).

Au final, malgré une petite (voire grosse quand même) déception dans cet épisode, je me suis pas trop ennuyé, donc je me plains pas et puis Lauren Ambrose n'est pas morte donc il y aurait une suite à son personnage, dommage que ce soit pas le cas pour Oswall qui avait un potentiel très fort dans la suite de l'histoire. La fin de l'épisode était prévisible dès que la fameuse Charlotte avait réussi à se dépatouiller de l'histoire à la CIA. J'attends toujours qu'on tue Rex mais bon, ce n'est pas le cas, il est maintenant immortel, un Jack 2.0. Captain Rex Matheson est né, mais on s'en serait bien passé.

Note : 7/10. En bref, un épisode sympathique qui met en branle les codes de la série, pas forcément pour le meilleur. Reste à savoir si une suite peut avoir lieu.

Commenter cet article