Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Torchwood. Saison 4. Episode 8.

27 Août 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-08-27-16h04m37s32.png

 

Torchwood // Saison 4. Episode 8. End of the Road.


Jane Espenson est une Reine ! Vous allez découvrir que la Reine rouge à plusieurs visages dans Once Upon a Time à la rentrée. Bon, j'exagère, je pense pas que c'est une reine et je n'en suis pas un fan non plus, je disais ça pour énervé quelqu'un mais… j'aime bien ce qu'elle écrit, c'est pas forcément ce qu'il y a eu de mieux dans Torchwood certes mais elle donne à cette saison un air nouveau, comme une sorte de Torchwood boosté aux hormones Jack Bauer que la CTU s'était bien gardée de nous présenter. Alors, cet épisode était bien mieux que beaucoup de cette saison, notamment parce qu'il permet de retrouver enfin Oswald, découvrant qu'il va bientôt se faire exécutée et devenir Catégorie 0 : la mort pour les criminels reconnus, et qui ont été béni par le miracle alors qu'ils n'auraient pas mérité ça. C'est mignon non ? J'ai adoré Bill Pullman dans cet épisode, entre son face à face avec une femme, enfin, une prostituée. Le caractère du personnage, presque primaire, ressort très bien et c'est magique. Oswald est tout de même un des meilleurs ajouts de la saison (puisque mis à part lui et Lauren Ambrose, le reste n'est pas fameux) et son exploitation reste trop maigre. Mais bon, maintenant qu'il s'est échappé…

Dans l'épisode précédent on nous laissait avec l'information qui tue (ou pas) : Angelo n'est pas mort, il est toujours vivant et attends Jack. Oui, sauf que même si j'aurais espéré qu'il n'ait pas vieilli, il a bien vieilli et ne sert à rien du tout. Dommage, j'aurais aimé qu'on s'enfile un coup de romance comme dans l'épisode précédent, chose qui était peut être un peu mieux géré que je ne l'aurais finalement penser. Mais on va de l'avant et on va même le laisser mourir. Tout comme sa petite fille. Tout s'enchaîne avec une rapidité déconcertante, quand on a plusieurs épisodes de battement où il ne se passe pas forcément quelque chose de vraiment important pour le reste de l'histoire. Il y a aussi cette histoire des trois familles qui ont fait un pacte, qui sont-ils ? C'est là que l'on peut facilement revenir au triangle (et au fameux personnage qui voulait tuer Jack il y a de ça 3/4 épisodes). Alors, il y a des idées, c'est très flouté par l'intrigue mais j'aime bien malgré tout. Tout du moins, c'est bien géré et le mystère reste entier. Sauf que ! On a des aliens de présent quelque part, c'est obligé, mais qui sont-ils ? Où sont-ils ? Telle est la question.
vlcsnap-2011-08-27-15h55m18s70.pngCar bien sûr, l'épisode apporte enfin ce que l'on attendait : un peu de technologie extra-terrestre. Même si au fond ce n'est pas ce que j'aurais rêver (le coup de cette bulle qui empêche les extérieurs d'entendre les communications est un peu tirée par les cheveux pour être passionnante à intégrer à l'histoire). Sans compter toute histoire du sang de Jack collecté, qui ne sert à rien car ce n'est pas de là que vient son immortalité, … Tant de choses, tant de questions. Je ne sais pas trop où l'on va mais on y va. Donc pourquoi pas. Bref, tout l'épisode va tenter d'intégrer la CIA à l'affaire, sans que cela ne fonctionne mais au contraire, on installe un peu plus la complicité de tous les personnages de Torchwood. J'ai bien ri avec Gwen et Jack, toujours fidèles à eux mêmes et Rex, qui m'a pas trop ennuyé, bien que je déteste un peu trop l'acteur qui l'incarne.

Au final, Torchwood enchaîne les bons épisodes. Ryan Scott a pondu une histoire cohérente qui se laisse dégusté au fur et à mesure. Alors forcément, on perd pas mal de l'esprit de Torchwood cette saison, mais j'aurais été le premier à m'en plaindre uniquement si je m'ennuyais réellement devant la série. Ca manque juste de présence E.T quoi. C'est bel et bien le seul truc qui m'embête un peu. Mais après, j'attends de voir comment va évoluer la suite, et en tant que fan des séries de conspirations, Torchwood : Miracle Day m'offre une dose que j'attendais de ce genre d'histoires. C'est parfois peut être un peu trop grossier, et le traitement médiatique du miracle reste un peu trop sous-jacent (la chute des marchés financiers, la faillite de la Grèce et prochainement de l'Irlande, la fermeture des banques qui ne peuvent plus répondre aux besoins des clients, …).

Note : 8/10. En bref, même si la série oublie ses bases sur certains points, l'intrigue n'en reste pas moins palpitante. Et la technologie aliène fait enfin son apparition.

Commenter cet article