Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Torchwood. Saison 4. Episode 9.

3 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-09-03-15h19m43s131.png

 

Torchwood // Saison 4. Episode 9. The Gathering.


Plus on approche de la fin de la saison plus cela devient excellent. En tout cas, j'ai adoré ce dernier épisode, il était tout ce que j'attendais. Bon, forcément, c'est pas le Torchwood des "old times" mais moi je m'en fou, j'ai ma dose de bons trucs là. Et puis il faut dire que l'épisode est plus fourni niveau scénario que les prémices de la saison. Notamment autour du fameux Blessing. On apprend enfin que Phicorp a un logo qui représente le Blessing, qu'il traverse la Terre en deux points de Shanghai à Buenos Aires, on voit enfin un peu plus du Blessing et ce qu'il est sensé représenter, etc… Et puis on a l'excellente Frances Fisher que j'adore, et qui a pour le coup une vraie tête d'E.T et je pense qu'elle en fait partie. Ca va être un régal le final, dommage que la série n'est pas avancée beaucoup plus vite sur le milieu car là c'est du pur plaisir. Je prend mon pied.

Alors Gwen était déportée une nouvelle fois en Angleterre, et pour le coup elle doit toujours trouver un moyen de protéger son père qui est recherché par les autorités (il est catégorie 1 quand même, donc mort aux yeux de la loi). Bref, cela donne des bons moments de stress, l'intrigue est mise en quarantaine ou presque et c'est simplement un petit point de détail qui permet de garder un rythme haletant et surtout de pas se croire en sécurité chez elle car à tout moment Oswald ou encore Jack peut être reconnu. Bref, la gestion de la partie chez Gwen est excellente. Le suspense est à son comble, on ne sait pas qui veut quoi, les révélations se font au compte goûte, tout le monde se retrouve chez elle à un moment. Mais bon, après je suis moins d'accord avec le fait que entre l'épisode 8 et celui ci il s'écoule 2 mois. C'est un peu trop simple de jouer les élipses temporelles mais bon… On a pas une saison de 22 épisodes non plus, c'est vrai. Mais c'est gênant quand même. Du côté de Gillian, son personnage est toujours aussi jouissif et Lauren Ambrose livre une composition absolument géante.
vlcsnap-2011-09-03-15h11m50s7.pngOn a enfin la découverte de la taupe de la CIA. Donc de ce côté là ça avance aussi. Bien qu'elle soit pas découverte au grand jour, nous on sait qui c'est. Mais cela reste encore trop maigre pour être passionnant car forcément le scénario, comme il ne lui reste que deux épisodes, doit détaler et très vite alors tout s'enchaîne d'une façon parfois un peu archaïque et machinale qui empêche de se poser trop de questions et donc de penser qu'ils ont pris des tangentes pas plus. Bon après, il y a du suspense et de l'action, donc c'est pas ennuyeux. Ainsi, ce nouvel épisode de Torchwood était passionnant, je me suis pas ennuyé et l'on voit enfin la couleur du Blessing. Il était temps je dirais, et aussi tout ça pour ça (car on sait pas encore comment, pourquoi). Donc reste à voir comment les scénaristes vont nous gérés la fin, c'est très 24, qui rencontre Torchwood, qui rencontre des tas d'autres séries en une seule. Torchwood est devenue mainstream, peut être un peu trop au goût de certains, pas pour moi.

Note : 8/10. En bref, hâte de voir ce que la fin nous réserve, cet épisode tout en rythme nous offre un divertissement de très bonne facture sans répit.

Commenter cet article