Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Touch. Saison 1. Episode 6. Lost and Found.

20 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

held-up-on-touch_526x351.jpg

 

Touch // Saison 1. Episode 6. Lost and Found.


On en parlait de plus en plus, et il fallait que l’on développe le personnage. Du coup, la mère de Clea a enfin droit à un peu d’attention. Cette dernière est schizophrène, sans abri, et est arrêtée pour vol à l’étalage et va s’enfuir de l’hôpital car elle pense qu’elle soit allé voir son enfant. Sauf que son enfant c’est Clea, et comme elle ne sait plus qui elle est et comment elle est arrivée là… évidemment le tout est bien plus complexe. Ce nouvel épisode de Touch trouve donc de bons filons à exploiter autour de ce personnage et notamment développer le personnage de Clea. Elle pense que sa mère aurait pu kidnapper un jeune garçon qui est porté disparu, et évidemment, alors que Martin pense qu’il pourrait bien y avoir une connexion avec la disparition de son fils, ils vont partir à leur recherche. Une petite course contre la montre qui s’avère bien écrite et soignée. L’épisode est aidé par une esthétique toujours aussi belle. Touch a le mérite d’être tournée à New York. Cela aide vraiment à se laisser plonger au beau milieu de ces buildings, de ces quartiers atypiques avec des personnages haut en couleur. Cette partie là de l’épisode reste au fond infime par rapport au reste car le tout trouve un équilibre grâce au reste.

 

A l’aéroport, Lanie va perdre sa place dans un avion au profit de Will. Il lui donne sa carte de visite mais l’avion dans lequel Lanie devait être et dans lequel Will est allé à sa place se crashe. Sauf que Will va survivre et alors tenter de sauver un bâtiment que son entreprise a prévue de démolir afin de construire un grand building. Même si l’histoire de Lanie et de Will n’est pas exceptionnelle, ce que j’ai adoré c’est la cause que tente de défendre Will par la suite et surtout le changement soudain du comportement du personnage. C’est assez gros qu’il ait réussi à s’en sortir tout de même (enfin, il va tout même avoir du mal à être très en forme jusqu’au bout). De son côté, Lanie va confier à sa femme, Serena, qu’elle n’est pas encore prête à constituer une famille quand elle voit que l’avion dans lequel elle devait aller n’avait aucun survivant. Evidemment qu’elle va changer d’avis et que le donneur de sperme pour leur enfant sera Will. Mais le côté toile d’araignée des connexions entre les personnages je trouve ça passionnant. Il n’empêche que Will va aider à sauver la mère de Clea de l’immeuble qui était sensé se faire démolir. On va même découvrir qu’il s’agit d’immeuble où Clea a vécue quand elle était plus jeune.

touch-ep105-lost_and_found_sc45-martin_and_clea_approach_de.jpg

Ce nouvel épisode de Touch développe également un peu plus le personnage de Teller. Ce dernier est malade, vraiment très malade. L’épisode tente de nous émouvoir surtout avec le personnage, mais c’est fait avec pas mal de finesse. Amelia est également là pour tenter de rendre le propos crédible, voire digeste. Car au fond, sans elle il n’y aurait aucune réelle dimension émotionnelle. La fin de l’épisode m’a cependant surprise. En effet, Teller pourrait bien mourir (même si je pense que Danny Glover est prévu pour être un personnage du cast principal de la série). Mais on ne sait pas. Et où est Amelia également. Telle est la question. On aura sans aucun doute les réponses dans le prochain épisode. Au final, ce nouvel épisode de Touch était assez sympathique, bien écrit, soigné, et un peu moins ennuyeux que les deux précédents. Le ton est juste, et l’on tente de s’éloigner du « Martin est le héros de la série » pour quelque chose de plus global où tout le monde peut être un héro à sa façon (c’est notamment ce que tente de prouver Will, voire Clea). Le tout est bien géré et Tim Kring, qui a l’expérience Heroes derrière lui, s’en sort plutôt bien pour gérer un cast de grande envergure.

 

Note : 7/10. En bref, un bon épisode de Touch, captivant et toujours aussi soigné.

Commenter cet article