Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Touch. Saison 1. Episode 8. Zone of Exclusion.

4 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

1X8-Zone-of-Exclusion-touch-tv-series-30696143-653-481.jpg

 

Touch // Saison 1. Episode 8. Zone of Exclusion.

 

Après deux épisodes assez moyens, qui erraient surtout au beau milieu d’intrigues pas spécialement bien écrites, Touch revient à quelque chose de plus passionnant. Même si les enjeux manquent et que l’on a l’impression que par moment la série se moque de nous, pour une fois tout était très bien ficelé (car lié). L’intrigue principale de l’épisode suit la route de Veronique, une jeune parisienne au gros accent américain (mais qui est forcée de parler français afin que l’on ait le côté diversité de la série), que Jake rencontre dans un musée via un écran. Veronique a repéré une jeune femme qu’elle pense être sa mère, mais sa mère est sensée être morte en lui donnant la vie il y a de ça 21 ans. On va rapidement découvrir que finalement c’est sa sœur, et elle ne savait pas qu’elle avait une sœur. Martin va partir à la recherche de la mère mais va tomber sur la jumelle de Veronique. Cette partie de l’épisode était assez bien menée. Cela permet encore une fois à Martin de jouer au héros. Il est efficace ce personnage car il joue sur plusieurs tableaux. Et encore une fois, Jake est là, heureusement. Touch nous offre donc une petite histoire très sympathique.

 

On va suivre en parallèle le voyage en taxi d’un l’obstétricien et d’un chauffeur de taxi. Ce dernier est en fait le père de Veronique et sa sœur. Et l’ l’obstétricien dans la voiture n’est autre que l’obstétricien qui avait donné naissance aux deux filles. Sauf que cet homme a vendu l’enfant et est à la tête d’un réseau. J’ai trouvé cette partie de l’histoire grotesque. Dans un premier temps car ce genre de personnages ne se retrouve pas comme ça dans un taxi, et surtout qu’être à la tête d’un réseau nécessite en principe plusieurs personnes et pas une seule. C’est bien trop facile dans son ensemble et du coup, l’intrigue est bien moins captivante d’un seul coup. Mais le fait qu’elle soit liée à celle des jumelles était une très bonne idée. On s’amuse donc assez facilement. Alors que Touch était douée pour avoir de l’ambition dans les premiers épisodes de la saison, petit à petit on découvre qu’elle n’est pas forcément à la hauteur. Elle a peut être débuté à un trop haut niveau.  C’est le principal souci des séries de network ces dernières années qui poussent les créateurs et réalisateurs à leur offrir des pilotes digne de séries HBO. Sauf que les moyens mis en œuvre après le pilote ne sont pas assez grands pour rassurer tout le monde.

zone-of-exclusion-05.jpg

Du coup, cela donne notamment une scène assez laide à la fin de l’épisode quand on retrouve une jeune femme et son homme, italiens, devant une fontaine en Italie. C’était ridicule. Je n’avais même pas l’impression d’être en Italie mais plutôt en Inde. Bref, ce n’est pas forcément très grave. Martin va partir à la recherche de l’obstétricien et évidemment tout va très bien finir avec le docteur arrêté, les deux sœurs qui se retrouvent avec leur famille, … Au fond, Touch réussi encore une fois à être sympathique grâce aux sentiments qu’elle dégage mais bon, je trouve que la série manque de consistance par moment. Cet épisode s’intéresse en parallèle à une base internationale dans l’espace et la communication entre la station et un astronaute sorti faire une petite réparation est rompue. Ce dernier risque de mourir car son niveau d’oxygène est très bas. La copilote cherche à le joindre sans y parvenir. Mais c’est grâce à l’aide d’un gérant de la radio des taxis qu’elle va pouvoir renouer contact avec lui. Assez cocasse comme histoire. C’est très surréaliste mais au fond, cela fait presque rêver. Imaginez que vous parler avec quelqu’un qui habite dans les airs. Ce serait beau tout de même vous ne pensez pas ?

 

Touch nous offre donc un épisode correct avec de bonnes petites histoires. Sans compter que l’on a une continuité très fluide dans l’intrigue de Martin et de Jake. Cela crée une évolution à suivre durant toute la saison et je ne suis pas contre. Il faudrait juste ajouter quelques enjeux supplémentaires. Notamment autour du personnage de Clea. Maintenant qu’elle a été désaffectée du cas de Jake, je me demande où est ce que l’on va aller. J’ai peur que Touch n’aille pas au bout de ce qu’elle veut.  

 

Note : 6.5/10. En bref, assez efficace dans son ensemble, un épisode qui laisse parler l’action avant le mélodramatique.

Commenter cet article