Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Traffic Light. Saison 1. BILAN

1 Juin 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

Traffic-Light.jpg

 

Traffic Light // Saison 1. 13 episodes.
BILAN


Il y a quelques temps de ça, je n'avais pas été très tendre avec le pilot de la série, et a raison. Et puis j'ai poussé le vice jusqu'à découvrir la suite qui m'a au final, plutôt plu. On est pas dans la mécanique habituelle de la sitcom où ce sont les femmes qui se racontent des histoires, ici c'est tout le contraire, on a trois amis qui vont parler de leurs hobbies, de leurs relations sentimentales, des problèmes qu'ils ont jusque même dans leur voiture en kit mains-libre. J'avoue que l'idée même de la série n'est guère intéressante, la trame de fond de la saison non plus mais c'est plus profond que ça. Il faut aller chercher l'intérêt dans autre chose et c'est la singularité de la série qui fait son effet.

Je regrette pas forcément qu'il n'y ai pas de suite à la série puisqu'on est pas dans la trame de la frustration après le grand cliffangher qui tue mais les situations, souvent simples font leur effet. On est dans une sitcom qui utilise la vie quotidienne et ses simplicité pour faire rire son audimat. C'est presque grotesque d'un côté mais le casting est là et organise un peu tout de la meilleure façon qu'il soit. Les lignes de dialogues paraissent donc plus fluides, les blagues plus réelles. J'aime bien l'histoire du pain que la voisine va offrir ou encore le fait qu'il y en ai un qui reste bloqué en dehors de chez lui à poil, le "pervers", … il y a pas mal de petites situations comme ça qui donne un petit moment de rire, sans trop forcer non plus.
a731e_traffic-light-fox-tv-show_90267.jpgTraffic Light, don't le nom est sûrement le plus mal choisi de toutes les séries depuis "Life" s'aborde donc avec douceur et gentillesse. Ce n'est pas la série bruyante qui va en faire des caisses pour que son spectateur rit à gorge déployée et en oublierait presque qu'il y a une histoire derrière un épisode. C'était le cas de Mad Love cette série, qui n'avait rien à dire et qui se concentrait sur un humour déjà vu dans How I Met Your Mother mais passons. Sans être une grande surprise, c'est la fraicheur d'une sobriété simpliste qui fait que cette série passe comme une lettre à la poste.

Au final, bien que je ne regretterais pas la série, elle n'a fait passé un très bon moment en compagnie d'une bande de potes. Ca change des séries très féminines qui veulent à tout prix faire rire les femmes. Là on est dans un humour intelligent, plus subtile et certes élitiste mais j'en ai que foutre de ça. Les codes sont bien là, les situations aussi, donc c'est bien une sitcom et c'est grand public vu la teneur des sujets éculés dans la série. Ca change vraiment des sitcoms apparues cette saison dans le genre.

Note : 6/10. En bref, une série plaisante qui fait dans la simplicité plus que dans l'originalité mais un goût certain pour la cool-attitude qui passe comme un rien. Il y avait un potentiel.

Commenter cet article