Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Transparent. Saison 1. Pilot.

9 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-09-18h36m51s1.jpg

 

Transparent // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Amazon voulait très certainement sa série nouvelle vague, lorgnant sur ce que HBO peut faire d’un point de vue de ses comédies ou encore le cinéma avec Sundance. On nous plonge dans les aventures de Mort, un père de famille qui se trouve être aussi transsexuel. Créée par Jill Soloway, acclamée l’an dernier pour Afternoon Delight (film préféré de 2013 de Quentin Tarantino au passage), Transparent délivre ici un premier épisode à la fois étrange et intéressant. Il se passe quelque chose avec le téléspectateur mais ce n’est pas suffisant. On a envie que cela aille beaucoup plus loin tout simplement. La plus grande force de ce premier épisode de Transparent c’est de montrer que cette série a du coeur. Le personnage de Mort, incarné par Jeffrey Tambor (Arrested Development) est un atout même si au fond, j’aurais aimé que le meilleur vienne d’ailleurs. Car c’est presque trop attendu. La toile de fond de la série est aussi intéressante, cherchant à creuser un peu plus l’univers de la comédie noire tout en créant une alchimie familiale. Pour la scénariste, qui a déjà travaillé sur Six Feet Under et United States of Tara, cela manque cependant de quelque chose de rafraichissant.

Un père réunit ses enfants, Ali, Joshua et Sarah, pour parler de l'avenir. Pensant en premier lieu qu'il serait question d'héritage, tous les trois sont surpris d'apprendre qu'il s'agit en fait d'une révélation qui risque de bouleverser leur vie.
vlcsnap-2014-02-09-18h32m29s197.jpgCe premier épisode, mis en scène et écrit par Jill Soloway a beau avoir pas mal de qualité, j’ai senti comme un air de déjà vu. Pourtant, le genre des transsexuels n’est pas ce que le cinéma et la télévision traite le plus. Ryan Murphy avait tenté de s’y frotter avec le pilote de Pretty/Handsome. Un brillant pilote qui n’a malheureusement pas eu de suite. Il y aussi eu le cinéma entre Tootsie et Transamerica. Mais ce n’est pas le genre d’histoires que l’on semble voir généralement dans le monde des séries. Ce premier épisode ne veut pas trop en faire sur la révélation entourant le personnage de Mort. Du coup, ils se concentrent sur les enfants, Ali, Joshua et Sarah. Des personnages qui ont tous leur singularité mais qui manque légèrement de piquant. On sent qu’il y a un sens de la formule, une narration bien construire, etc. mais les personnages ne sont pas encore suffisamment attachants pour que j’ai réellement envie de m’impliquer dans Transparent. D’autant plus qu’en sachant qu’il s’agit d’une production Amazon, j’ai beaucoup plus peur que l’on ne pourrait le croire.

Ainsi, on se retrouve avant tout avec la prestation de Jeffrey Tambor, un sans faute qui mérite d’être noté. La série tente également de nous offrir des petits moments où l’on plonge dans la culture de cette famille. Il y a tellement de possibilités avec un univers aussi riche que du coup, je me suis senti à l’étroit avec cet épisode. Rien n’est vraiment creusé, sans parler de l’aspect plus humoristique qui à mon humble avis vient réellement à manquer. On retrouve également au casting Jay Duplass (Duncan dans The Mindy Project), Amy Landeker (Coup de Foudre à Rhode Island) et Gaby Hoffmann (récemment vu sous les traits de l’excellente Caroline dans Girls). C’est à mon sens le pilote le plus intéressant que j’ai pu voir chez Amazon pour le moment. Bien plus que ceux de l’an dernier qui avaient pu me taper dans l’oeil. Je suis curieux de voir jusqu’où Transparent peut aller donc pourquoi pas une petite commande de saison ?

Note : 6/10. En bref, intriguant.

Commenter cet article