Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Tricky Business. Saison 1. Episodes 1 et 2 (Australie)

22 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-05-22-18h07m00s67.png

 

Tricky Business // Saison 1. Episodes 1 et 2. Bad Debts in Wollongong (Pilot) / Somebody That I Used to Know.


Les australiens adorent les séries avec des familles qui sont un peu bandits dans l'âme. Entre Underbelly ou encore The Straits, on est gâté. Tricky Business est une toute nouvelle série estivale qui mélange famille de détectives privés et intrigues d'argent facile. Le premier épisode, et donc le pilote, était correct, sans être exceptionnel. Disons qu'il présente assez bien de façon très classique l'histoire de cette famille. Il n'y a pas vraiment de surprises, mais la sympathie des personnages aide beaucoup à se laisser prendre au jeu. En effet, Kate Christie est un plutôt bon personnage qui arrive à être amusant. Sa faiblesse c'est l'émotion que l'actrice a bien du mal à jouer. Mais on voit que ce n'est pas le but de Tricky Business de nous faire pleurer dans les chaumières. Alors on tente de nous raconter une histoire d'amour, assez bancale devrais-je dire. La demande en mariage, la bague, tout ça est presque grotesque, surtout dans le second épisode. Les deux acteurs sont bien trop lisses, et du coup, cela donne un côté très générique à la série.

La vie de trois générations de la famille Christie qui se retrouve dans le désarroi quand le business familial de l'argent facile menace de ruiner l'entreprise familiale.
vlcsnap-2012-05-22-18h08m32s217.pngvlcsnap-2012-05-22-19h03m31s184.pngL'histoire de ces deux premiers épisodes nous plonge dans l'univers des Christie. Tout d'abord Kate. Celle que l'on aura la chance de voir constamment, notamment parce que son histoire d'amour est ce qu'il y a de plus intéressant. Lily Christie, est sûrement le personnage le plus intéressant. J'aurais bien aimé que son intrigue soit plus captivante et intéressante. Les deux épisodes tentent bien de lui donner un quelconque intérêt mais seul ses dialogues restent intéressants. Sa relation avec Chad Henderson est complexe et drôle à la fois. Cela donne des bonnes petites scènes de comédie sans prise de tête dans le second épisode (la scène à l'entrée de son appartement ?). Mais voilà, c'est déjà vu. Encore une fois, Tricky Business ne fait pas dans la grande innovation. Cela me rappelle The Straits, qui était sympathique mais pas suffisamment brillante pour surprendre. L'écriture des séries australiennes est parfois fait au couteau. J'attendais bien évidemment plus de cette série quand j'ai lu le pitch.

Enfin, il y a Emma, la plus jeune. Celle ci n'est pas très développée dans ces deux épisodes mais je suis persuadé qu'elle a des trucs à raconter. Ainsi, Tricky Business est une série décevante qui a une trame de fond intéressante mais qui n'arrive malheureusement pas à surpasser son côté ultra médiocre. C'est de la télévision sans prise de tête, qui se regarde sans la regarder. Il ne faut même pas chercher à comprendre ce que l'on voit à l'écran, on n'a jamais l'occasion d'en découvrir les moindre recoins. L'intrigue générale de la saison, autour de ce fameux business ruiné n'avait pas grand chose à raconter non plus. Les intrigues sont prévisibles car déjà vu dans d'autres séries, le tout est organisé autour d'une hiérarchie ennuyante de personnages et d'autres. Voilà donc deux épisodes d'une série fast-food d'un rayon de supermarché bas de gamme. Je pense que pour découvrir la culture australienne des séries, il y a bien mieux que Tricky Business. Grosse désillusion.

Note : 3/10. En bref, des personnages blancs comme neige, au milieu d'une intrigue déjà vu. C'est confortable certes mais cela a malheureusement tous les atouts du fast-food. Dommage.

Commenter cet article