Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Trollied. Saison 1. BILAN.

16 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

Sky1-Trollied-WK30-Jul11-9.jpg

 

Trollied // Saison 1. 8 épisodes.
BILAN


Après une courte saison de 8 épisodes (que je croyais plus courte), je trouve que Trollied a su trouvé la dynamique qui lui convenait et c'est plutôt agréable. La vitesse de croisière de la série est très vite mise en place et ce dès le pilote. C'est d'ailleurs de façon agréable que la vie de ce supermarché un peu hors du commun est mise en place. J'ai trouvé que la petite ressemblance que je trouvais à Code Barge au début de la série n'est toujours pas anodine. On dirait vraiment une sorte d'ersatz et presque en beaucoup mieux. Disons que les personnages dans Trollied sont mieux développés et que leurs intrigues sont plus satisfaisantes. J'adore la manager. Elle est toujours hypersensible, ne sait pas trop quoi faire avec ses employés (et notamment quand ils lui font des blagues) mais elle va retomber sur ses pieds et avoir une jolie promotion à la fin de la saison. Bien sûr, ça aurait pu être beaucoup plus drôle mais il y a des moments assez WTF qui permettent de trouver le personnage un tantinet fun.

Même son de cloche avec le jeune nouveau qui va réorganiser l'espace des magazines par exemple, et tenter d'apporter son expertise sans parvenir à imposer son point de vue. Ce n'est pas le plus drôle, loin de là, mais il était identifiable. Non, ce que j'adore c'est les caissières. Les scénaristes de la série utilisent volontiers les ragots d'un terrain de travail pour en faire des petites histoires et pastilles d'intrigue funs et cools. Reste quelques trucs pas forcément bien géré comme le directeur du magasin que je trouve pas super intéressant et dont les quelques blagues tombent très vite dans le cliché où bien dans le mauvais goût. Ce qui est dommage car il y avait du potentiel. Enfin vient les employés du rayon boucherie. Ce qu'il y a de plus drôle avec eux c'est leur compétition pour parler de leurs rendez vous amoureux. Notamment quand l'un va jouer au macho avec sa recette miracle pour être beau.
article-1312379678588-0D449CEF00000578-942840_636x427.jpgCe qui fonctionne également dans Trollied c'est que la série ne se prend pas la tête et que tout est facilement identifiable. Notamment la musique du générique que j'ai dans la tête depuis le pilote, tout comme les images que j'ai retenu (et c'est d'ailleurs là où le dernier épisode de la saison avec le tournage du clip promotionnel du magasin que je trouve qu'on a vraiment ce côté mercantile de la série qui est très bien utilisé au travers du marketing et de la communication d'un supermarché). Valco est donc une enseigne qui à ma connaissance n'existe pas (enfin, ce serait bizarre que ça existe en même temps) et qui trouverait vraiment à exister. La bonne ambiance qui règne dans cette série est agréable et nous permet de ne pas nous ennuyer et de passer un moment, court, sans se poser de questions.

Ainsi, pour moi Trollied c'est un pari réussi. Elle prouve que l'univers du supermarché mériterait vraiment d'être plus traité en télévision et évité d'être cantonner aux terribles courses hebdomadaires où lieu de terribles coups de feu (Desperate Housewives cf.). Je serais là si jamais il y a une saison deux, ce que je souhaite car l'été prochain j'ai envie de retrouver ce supermarché à la fois hors du commun pour ses personnages hétérogène mais également pour son ambiance bon enfant qui permet de sourire sans difficulté. Je n'ai pas forcément été hilare mais une bonne comédie c'est aussi faire sourire et donner la pèche. Dire que j'aurais presque trouver que faire les courses pourrait ne pas être une corvée...

Note : 6/10. En bref, une comédie bien sympathique sur l'univers du supermarché. Ce côté innovant livré par les anglais était divertissant et rafraîchissant. Well, don't forget the Valco tit.

Commenter cet article