Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Trophy Wife. Saison 1. Episode 13. The Tooth Fairy.

26 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-01-23-01h26m11s114.jpg

 

Trophy Wife // Saison 1. Episode 13. The Tooth Fairy.


Je dois avouer que je trouve assez rare les épisodes de Trophy Wife où la série tombe dans les bons sentiments. Ce n’est pas une mauvaise chose que la série nous délivre un épisode un peu moins drôle qu’à l’accoutumée, notamment car cela permet aussi de voir les personnages sous un angle différent. Je trouve que cela donne un coup de fouet à une série qui n’en avait pas nécessairement besoin pourtant. Dans mon coeur je crois que Trophy Wife est potentiellement en train de remplacer Modern Family. J’avais beaucoup de sympathie pour cette dernière et ses personnages mais elle le déçoit tellement cette année que je suis complètement perdu. Du coup j’ai rabattu mon amour sur Trophy Wife et elle le mérite amplement. Surtout qu’à chaque nouvel épisode je m’en prend plein la figure. Cette semaine c’était de bons sentiments. Pourtant Bert au milieu de tout ça était un élément assez drôle. Ce que j’aime bien chez Bert c’est le fait qu’il passe généralement pour le gamin le plus crétin de la série mais derrière cette innocente crétine se cache quelqu’un de touchant. Cette semaine il va perdre une dent en mangeant du ketchup (qu’il prend comme du sang) et en tombant sur un morceau de maïs tout dur.

C’est la vie, surtout à cette âge là. Sauf que voilà, Pete va perdre la dent alors que Bert ne pense qu’à une seule chose : la petite souris, la « Tooth Fairy » comme ils l’appellent en anglais. C’est mignon comme tout et puis cela va donner tout un tas de bons sentiments derrière. J’ai retrouvé un peu de ces comédies des années 90 que j’adorais regarder au cinéma ou en VHS dans mon salon. Car finalement Trophy Wife ne ressemble pas à une comédie moderne à proprement parler. Elle fonctionne sur des valeurs familiales, quelque chose que l’on retrouve depuis des années dans le monde des comédies. Si Modern Family a apporté quelque chose de nouveau (la réalisation, la narration façon muckumentary), dans le genre comédies familiales, Trophy Wife n’a pas apporté grand chose si ce n’est un sujet on ne peut plus actuel : celui de la famille recomposée. Pendant ce temps, Warren est sur un coup. Si tout le monde semble plus ou moins se réjouir qu’il puisse enfin avoir ses premiers émois amoureux, l’aide que Kate va tenter de lui procurer aura eu beau être d’une bonne aide, la fille est en fait… lesbienne.
vlcsnap-2014-01-23-01h36m44s42.jpgLa chute de l’histoire était quand même bien trouvée car cela permet encore une fois de s’accorder quelques bons rires. Le pathos n’encombre donc pas totalement l’épisode et la série gagne donc des points. En tout cas, je ne pouvais pas demander mieux de la part de la série, tout simplement. Ce que je regrette malgré tout là dedans c’est le fait que l’épisode ne soit pas aller plus loin dans le vice des bons sentiments. J’aurais bien aimé verser une petite larme devant cet épisode mais il ne s’est rien passer pour que cela se passe. C’est d’ailleurs ma seule déception à l’égard de « Tooth Fairy ». Le truc c’est que Trophy Wife passe son temps à tourner à la dérision tout ce qui fait une famille et des liens avec les enfants (Noël, Tooth Fairy, etc.) mais il faut aussi comprendre que l’on a besoin de ressentir les choses jusqu’au bout par moment et ce moment était cet épisode. Le reste du temps, on sent que les personnages secondaires ce sont les parents. Les enfants peuvent donc être de vrais atouts dans Trophy Wife.

Note : 6.5/10. En bref, un épisode légèrement moins drôle qu’à l’accoutumée, délivrant plus de bons sentiments alors que les enfants sont au centre de l’épisode.

Commenter cet article