Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : True Blood. Saison 5. Episode 6.

16 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : True Blood

vlcsnap-2012-07-16-14h20m08s26.png

 

True Blood // Saison 5. Episode 6. Hopeless.

 

La semaine dernière, True Blood nous laissait plus ou moins dans le flou avec son cliffangher. En effet, nous retrouvions Russell et forcément, c’était tout de suite très excitant. Alcide se retrouvait alors dans une position pas très confortable mais laquelle ? Finalement c’est une attaque de loup garous qui va servir à l’épisode d’entrée. C’est avec une joie immense que j’ai accueilli la mise en bouche de l’épisode. « Hopeless » ne pouvait pas mieux démarrer. C’est efficace, il y a la bonne dose de tensions et d’action. Cela ne dure pas très longtemps, malheureusement, mais suffisamment pour que l’on puisse prendre son pied le temps durant. Du coup, la suite était elle aussi intéressante. Et je parle évidemment autour de Russell qui est maintenant entre les mains de l’Autorité des vampires et doit donc faire face à la « true death », la dernière mort tout simplement (pour un vampire). Ce que j’ai adoré avec ce retour de Russell c’est le retour de son humour et de sa grande bouche. Déclarant à tout bout de champs que Lilith n’existe pas et qu’elle est le fruit de leur imagination, ou encore quand il va se moquer de l’Autorité en disant que ce sera lui le prochain grand maitre des vampires.

 

C’est évidemment ce qui va arriver. La mort de Roman était un moment attendu, d’une part parce que le personnage ne pouvait pas aller bien loin en termes d’évolutions dans True Blood, mais également parce que Russell à la tête de l’Autorité, ça a tout de suite bien plus de classe. Evidemment que le dernier face à face entre Christopher Meloni et Dennis O’Hare était parfaitement maitrisé. Les deux acteurs sont tellement bons qu’ils nous font complètement oublier que la série est une fiction. Cela se joue dans un regard, une petite phrase, une action. Tous ces faits combinés donnent plus de substance à une scène que l’on demanderait à voir plus souvent. Russell savait pertinemment qu’il n’allait pas mourir et forcément, Roman ne savait pas que c’était la sienne de mort qui se préparait. Maintenant que Russell a pris la tête de l’Autorité, plusieurs questions se posent. La première c’est la gestion de cette crise (la mort de Roman) au sein du clan vampire (ce qui ne devrait pas poser trop de soucis, sauf pour Eric et Bill qui vont sans aucun doute se mêler de l’affaire et vouloir tuer une fois pour toute Russell) mais aussi du public humain.

vlcsnap-2012-07-16-14h19m52s124.png

Roman nous avait mis en garde depuis le début de la saison sur le fait que les humains ne veulent plus voir Russell, surtout à cause de l’acte de terreur qu’il a produit en direct à la télévision. Pendant ce temps, on papote encore un petit peu religion. Ce n’est pas trop mauvais non plus, car les personnages sont bons. L’Autorité était l’un des meilleurs ajouts possibles à True Blood. Cette saison se recentre sur les vampires et plus particulièrement sur leurs croyances et leurs origines. J’espère maintenant que la saison prochaine (car la série est déjà renouvelée) se concentrera sur les originaux (et que ce sera bien mieux que Vampire Diaries). Pendant ce temps, True Blood s’intéresse à des intrigues futiles qui commencent à faire du poids sur cette saison et qui l’empêche d’avancer correctement. On a donc dans un premier temps Terry Bellefleur qui a bien du mal à gérer cette histoire de démon. Je suis vraiment déçu de ce que cette partie là de l’histoire apporte. Alors qu’au début c’était potentiellement prometteur, cela ne fait que ralentir le rythme et l’intérêt des épisodes. C’est terriblement dommage. Même si l’émotion était là quand il se confie à sa femme, Arlene.

 

C’est un peu la même chose pour Sam et Luna. Sam est l’un des rares shifters encore vivant dans la région, il y a quelqu’un qui les assassines mais qui ? Telle est la question que le personnage se pose mais à laquelle il n’arrive pas à donner une seule réponse. La tension émotionnelle entre Luna et Sam reste très décevante elle aussi. C’est dommage car True Blood aurait pu faire un épisode parfait s’il n’y avait pas toutes ces histoires mal écrites. Par ailleurs, j’ai beaucoup aimé Sookie qui retrouve le monde des fées (mais cette fois pour ce fameux bar dans lequel Jason et Andy étaient aller il y a deux épisodes de cela) et puis aussi Jason. D’une part quand il confronte sa sœur, mais aussi face à son père dans son rêve à qui il promet de mettre un terme aux vampires. Enfin, je me pose pas mal de questions sur Salome. Est-elle une autre traitresse de l’Autorité ou bien est-ce que Lilith la contrôle ? Telle est la question que je me pose et qui sera intéressant de suivre dans quelques épisodes. Reste également Pam qui doit séparer Jessica et Tara dans une bagarre. Dommage que ce moment ne dure pas plus longtemps, il était excellent. Au final, ce nouvel épisode de True Blood était plutôt bon malgré ses intrigues subsidiaires ennuyeuses et mal gérées.

 

Note : 8/10. En bref, un bon épisode bien sympathique. Bémol pour Sam, Luna, Terry et Patrick.

Commenter cet article