Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : True Blood. Saison 6. Episode 9. Life Matters.

12 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : True Blood

vlcsnap-2013-08-12-11h03m07s223.png

 

True Blood // Saison 6. Episode 9. Life Matters.


Cet épisode est certainement l'un des plus gores de l'histoire de True Blood et pourtant, il y avait aussi en son sein une histoire plus gentillette autour des funéraires de Terry Bellefleur. Le contraste entre les deux parties de cet épisode rappelle également l'épisode précédent alors que l'on suivait d'un côté la folie meurtrière grandissante de Sarah Newlin face à la folie meurtrie de Sookie Stackhouse. Cet épisode ressemblait énormément à un dernier verre, comme si l'on allait dire au revoir à la série et pourtant, il y aura bel et bien une saison 7. Cette saison, amputée de deux épisodes par rapport aux saisons précédentes suite à des restrictions budgétaires et à la grossesse d'Anna Paquin a été bien plus efficace. Moins de temps passé sur des intrigues secondaires ennuyeuses et plus de temps passé sur ce que le téléspectateur a envie de voir. Cet épisode était une sorte d'épisode à part dans l'ensemble de la série où l'absurdité de la violence exacerbée au plus haut point rencontre de plein fouet la conséquence humaine de cette violence. Mais finalement, cet épisode était presque moralisateur.

D'un côté nous avons un Eric complètement fou qui prend le contrôle de la prison de façon presque onirique et de l'autre nous avons un au revoir particulièrement triste et sombre fait à Terry alors qu'au fond ce personnage, beaucoup de gens s'en moquait complètement. Mais l'on peut ressentir de la peine pour Violet, ou encore pour Sookie lors de son discours particulièrement touchant, etc. Cet épisode est truffé de choses assez étranges mais terriblement bonnes. Cela permet d'oublier les incohérences précédentes. Cet épisode est l'un des meilleurs de la saison, ne serait-ce que pour ce parallèle étonnant qu'il tente de faire. Car bien que cet épisode ait des défauts, au fond ils sont assez rapidement gommés par l'ambition de celui-ci de nous offrir deux contrastes. Pour ce qui est de la prison, True Blood exploite encore une fois à merveille son univers barré et fun. C'est amusant de voir à quel point tout devient extasiant dans cette série par moment. Eric était grand dans cet épisode, jouissif comme un vampire, comme le vampire qu'il a été depuis le début.
vlcsnap-2013-08-12-10h56m15s200.pngMais je crois  que mon moment préféré est certainement la dernière scène de l'épisode qui aurait très bien pu être un face à face entre Loïs Lane et Superman alors que Eric s'envole dans les airs. Je trouve toujours ça ridicule mais au fond cette belle symbolique est là, celle du héros qui part sans dire au revoir. Eric et les vampires libérés vont commencer à consummer ce que les humains ont pu faire contre eux dans ce Camp. Cela va passer par le psy, ou encore par un face à face tant mérité entre Sarah et Jason (bien que ce dernier, à raison, ne prendra pas la peine de le tuer). Je me demande d'ailleurs ce que le destin réserve à Sarah dans le dernier épisode car je suis certain que l'on n'en a pas fini avec elle tant qu'elle n'est pas morte. L'autre grande idée est bien entendu de former un duo avec Jason. Eric et Jason forment un duo du tonnerre. Jason est un personnage fabuleux quand il le veut et notamment dans cet épisode. J'aurais tellement aimé que l'on nous engage encore un rêve homo érotique pour le garçon alors que le "I love you Jason Stackhouse" de Steve Newlin était brillant et bienvenu.

True Blood n'a peur de rien et encore une fois nous prouve qu'au fond tout cela est un vrai gloubiboulga absolument génial. Anna Camp était encore plus folle et géniale et je trouve dommage que l'on n'ait pas profité un peu plus du personnage dans la première partie de la saison même si le Gouverneur était un bon personnage en soi. Du côté de Bon Temps, les hommages rendus à Terry étaient terriblement touchants, déchirants même. Pour tout vous dire cela m'a même volé une larme à l'oeil gauche. Comme quoi, on peut même pleurer des gens que l'on n'a jamais réellement réussi à aimer (car bon, qu'on se le dise sérieusement, je n'ai jamais réussi à apprécier Terry dans le sens où je l'ai toujours vu comme un personnage qui ne sert à rien et son fil rouge sur la guerre était l'une des pires intrigues de l'histoire de la série qui a à mon sens pourri toute une saison. Mais voilà, True Blood s'est maintenant revigorée, explose de joie et le côté onirique des vampires marchant au soleil et découvrant le jour pour la première fois depuis qu'ils sont vampires m'a surpris. C'était beau.

Note : 9/10. En bref, un excellent épisode, constrasté mais efficace, gore et sombre. Du très bon True Blood.

Commenter cet article

Charlie 13/08/2013 02:40


Super épisode ! Tu as retenu dans ta critique presque tous ce que j'ai aimé dans l'épisode ! Le "je t'aime Jason..." mon dieu, gros fou rire !


Je reste un peu déçu du sort de Sookie cette saison, soyons clair, elle n'a pas servie à grand chose pour le moment, même si je pense que le dernier épisode va certainement plus exploiter son
personnage !


Pour finir, j'adore tellement la relation entre Pam et Eric...! Leur moment à la fin... Poignant ! J'espère vraiment que l'on le reverra dans le dernier épisode même si j'ai peu d'espoir !