Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : True Justice. Saison 1. Pilot.

31 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-03-31-16h45m54s184.png

 

True Justice // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Parfois dans le monde des séries on peut faire des découverts que l'on préférerait ne jamais faire. Enfin, cela permet aussi de rire un bon moment. Alors que je me suis toujours refusé à regarder la série-réalité de Steven Seagal où il y incarne son propre rôle, une série qui sert sûrement à lui lécher les bottes, je découvre donc maintenant True Justice, une vraie série créé par Steven Seagal (oui, il fait tout à la maison, il écrit aussi, alors autant dire que ce n'est pas spécialement une bonne idée). Une série de Reelz, un bouquet de chaîne américain comme DirecTV. Ce que m'a étonné dans un premier temps avec True Justice c'est de voir autant de têtes connues. Enfin, connues est un bien grand mot. Mais on a notamment Warren Christie (aka Cameron dans Alphas), Meghan Ory (aka Ruby dans Once Upon a Time), Ben Cotton (aka Travis dans Hellcats) et bien d'autres encore. C'est donc un peu le jeu du qui est qui avec cette série. Intéressons nous ensuite, après ce cast qui n'a rien à envier à une Breakout Kings (prenons le bas de gamme de la série policière), à l'histoire.

Certaines limites ne devraient pas être franchies. Oui, c'est le résumé de la série. Autant vous dire que Steven Seagal, pour s'assurer de pouvoir faire tout et n'importe quoi dans sa série, a créé un pitch complètement con.
vlcsnap-2012-03-31-16h52m47s212.pngvlcsnap-2012-03-31-16h50m21s29.pngCe premier épisode était classique. On nous raconte une histoire banale, qui s'avère être en deux parties. Un afflux de de marchands d'héroïne violents et impitoyables viennent en force à Seattle, Elie Kane est sur le coup et va alors constituer une unité d'élite secrète de flics afin de les traduire en justice. Et évidemment, on a tout de suite le côté expiation de Steven Seagal des méchants de ce monde. Il fait toujours la même chose (il y a de ça une dizaine d'années, j'avais eu la malchance de voir quelques téléfilms de et avec lui, mais également des films de cinéma, des vrais oui). Le problème ce n'est finalement pas tant l'histoire qui reste un grand classique des séries des années 90 en terme de policier pas du tout imaginatif, ou encore des Direct to DVD sur les flics justiciers qui sortent chaque année. Mais le scénario est gavé aux dialogues faciles et pas intéressants du tout. Un jour j'arriverai à comprendre Steven Seagal et son succès. Mais ce n'est pas encore le cas.

Steven Seagal c'est un panda avec une seule expression faciale et toujours la même technique de mouliné de bras. L'acteur ne semble même pas s'amuser et il a bien mal à être énergique. C'est un des problème de ce premier épisode, son équipe est bien plus intéressante que lui alors qu'il est sensé être le justicier principal. Evidemment, la série aurait pu être moins pire si l'on avait pas cette réalisation dégueulasse. Entre ces transitions dégueulasses que l'on croiraient tout droit sortie d'un soap opera, ou encore cette shaky cam pas super bien foutu, un cadrage qui laisse à désirer et un grain d'image old school qui passe assez mal. Au final, True Justice c'est une série boudinée et bourrine, aussi creuse qu'un volcan, et même si ce n'est pas ennuyeux (grâce à un procédé de réalisation dégueu mais permettant de nous infliger les scènes d'action), c'est nul quand même.

Note : 0/10. En bref, Steven Seagal pourrait se reconvertir en vrai flic et on en entendrait plus parler… Merci.

Commenter cet article