Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : True Love. Saison 1. Episodes 2 à 5.

22 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2012-06-22-18h58m19s210.png

 

True Love // Saison 1. Episodes 2, 3, 4 et 5.
BILAN


Cinq épisodes c'est relativement court, et seulement deux bonnes heures de programme également. Après un premier épisode plutôt correct, la série développe de nouvelles histoires autour d'autres personnes. Le premier personnage c'était Nick, incarné par David Tennant. Dans le second épisode nous avons donc Paul, incarné par Ashley Walters, récemment vu dans la bonne mini série Inside Men (ITV 1).

- Story Two - Paul
Je n'étais pas spécialement captivé par l'histoire de Paul avant de commencer l'épisode. Je m'étais assez bien imprégner du premier épisode pour ne pas avoir très envie de voir la suite, de peur de me gâcher le premier épisode justement. Mais comme je ne suis pas du genre à abandonner tout de suite, je suis revenu pour voir les quatre autres histoires. Paul est un personne tout à fait simple, il est père de famille et est content avec sa vie de famille ordinaire. Mais il va tout d'un coup ressentir des sentiments pour une autre femme alors qu'il a partagé un moment d'amour avec elle. Un peu comme le premier épisode, nous suivons l'aventure de Michelle, la femme de Paul, que l'on avait vu dans le premier épisode et qui tente d'avancer dans la vie tranquillement. Pendant que Paul rencontre Stella, une jeune femme charmante. Il va tomber sous le charme. Ce que j'ai bien aimé c'est évidemment l'improvisation. C'est globalement une bonne idée car les dialogues sont spontanés et réaliste. Malgré tout, j'ai du mal avec le fond de l'histoire.

En effet, True Love tente encore de prouver que les hommes sont des marie couche toi là. Franchement ? Les hommes ont une réputation de trompeurs. Même si True Love gère assez bien les émotions, globalement je ne suis pas d'accord avec le sujet de la série. L'amour ce n'est pas forcément des tromperies. Alors, à ce moment là, j'ai dans l'espoir que les épisodes suivant sauront changer la donne en développant des intrigues du point de vue des femmes aussi, afin de prouver qu'elles aussi trompent parfois leurs maris, même si elles les aiment. En gros, True Love c'est un peu le tue l'amour des temps modernes. Prouvant que l'amour ne peut durer dans la fidélité. C'est une question qui est souvent posée, et que l'on peut légitimement se poser. True Love la pose sans vergogne et nous en sort quelques scènes sympathiques. La rupture dans cet épisode était touchante et très bien interprétée. Il y a donc de très bonnes choses encore dans True Love, mais voilà, je ne suis pas d'accord avec ce qui est dit, et comment tout ça est tourné. Les hommes sont vaches, et les femmes de reines.
vlcsnap-2012-06-21-23h09m58s171.png- Story Three - Holly
Voilà un épisode posant une réelle question intéressante. Celle de l'amour entre un professeur, ici Holly incarnée par l'excellente Billie Piper, et une de ses élèves, Karen, incarnée par la très convaincante Kaya Scoldelario (Effy dans Skins). L'histoire était particulièrement intense et touchante. Rien que le moment où Holly craque devant ses élèves alors que ces derniers ont découverts son secret (et celui de Karen accessoirement) était particulièrement éprouvant. Il y a de très jolies scènes également, entre celles sur la plage ou encore tout le passage sur "True Colors". C'était tellement mignon et beau. D'ailleurs, ce que j'adore avec True Love c'est la réalisation de la série. Elle est léchée et loin des fictions classiques de BBC One. On sort donc un peu des clous pour nous offrir quelque chose de particulièrement intéressant. La construction de l'épisode ne déroge pas à la règle. L'épisode ouvre avec Holly qui n'est pas heureuse dans sa relation avec un homme marié. Elle va changer quand elle va se rendre compte qu'elle n'est pas seule.

Mais True Love est encore plus touchante puisque même si la fin de l'épisode est expéditive est très bâclée, le tout tient particulièrement bien la route. Je ne m'attendais pas vraiment à ça. Depuis le début de la série (et donc les deux premiers épisodes) je trouve qu'elle a pas mal de défauts, et je n'avais jamais été touché. Il aura fallu attendre la prestation de ces deux actrices, engoncées dans des personnages intéressants, et livrant larmes et plaisirs sans même s'en rendre compte. Il fallait bien un épisode comme celui ci pour me motiver à regarder la suite. Ce que j'ai fais, avec beaucoup d'entrain évidemment. Holly restera comme l'une des plus belles histoires d'amour que j'ai vu récemment dans les séries. Dommage que l'épisode ne durait que 30 minutes. Mais peut être qu'avec plus de temps il n'aurait été que moins captivant et énergique. Car si True Love est efficace c'est aussi parce qu'elle raconte des histoires courtes et que l'on ne prend pas le temps de nous ennuyer avec le superflu.
vlcsnap-2012-06-21-23h37m55s47.png- Story Four - Sandra
Pour cette quatrième histoire, nous retrouvons Sandra, incarnée par Jane Horrocks que les fans d'Ab Fab auront reconnus (elle a incarnée dans la série à succès le rôle de Bubble pendant plus de trente épisodes). Bref, True Love nous offre donc une nouvelle histoire. David, le mari de Sandra est aussi l'amant d'Holly que l'on avait découverte dans l'épisode précédent. J'aime bien les petites connexions qui sont réalisées entre les épisodes, même si ce n'est pas toujours parfait (comme celle entre les deux premiers épisodes). Mais ce n'est pas important. Sandra est donc coincée dans un mariage qui ne lui plait plus, de même que pour son mari. Ce dernier n'a plus aucune délicate intention envers elle, ce qui arrive à la toucher. Et je peux la comprendre. Le moment où Sandra et David mettent leurs sentiments sur la table était assez correcte, mais pas exceptionnelle. J'ai préféré la relation extra conjugale qu'elle va commencer à développer avec Ismail.

True Love n'échange donc pas vraiment les rôles lancés dans les deux premiers épisodes (les hommes trompent leurs femmes), mais tente de prouver aussi que les femmes peuvent être infidèle. La justification est cependant là : le mari est absent dans la relation. Alors que cette excuse ne fonctionne pas dans le sens inverse avec les deux premiers épisodes. Cette série est très féministe (elle va même se battre pour deux femmes qui s'aiment dans l'épisode précédent - et c'était magnifique, je vous l'accorde -). Mais ce quatrième épisode est également l'occasion de faire la rencontre de Sarah, la fille de Sandra. Un personnage pas très présent dans l'épisode mais qui a son importance malgré tout. Le but est clairement de se concentrer sur Ismail et Sandra, sans trop en faire, en reste authentique et lisible. Agréable mais pas exceptionnel. Le souci des anthologies, c'est l'inégalité des épisodes. Les remords de Sandra étaient d'ailleurs plutôt jolis.
vlcsnap-2012-06-22-18h46m05s38.png- Story Five - Adrian
Et voilà le dernier épisode de True Love, déjà. Caette petite série est vraiment passée trop vite. On retrouve donc dans cette dernière aventure Adrian, incarné par David Morrissey (que l'on retrouvera dans la prochaine saison de The Walking Dead dans un rôle important mais plus connu pour son rôle dans la mini série State of Play notamment). Un solide acteur afin de compléter la brochette des précédents. On a vu plusieurs types de rencontre, plusieurs type d'amour et plusieurs types de couples. Maintenant on développe les couples sur… internet. Adrian est un romantique qui pense que l'amour n'a plus envie de lui donner de chance. Il n'arrive pas à trouver "la bonne". Mais il pense avoir trouver la femme de sa vie, par internet. La rencontre entre les deux personnages était assez sympathique et encore une fois réaliste. La réalisation contemplative donne un ton léger et la BO aérienne aide elle aussi à apprécier un peu mieux l'ensemble.

Par ailleurs, Adrian est le père de Karen, que l'on avait vu dans l'épisode 3 dans le rôle d'une adolescente amoureuse de sa professeur. On fait donc la connaissance de Kathy, incarnée par Gemma Chan (Secret Diary of a Call Girl, "Submarine"). Elle était plutôt bonne dans son rôle elle aussi. Pour ce qui est de l'intrigue secondaire de cet épisode, elle n'était pas de grand intérêt. Lauren est un personnage sympathique, le côté psychotique de la fille qui tombe amoureuse du père de sa meilleure amie mais c'est raté. J'aurais largement préféré que l'on s'arrête à la relation compliquée entre Adrian et sa fille ou encore entre Adrian et Kathy. True Love est donc une petite série étincelante par moment, touchante par d'autre. Ce n'est pas parfait c'est certain, mais c'est suffisamment cohérent pour que l'on se dit : Mince, il n'y a pas encore de suite. Petit rappel sur l'excellence de la bande originale et sur ces dernières notes.

Note : 6/10, 8/10, 5.5/10 et 6.5/10. En bref, une mini série et ses inégalités mais très jolies et malheureusement trop courte. Des petites histoires qui arrivent à s'entrecroiser sans se mêler. Bonne idée, à réitérer si le coeur de BBC lui en dit (même s'il y a peu de chances).

Commenter cet article

Juliab15 07/07/2012 12:06

Je suis globalement assez déçue par cette série. Les deux premiers épisodes m'ont laissé complètement indifférente (et pourtant, j'étais ravie à l'idée de revoir David Tennant). Pour le troisième,
il était beau. Une histoire d'amour touchante et les moqueries provenant des camarades de classe sont vraiment dérangeantes. J'étais mal à l'aise juste en regardant l'épisode donc c'est réussi.
Mais étrangement, je crois que mon épisode préféré est le quatrième. Sandra m'a beaucoup touchée et sa rencontre avec Ismail est pleine de tendresse, un épisode tout en douceur. Le cinquième
épisode est sympathique mais sans plus. Bref, au final, cela reste une déception. Peut-être que je ne suis pas faite pour les séries de ce format puisque habituellement j'ai du mal avec les fins
ouvertes ;)

Lola 22/06/2012 21:03


Je partage ton avis sur tous les épisodes, celui qui s'est le plus démarqué est le troisième, et il serait bien possible que je me le revoie à l'occasion tellement j'ai adoré. Le choix du cast
est excellent, surtout pour Billie Piper selon moi, je l'aime énormément.

Florian 22/06/2012 19:26


Je suis d'accord avec toi pour le troisième épisode avec Kaya Scodelario et Billie Piper.. il est vraiment très bon, très touchant, et c'est le meilleur de ces cinq épisodes. Le duo est
formidablement bien représenté, et les émotions le sont tout aussi bien. :)