Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Under the Dome. Saison 1. Episode 5. Blue on Blue.

23 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Under the Dome

vlcsnap-2013-07-23-09h48m12s118.png

 

Under the Dome // Saison 1. Episode 5. Blue on Blue.


Le moins que l'on puisse dire c'est que depuis le pilote, Under the Dome peine à transformer l'essai. En effet, il est difficile de voir où la série veut réellement en venir et surtout ce qu'elle veut réellement faire par la suite. Je me demande également si certaines intrigues vont évoluer dans la bonne direction. Comme par exemple celle d'Angie. A la fin de l'épisode précédent, nous la laissions avec Big Jim qui découvrait le pot aux roses et surtout que son fils na gardait prisonnière. Si dans un premier temps il va la laisser là, quand Chesters Mill est menacé d'une attaque nucléaire de la part des militaires (afin de percer le Dome) il va faire son mea culpa et la libérer. Mais c'était sans compter que Junior allait reprendre de plus belle et nous offrir par la même occasion quelque chose d'assez rigolo finalement dans le sens où c'est beaucoup trop ridicule. En effet, j'étais heureux de crier devant ma télé : Cours Angie, cours !. Et puis qui c'est que l'on retrouve quelques minutes plus loin ? Junior. Je suis alors entré dans une rage telle que j'avais envie de balancer mon écran par la fenêtre.

Je ne sais pas vraiment ce qu'il faut attendre de la suite. La série ne nous offre pas grand chose à se mettre sous la dent. De son côté, Big Jim se doit d'être l'homme fort de sa ville et il va réussir à nous le montrer. Dean Norris est un bon acteur et dans ce rôle il est plutôt convaincant. Jusqu'à la scène finale où il s'empresse de tuer le Pasteur (qui était son partenaire en affaire) grâce au Dome. Quelle excuse pour tuer quelqu'un tout de même. Construire tout un épisode sur une attaque nucléaire était par ailleurs ridicule. Si d'un côté cela peut être intéressant de voir les militaires tout tenter pour percer ce Dome, il était évident qu'une roquette n'allait rien pouvoir faire. Du coup, on connait déjà la fin de cet épisode avant même son début ce que je trouve d'assez désolant. Je n'ai pas envie que Under the Dome créée du suspense aussi artificiel que celui ci dans le sens où il y a tellement de bonnes choses à faire ici et là avec d'autres personnages. Cependant, ce que j'ai bien aimé c'est voir la manière dont la série traite cette attaque au sein du Dome.
vlcsnap-2013-07-23-09h15m10s6.pngSans pour autant être très touchant (je n'ai pas été ému par quoi que ce soit), j'ai trouvé que c'était plutôt ingénieux et cela permet de retrouver tout le monde au même endroit. Par ailleurs, l'épisode nous permet également de voir comment le monde extérieur perçoit le Dome. On a plus l'impression qu'il s'agit pour eux d'une sorte d'attraction a la The Truman Show alors que notre couple vedette (Linda et Rusty), séparé par le Dome, se retrouve à la Une de People Magazine. Barbie montre pendant ce temps qu'il est encore une fois quelqu'un de fort et qu'il peut tout découvrir en bien moins de temps qu'il n'en faut aux autres personnages de la série. Under the Dome ne cherche donc pas à aller trop loin dans ses élucubrations ce que je trouve bien dommage étant donné que la série pourrait être tellement plus et surtout être beaucoup plus jouissive. Cependant, cet épisode n'était pas le moins bon, il était tout juste correct, ne serait ce pour le côté rythmé de la seconde partie malgré sa prévisibilité. Et joli moment sur "The End of the World" de Skeeter Davis (1962). Un très beau classique qu'il était bon de passer à ce moment de l'épisode.

Note : 5.5/10. En bref, un peu trop prévisible malgré quelques bons moments.

Commenter cet article

Quentin 23/07/2013 15:46


Ta notation est un peu basse je trouve, certes c'est pas non plus exeptionel je le reconnais. Dans la première partie du livre (dsl de faire toujours des comparaisons ^^) , le cas de l'attaque du
missile est évoqué mais de manière plus succinte, puisque evidemment on sait que ça ne fera rien du tout, donc stephen king ne s'attarde pas trop là dessus. Le gros problème de la série c'est
qu'elle veut durer, donc forcement ils sont obligé de meubler par tout les moyens .... Le livre est beaucoup plus rapide, et les choses dégénèrent rapidemment dans la petite ville. Franchement,
en regardant le contenu du livre, 2 ou 3 saisons maxi, mais vu comment les choses sont développer on peut s'attendre à 6 saisons, et forcement la qualité est en dessous.