Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Under the Dome. Saison 1. Pilot.

25 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Under the Dome

vlcsnap-2013-06-25-08h54m04s3.png

 

Under the Dome // Saison 1. Episode 1. Pilot.


CBS revient aux séries inédites en plein été. Depuis qu'elle a arrêté la diffusion de la série canadienne Flashpoint, elle n'avait plus rien diffusé d'inédit en termes de séries. Si l'on attend encore pour juillet prochain le retour de Unforgettable, c'est au tour d'Under the Dome de faire son entrée dans la cour des grands. Une série particulièrement ambitieuse et qui se donne les moyens de ses ambitions. Tout commence de façon très basique et simpliste. Il y a des personnages intriguants et d'autres qui sont là pour faire leur travail de tous les jours. Et puis l'évènement arrivé. Ce qu'il y a de remarquable dans Under the Dome c'est que la série parvient à nous plonger tout de suite dans l'univers de Stephen King. D'ailleurs, on pourrait regarder sans savoir que cela vient de lui, on pourrait toujours le deviner. Produit par Steven Spielberg, Under the Dome est une série ambitieuse étant donné qu'il ne fallait pas râter la mise en images de ce roman de 1000 pages. C'est pourquoi la réalisation a été laissé à Niels Arden Oplev (Millenium, Dead Man Down).

Les habitants d’une petite communauté se réveillent un matin, coupés du monde et piégés dans la ville à cause d’un immense dôme transparent. Certains tenteront, de manière dissimulée, de tirer profit de cette situation inquiétante et inexpliquée, afin de prendre le pouvoir. Mais une résistance va s’organiser autour d'un vétéran de la guerre en Irak, pour empêcher ces personnes malveillantes de parvenir à leur fin.
vlcsnap-2013-06-25-08h52m11s148.pngUn choix de réalisateur judicieux dans le sens où il n'en fait jamais trop et parvient à faire ressortir les couleurs du mystère sans trop de problème. Du point de vue visuel, Under the Dome n'est pas une série qui veut en mettre plein la vue et au fond ce n'est pas le but des livres de Stephen King. Ce dernier s'est toujours attaché aux mystères épaissis par des personnages et de vraies histoires. Il était donc logique que Under the Dome se concentre avant toute chose sur la psychologie de ses personnages. Car au fond, ce premier épisode (écrit par Brian K. Vaughan à qui l'on doit notamment des épisodes de Lost) ne se concentre pas tellement sur l'origine du Dome mais plutôt sur ce que chacun a à cacher. Ce qu'il y a de plus frustrant c'est qu'à chaque fois que l'on est sur une piste (notamment quand le flic dit qu'il a rencontré quelqu'un il y a quelques mois et meurt subitement en faisant exploser son pacemaker), il y a tout qui est fait pour que l'on soit la machoir descendue en attendre d'être nourri encore un peu plus.

Mais j'ai tendance à me méfier des adaptations de Stephen King. Surtout quand l'on voit ce qu'est devenue Haven ou ce qu'était Kingdom Hospital. Je pense que vous avez compris mon problème. Mais au fond, Under the Dome parvient à installer quelque chose d'assez intéressant au fil de ce premier épisode et surtout à nous en dire énormément. Notamment qui est l'homme que Barbie a enterré au début de l'épisode, qui est réellement Junior, pourquoi Big Jim a autant de pouvoir, sans parler de Julia la reporter qui va découvrir que plusieurs milliers de litres de fuel sont stockés depuis quelques semaines (dans le but de subvenir aux besoins de la ville). Pour le monde tout le monde est plutôt sonné par ce qu'il se passe et le script est bon dans le sens où il ne nous fait pas tout de suite tout comprendre. Car si l'on a l'idée dans la tête, on n'a aucune idée d'où l'on va et surtout de qui dans la ville (ou à l'extérieur) sait ce qu'il se passe. Mais bien entendu que comme dans Lost ou accessoirement Jericho, il y a une taupe quelque part.
vlcsnap-2013-06-25-08h58m11s168.pngUnder the Dome n'en oublie pas non plus d'être drôle, il faut bien détendre l'atmosphère dans ce genre de situation :
"You think that the Government built this ?"
"I doubt it"
"Why ?"
"'Coz it works"
Bien entendu que pour le moment il s'agit que d'une belle mise en place de l'histoire et que la suite sera plus déterminante mais derrière ce pilote se cache quelque chose de bien plus passionnant que j'aurais pu le croire. Under the Dome me rappelle un peu The Mist par certains aspects toujours dans le même univers et je dois avouer que j'adore ça. En espérant que la suite soit bonne, surtout qu'apparemment le livre est absolument génial (pour le fan de King que je suis, je suis honteux car je ne l'ai jamais encore lu... mais cela prend la poussière sur une étagère).

Note : 8/10. En bref, un très joli pilote qui pose les bonnes bases d'une bonne série feuilletonnante. Tout en restant dans l'esprit de King. A suivre.

Commenter cet article

Quentin 25/06/2013 22:18


Ayant lu les livres, j'ose espérer qu'il ne vont pas décliner la série à l'infini, sinon la catastrophe est assurée, grand maximum 3 saisons de 13 episodes. Et je pense  que ça va tourner en
rond très rapidement puisque en vue d'un succès ils veulent étendre sur plus de 5 saisons. Il faudra vraiment une écriture fine,axée sur la psycologie(principale atout du livre), et de très bon
dialogue  pour éviter que ça tourne en rond. Et c'est quand même périlleux puisque à la base l'adaptation devait être une mini série...


Si c'est bien fait, la série sera grandiose, mais il faudra rajouter des évènements.


Le pilote est génial, intriguant, presque un sans faute grâce  aux scènes ou on voit le dôme qui s'abbat sur la ville et les conséquences immédiate, après cela est ce que ça va tenir la
route et ne pas ennuyer ? du au fait de l'étirage de l'adaptation... j'ai des doutes ...

robin 25/06/2013 21:08


c'est LA série de l'été ! super critique !

delromainzika 25/06/2013 13:09


@dan :


Merci beaucoup :)

dan 25/06/2013 12:50


Tout pareille,moi qui est lu les 2 livres,ce qui en ressort c'est avant tout cette impresion de huit clos(yes yes méme dans une petite ville)et c'est secret digne de la série Lost tellement c'est
bien écrit.Seul petit défaut des livres,certain persos un brin caricatural,mais de ce que j'ai vu dans le pilot,grace au acteur cette aspect semble balayer...comme Big Jim incarner par le trés
bon Dean Norris(Breaking Bad...ma série culte...vite la suite),ou encore Mike Vogel que j'avais déja bien aimée dans"Bates Motel",un superbe pilot bien dirirger et mis en scéne...pourvu que ca
dure,méme si il y aura sans doute des épisodes avec une légere baisse de régime.


PS:Je voulais dire un grand bravo a toutes vos critique super détaillée,un plaisir de vous lire,méme si pafois je ne suis pas d'acord peux importe,vous le faites avec tellement de ferveur,un
grand MERCI.