Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Undercovers. Saison 1. Episode 12.

6 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-05-23h23m26s203

 

Undercovers // Saison 1. Episode 12. Dark Cover.


Après des mois et des mois d'attente, NBC n'a jamais voulu diffuser les deux derniers épisodes de Undercovers. Il a donc fallut que j'attende la diffusion australienne de l'intégralité de la série pour pouvoir mettre la main sur ce petit épisode (avant dernier de la série). Et pourquoi j'avais hâte ? Car c'est l'épisode qui nous présence le personnage d'Alan Dale dans la série. Un personnage mystérieux qui est là pour enquêter sur les Bloom et découvrir quelque chose mais quoi ? Telle est la question. Je pense que mystère avait de quoi attiser ma curiosité, et en tout cas, l'exécution était plutôt sympathique. Même si Undercovers manquait clairement de tact avec ses téléspectateurs, je pense que l'efficacité de certaines choses était tout de même bien présente. Et c'est le cas de cette histoire. Undercovers est une série étonnante non, mais une série divertissante oui. Tous les procédés qu'elle tente de reprendre sont déjà des procédés que l'on a pu voir dans des séries d'espionnage comme Alias par exemple, autre création de J.J Abrams. Ce nouvel épisode ne renouvelait rien et je dirais même qu'il ne fait pas vraiment office de modèle par rapport à ce que la série pouvait nous offrir de mieux à ses débuts en septembre 2010.

Je suis tout de même content d'avoir suivi cette affaire des Bloom, qui doivent empêcher un groupe terroriste d'accepter à une souche de la variole qui pourrait lancer une nouvelle épopée pour l'Espagne et les maladies (on se souvient de l'histoire de la grippe espagnole qui avait tuée une bonne partie de la population mondiale). Undercovers c'est un peu le film Contagion, avec des terroristes et en version bourrin. En tout cas, c'est assez bien foutu et efficace à certains moments. Le duo des Bloom est toujours correct et sympathique. Je comprends qu'ils sont parfois déroutant et un peu trop amoureux, ce qui cache le plaisir que l'on pourrait prendre avec certaines missions mais bon, cela reste un divertissement. On veut nous en mettre plein la vue, c'est clairement le mot d'ordre de ce nouvel épisode, avec des scènes dans cette fausse Libye qui étaient pour le moins sympathiques sans décrocher non plus les étoiles. On est pas au summum de l'efficacité. Mais au fond, on peut se satisfaire pleinement de ce que la série nous livre dans cet épisode si l'on est devant sa télé et qu'il n'y a pas grand chose d'autre.
vlcsnap-2012-01-05-23h34m38s11-copie-1Enfin, la résolution de cette intrigue était vraiment trop simpliste, sans compter que le directeur de mission des Bloom et ses entretiens d'embauche, fun à première vue, laissent réellement un goût amère. J'avais l'impression que ce dernier était là pour le public âgé de la chaîne, dur de la feuille et surtout excité par tout ce qui est fripé et qui leur ressemble. Undercovers nous livre donc un épisode classique, efficace par moment, même si cela reste tout de même bas de gamme et un des moins bon épisode que j'ai pu voir de la série. Je me suis pas ennuyé, et c'est déjà un bon point, reste tout de même des erreurs à ne pas faire. Et j'espère que le dernier épisode de la série sera tout de même intéressant et saura prendre les bonnes initiatives afin de ne pas nous faire plonger dans le grand-guignolesque (ce qui est un risque avec les multiples intrigues casses gueule que la série nous a lancée dès le départ). Aller, plus qu'un seul épisode à voir, et je suis déjà déçu qu'il n'y ait pas de suite, je n'ai toujours pas fait mon deuil de toute façon.

Note : 5/10. En bref, ça manque de Leo Nash tout de même, mais une enquête divertissante sans plus.

Commenter cet article