Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Unforgettable. Saison 1. Episode 17. Blind Alleys.

1 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Unforgettable

vlcsnap-2012-03-01-23h32m23s77.png

 

Unforgettable // Saison 1. Episode 17. Blind Alleys.


Unforgettable est quand même une série très intéressante mine de rien car en plus d'être l'une des séries policières les plus mal écrite de ces dernières années, elle peut quand même trouver le moyen de foirer des bonnes idées de base. Et le grand classique arrive avec ce nouvel épisode quand des membres de la Queens PD sont pris en otage dans leurs propres locaux par un homme qui a une demande assez particulière. Jusque là, l'épisode s'en sort très bien, et on a du classique. Même si c'est mal filmé et que la production n'est pas léché comme un épisode de CSI et Cie, finalement ce n'était pas si mal foutu. Donc le début de l'épisode m'a fait tilt et je me suis dit : Mais finalement et épisode n'est pas si mauvais que ça. Ca commence bien  et je m'ennuie pas alors qu'habituellement je m'ennui des les premières minutes de chaque épisode passé le petit moment drôle qui est sensé ouvrir l'épisode. Bien que l'originalité ne soit pas du tout le point fort de Unforgettable, on pouvait pas demander mieux malgré tout. C'est réussi et de ce côté là, je ne pouvais rien dire mais évidemment, il fallait que ça se gâte.

Et moi qui me suis laissé berné par le début de l'épisode, j'y ai cru dur comme fer mais la suite n'est que moments mauvais aussi bien en terme d'histoire qu'en terme d'acteur qu'en terme de réalisation. Disons que même Carrie qui va chercher un permis de conduire à une centaine de mètre du sol permet de se rendre compte que ses yeux ce ne sont pas des yeux mais des jumelles non ? En tout cas, je me demande comment elle a pu voir ça. Je veux bien qu'elle soit douée d'une acuité visuelle mais quand même. L'incohérence est aussi grosse que l'intrigue en elle même. Il ne faut pas abusé. Ou alors, autre explication, Carrie mange des space cake au boulot avec son café Starbucks et là, je pourrais un peu mieux comprendre le pourquoi du comment. Mais l'épisode permet à Roe d'être mis en avant et ça c'est cool. A certain moment il y a un regain d'intérêt soudain autour de l'épisode et Roe est la clé de ce mystère. Ce personnage qui ne servait presque à rien jusque là, sert enfin à quelque chose.
vlcsnap-2012-03-01-23h18m13s24.pngIl sauve de justesse la fin de l'épisode du désarroi le plus total. C'est miséreux comme série quand même mais bon, Unforgettable n'a jamais eu pour vocation d'être excellente à mon avis bien au contraire. Roe se retrouve donc kidnappé, tout comme Nina. L'histoire avance à petit pas et petit à petit on se dit : Mais où est donc passée l'imagination dans la série ? Telle est la question. Unforgettable n'a jamais fait preuve d'originalité et je me demande même comment CBS a pu croire une seule seconde au potentiel succès de cette série (alors qu'elle court tout droit à l'annulation). Il était certain à la vue du pilote vomitif que l'on avait eu que Unforgettable ne pourrait pas tenir une saison complète sans décevoir aussi bien en terme de qualité qu'en terme d'audiences. Le public chaud de Los Angeles et l'équipe du NCIS ne pouvait pas être séduit par le froid de canard du Queens de New York (filmé à Toronto si mes souvenirs sont bons). Bref, aller, malgré une grosse déception, l'épisode ouvre et se ferme assez bien...

Note : 5.5/10. En bref, pour une fois ce n'est pas ce qu'il y a eu de pire. Ouf.

Commenter cet article