Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Unforgettable. Saison 1. Episode 4. Up in Flames.

16 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Unforgettable

vlcsnap-2011-10-16-22h19m55s248.png

 

Unforgettable // Saison 1. Episode 4. Up in Flames.


En fait, Unforgettable a un gros problème de construction. C'est une série à la fois moderne mais qui oublie que pour séduire les jeunes il faut de l'action. Alors on a un enchaîne de scènes ralenties par la vision de Carrie, qui peut zoomée avec ses yeux maintenant (elle est trop forte). Et le problème vient aussi des codes de réalisation même de la série. Ce n'est pas vraiment bon de voir les divers éléments de montage comme les ralentis, les échos sur les paroles qu'elle se remémore, ou encore le flou radial pour ses remémoration de certaines scènes. Le début de l'épisode était pourtant sympa, quand Carrie va se faire draguée par un jeune médecin. Alors certes le scénario est très facile du genre :

Doctor - "Do I know you ?"
Carrie - 'I don't think so"
Doctor - "I'm pretty sure i've seen you before, I have a pretty good memory for familiar faces"
Carrie - "Humm nope" (Carrie is thinking about HER ability, but she's not in Alphas)
Doctor - "Ok, I'm lame".

 

vlcsnap-2011-10-16-22h46m30s77.pngJ'ai réécrit un peu le scénario mais en gros c'était ça quoi. C'est là qu'on se rend compte que sans Poppy Montgomery la série serait vraiment moins intéressante. Déjà qu'elle est pas terrible mais sans ses petits regards de haut, ses dialogues drôle (je me remémore la scène dans la prison quand ils arrêtent un prisonnier), ou encore ses scènes dénudées avec Dylan Walsh. Bon, ce dernier n'est pas forcément ce qui pourrait exciter la jeunesse qui pourrait bien regarder la série (c'est là qu'on voit que des séries comme Hawaii Five O ont bien compris que la tablette de chocolat de Alex O'Loughlin n'était pas inutile). Du coup on se concentre sur les fesses de Poppy, on risque de se perdre. Et justement, le problème avec les scènes entre Carrie et son ex petit ami c'est que c'est trop prévisible (comme les épisodes de la série en elle même, alors on ne regarde même plus pour une affaire policière mais pour habilité et surtout… une actrice).

La scène finale avec Tom le médecin était fun elle aussi, sans compter cette petite musique que j'ai bien aimé aussi. Après tout ça aurait pu être bien pire, mais la série s'en sort bien de ce côté là. En fait, Unforgettable me rappelle Body of Proof au début de l'année, dont la première saison était juste ridicule. L'idée de la reconnaissance avant explosion de la scène de crime aurait pu être bien mieux gérée mais ça avait le mérite d'être efficace. Même si dès qu'elle se retrouve dans l'appartement pour tout mémoriser, la caméra bloque, bug sur le visage de Poppy (ou ses cheveux). L'histoire de la semaine va mettre en scène à un moment un gardien de prison incarné par Chris Bauer duquel j'attendais du Andy Bellefleur sous V, mais on a rien eu de ça, juste un trouillard pas drôle qui aurait cependant sûrement fait les beaux jours d'un Francis Veber.
vlcsnap-2011-10-16-22h46m33s107.pngAu final, cet épisode montre une fois de plus qu'il y a du gâchi d'argent fait un peu partout chez CBS. On se demande comment ils ont pu valider ça, puisque rien que le pilote manquait déjà d'efficacité. On est pas dans Forgotten ou encore Past Life. Unforgettable n'est pas non plus la pire des séries policières mais il manque un gros quelque chose mais aussi des arrangements à faire au niveau de la réalisation qui est juste minable et qui fait nous demander où est ce qu'ils ont embaucher les réalisateurs de la série, et surtout si les moteurs n'utilisent pas PowerPoint pour construire un épisode. Ca aurait bien être le cas, en plus chaque diapositive pourrait découper l'épisode en morceau...

Note : 3.5/10. En bref, un manque de rythme et pourtant une ouverture d'épisode prometteuse.

Commenter cet article

delromainzika 17/10/2011 12:10



PTDR ^^



jonath666 17/10/2011 11:32



Poppy Montgomery en rousse ressemble à une Julia Roberts de 65 ans toute défréchie !