Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Unforgettable. Saison 1. Episode 9. Golden Bird.

20 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Unforgettable

vlcsnap-2011-11-21-00h15m52s195.png

 

Unforgettable // Saison 1. Episode 9. Golden Bird.


Unforgettable est connue pour ses intros WTF, et ceci ne déroge pas à la règle. Bien au contraire. Le tout était tellement drôle. C'est bel et bien ce genre de trucs qui font toute l'efficacité même du potentiel fun de cette série. Toute la partie de la collecte d'indice était pas trop mal non plus. Déjà part la série a changé un peu son image, c'est plus naturel, moins artificiel. Cela permet justement de rentrer un peu mieux dans l'épisode. Je me suis donc pas trop ennuyé. L'enquête tombe sur le cas du meurtre d'une adolescente qui n'avait aucun ennemi(e)s en apparence. Je pense que c'est le fait que c'était une jeune fille qui est morte qui a permis aux scénaristes de dépoussiérer un minimum la série de son aura de mamie tisanière. Je n'ai rien contre les infusions mais cette série avait tout de la purge pour grand mère, le genre de trucs qui leur sert à s'endormir le sort. Bien sûr, ce n'était que la première partie de l'épisode, et surtout cela cachait bel et bien une autre partie de l'épisode, creuse et ennuyeuse. C'est un problème de Unforgettable, elle tente de nous surprendre et puis piouf… tout disparaît en un tour de magie.

Et puis j'ai toujours un énorme problème avec la réalisation des scènes où Carrie se souvient de quelques détails. Je sais pas, c'est un tantinet moche, oscillant entre le premier film de vacances d'une famille qui découvre ce qu'est une caméra et une série B du genre téléfilm Hallmark. Poppy Montgomery reste bien le seul intérêt de la série. Le scénario a été écrit par Michael Foley, déjà scénariste sur Brothers & Sisters et Mes Plus Belles Années, il a une connaissance de ce qui pourrait me plaire dans la série. Enfin, plus exactement une approche différente. Sauf que voilà, il loupe quelques trucs potentiellement intéressants. Notamment la confrontation de Carrie avec les élèves de l'école. C'était larmes sur larmes. Je suis bien d'accord que la mort d'une de leur amie c'est émouvant mais tant de sentiments exacerbés, c'est en quelque sorte un viol. Un viol pour le téléspectateur qui se sent obligé de participer à cette compassion vierge de légèreté.
vlcsnap-2011-11-20-23h56m15s198.pngUnforgettable a en quelque sorte le syndrome des séries policières au cast douteux. Il y a certes deux / trois stars dedans - je parle de Poppy, Dylan Walsh et un peu Michael Gaston, mais ce dernier surtout parce que c'est un abonné des guests et qu'il a fait presque toutes les séries américaines, les dernières en date étant Mentalist et Fringe -. Le développement de l'histoire a du mal à prendre. Cependant c'est bel et bien loin d'être le pire des épisodes de la série. Il manque juste un truc qui fait que ça fait tilt dans la tête du téléspectateur. J'arrive pas à entrer dans ce que les personnages veulent nous dire, et surtout, on poursuit de façon sous jacente bien sûr la résolution crime de la soeur de Carrie. Elle va entrer en contact avec sa tante pour avoir des réponses. Mais voilà, la série rate aussi cette histoire. Je n'arrive pas à comprendre là où ils veulent en venir. C'est bien moins bien foutu que dans Mentalist. Dans cette dernière John le Rouge est très présent et surtout a une vraie aura au dessus de la série, dans Unforgettable on s'en fout, comme du changement de couleur de cheveux de Poppy Montgomery pour ce rôle.

Les scènes entre Carrie et sa tante sont sympas mais voilà, on en a rien à faire dans ce qui se raconte alors on tente de trouver des trucs à faire - peut être compter les rides de la tante, ou les trous dans ses grosses boucles d'oreilles, ou de relever la couleur de son écharpe, … -. Les scènes d'interrogatoires sont toujours très forcées. Je pense que cela vient du décor qui ressemble à ce que l'on voit déjà dans d'autres séries policières. Je me souviens pas exemple de Eleventh Hour dont les décors étaient presque aussi moches que ceux de Unforgettable mais le cast faisait la plupart des trucs, sans compter le côté un peu fantastique de l'alliance biologique au cop-show. Unforgettable se repose sur un don ou plutôt un apprentissage, sauf que ce dernier n'est pas assez puissant pour porter une série entière, surtout quand on a la solide Mentalist à côté pour comparer.

Note : 4/10. En bref, un épisode auquel il manque un truc et pourtant, c'était pas si mauvais que ça mais voilà, Unforgettable rate sa volonté de pérennité.

Commenter cet article