Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Unnatural History. Saison 1. Episode 2.

7 Juillet 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-1193249.png

 

Unnatural History // Saison 1. Episode 2. The Griffin Gang.

 

C'est finalement divertissant cette petite série. Cela faisait tellement longtemps que j'attendais une série d'aventure à la télévision américaine et même si je dois me contenter de celle-là pour le moment (en attendant Terra Nova l'an prochain) je crois que cela peut très bien le faire surtout que l'été il n'y a pas grand chose à regarder par rapport à la pleine saison. Bref, ce nouvel épisode nous plonge dans une histoire d'argent empoisonné aux chauve souris de l'Ouest. Une histoire intéressante qui prend certes la tangente mais c'était ingénieux.

Bref, j'étais donc de retour pour l'épisode 2 à Smithson High, le lycée du Smithsonnian, oui, le plus grand musée du monde à Washington D.C. Enfin bref, l'épisode en lui même était bien sympathique des petites références aventurières de Henry (ses multiples voyages aux confins du monde) aux escapades flashback (je fais surtout référence à celle où il gravit des montagnes au fin fond du Galapagos (si ma mémoire est bonne). Ainsi, l'histoire du Pony Express, des cow-boy, de ces fameuses mines qu'on nous décrit dans la série, et bien c'était plutôt dépaysant et je n'attendais pas la série ici mais pourquoi pas. Le mythe n'est pas mort mais reste intact, on est plongé dans une sorte d'histoire revisitée par un adolescent qui a déjà vécu tellement de chose.

Le parallèle de cette série avec Veritas est toujours aussi flagrant car même si les aventures ne sont pas du tout les mêmes, on reconnaît un peu le même esprit aux deux séries. Le trio d'aventuriers en herbe fonctionne d'ailleurs plutôt bien ici. Je dirais même mentions spéciales humour à la scène avec le doyen de Yale ou encore quand le cousin de Henry s'enerve face à son amie sur ses tofurgers (des hamburgers au tofu, beurk). Drôle et sympathique, on passe encore un bon moment avec ces personnages. Il ne faut vraiment pas avoir de hautes espérances pour la série car on voit que ça manque de budget et que les scénarios prennent des facilités : Henry qui pénètre un bâtiment de haute sécurité comme de rien en seulement 30 minutes (aller-retour), l'histoire abracadabrantesque du bunker sous un parc que personne n'aura découvert avant eux en 100 ans d'existance. C'est quand même gros et même si l'on n'y croit pas on se plaît facilement à croire que c'est bel et bien le cas.

 

Note : 6/10. En bref, une série qui ne fait pas de grosse vague mais Henry est un personnage attachant donc what else, que demander de plus ?

Commenter cet article