Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Veep. Saison 1. Pilot.

23 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-04-23-18h39m43s24.png

 

Veep // Saison 1. Episode 1. Pilot.


HBO lançait donc une toute nouvelle comédie, et cette fois elle est politique. Un premier épisode plus que réjouissant, et convaincant qui donne le ton. Même si tout n'est pas parfait, et que je préfère Leslie Knope à Selina Meyer (je m'expliquerai sur cette comparaison juste après), je dois avouer que la série ne s'en sort pas trop mal. En effet, les personnages sont bons, drôles et assez décalés. Ce qui permet de les canaliser c'est la folie de leur patronne, la vice présidente Selina Meyer, incarnée par une Julia Louis Dreyfus très en forme. A l'instar de The West Wing mais en moins bon, Veep raconte de petites histoires de staff politique avec pas mal d'entrain. Veep est une bonne série pour le moment, à première vue, il va cependant falloir faire tourner les blagues (les plusieurs restent celle sur les couverts pas-en-plastique, la page Wikipédia hackée pour changer le poids de la vice présidente ou encore cette conférence qui tourne au cauchemar). Quand on regarde Veep on a envie de dire que l'on pourrait vouloir tout sauf elle en tant que président. Elle n'a rien pour ça, mais c'est justement encore plus amusant de mettre une personne aussi folle à ce genre de position car la comédie est savoureux.

 

La sénatrice Selina Meyer devient la vice-présidente des Etats-Unis. Elle découvre alors que ce métier est très loin de ce qu'elle avait imaginé. Ses déboires sont prétexte à une satire politique...

vlcsnap-2012-04-23-18h23m11s89.png

Et si NBC faisait un spin-off de Parks & Recreation, HBO l'appellerait Veep. J'ai trouvé la ressemblance entre les deux séries flagrantes. On sait que l'ambition de Leslie Knope dans la sitcom de NBC c'est d'accéder a bureau ovale et donc de devenir Président des Etats-Unis. Et Veep raconte un peu la même histoire, celle d'une femme qui n'a rien à faire en politique mais qui est tellement drôle que l'on ne peut que lui donner cette place. Ici elle s'appelle Selina, et elle a bien du mal à gérer à la fois ses campagnes mais aussi son staff qui n'en fait qu'à sa tête et n'arrive pas non plus, en retour, à la gérer elle. Sans compter que Veep a volée les plans de transition où l'on a une vue extérieur du bâtiment de la vice Présidente. C'est amusant de comparer les deux personnages car je préfère largement Leslie Knope. Disons que Amy Phoeler est bien meilleure que Julia Louis Dreyfuss, c'est indéniable. Je pense que l'on ne peut pas remettre en cause la légitimité de ça. Julia est une bonne actrice, elle en fait des tonnes et c'est excellent, mais elle n'a pas le truc en plus qu'a Amy.

"Glasses make me look weak, it's like wheelchair for the eye"

 

vlcsnap-2012-04-23-18h29m55s31.png

Il faut aussi dire que l'une sort de la comédie aux rires protubérants et l'autre du Saturday Night Live. Le point de vue est donc différent. Du côté des histoires, Veep pourrait réellement être le futur de Parks & Recreation, et raconter la vie de notre héroïne à Washington. Ce n'est pas une mauvaise idée en soit. Je vais donc prendre les deux séries de façon complémentaire. La première intrigue qui nous vient c'est évidemment cette affaire des cuillères. Selina veut changer toutes les cuillères en plastique des services de l'Etat par des cuillères écologiques. Sauf que les compagnies qui produisent du plastique ne sont pas contentes et le Président non plus. C'est là que l'on vient au désastre que fût la conférence (et c'était très amusant). Cette partie de l'histoire permet aussi de développer un peu plus le staff de Selina. J'ai bien aimé Amy, la jeune femme débordante d'énergie qui semble à fond dans son boulot de conseillère.

Petit à petit, ce premier épisode de Veep nous fait un panel de choses et d'autres que la série peut avoir dans le ventre. On a de la rhétorique, des petits dialogues sympathiques et des intrigues qui naissent et éclatent. Je ne sais pas si au fond, Veep pourrait être à la hauteur de ce qu'elle exige. Pour le moment c'est plutôt pas mal, et j'espère juste que Julia Louis Dreyfuss va laisser sa folie s'évader encore plus de son corps afin de rire encore et encore à gorge déployée. Veep mérite le coup d'oeil.

Note : 8/10. En bref, si HBO faisait un spin off de Parks & Recreation, ce serait Veep.

Commenter cet article