Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Vikings. Saison 1. Episode 8.

22 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-04-22-12h00m01s88.png

 

Vikings // Saison 1. Episode 8. Sacrifice.


Voici donc venu le temps de préparer la fin de la première saison de Vikings. Cet avant dernier épisode nous donne donc un aperçu de ce que nous réservera le prochain épisode. Mais avant toute chose j'aimerais vous parler de la fin de "Sacrifice" et de tous ces sacrifces humains. En plus de choisir une mise en scène et une musique assez étouffante, le tout est forcément assez difficile pour les yeux. Je ne suis pas du genre à être choqué par énormément de choses mais cette fin d'épisode laissait émaner un tel réalisme que je me demande si ces sacrifices n'avaient pas réellement eu lieu. Fort heureusement que nous échappons aux têtes séparées des corps de ces vikings sacrifiés mais tout ce sang, cette larme recouverte de sang encore chaud et dégoulinant, cette musique larmoyante annonçant la fin de quelque chose, ce silence, cette mise en scène glaciale. Tout était réuni pour ne pas laisser le téléspectateur indifférent. Mais au fond, cela prouve aussi toute la maitrise des scénaristes et de la production qu'est Vikings.

On sent bien qu'il y a une conclusion qui se prépare. Mais cet épisode était cependant un peu moins bon que les deux précédents. Il n'était pas mauvais, loin de là, mais je pense qu'ils auraient pu développer un peu plus le récit ailleurs. Cet épisode est une vraie mise en bouche, une sorte de prémice de ce qu'il va se dérouler dans les prochains épisodes. L'histoire de Ragnar est fort heureusement là pour donner un peu de consistance à un récit déjà riche à la fois en décors mais également en histoire. Ragnar est un personnage tellement intéressant autant sur le plan humain (sa relation avec les femmes, ses ambitions, son ambivalence vis à vis de son pouvoir et de ce qu'il fait, ...) que sur le plan historique (je ne connais pas les vikings et leur histoire mais Vikings est parvenu à me décrire ce que c'est qu'un vrai viking). A la fin de l'épisode précédent, Ragnar avait décimé l'armée du roi Aelle en un rien de temps et était reparti voguer au vent avec ses hommes. Il est maintenant temps de reprendre du poil de la bête car une bataille gagnée n'est pas gagner toutes les batailles.
vlcsnap-2013-04-22-12h27m09s245.pngCet épisode nous évite le long voyage en bateau (ce qui est un mal pour un bien) et nous ramène donc sur les terres de Ragnar. Tout le monde se prépare aux sacrifices d'Uppsala aux Dieux. Il n'y a pas de réelle explication faite sur le sujet. On sait qu'ils doivent faire des sacrifices et puis c'est tout. C'est là que j'ai encore plus aimé Vikings car elle va aussi nous parler de la peur d'un homme qui ne veut pas finir en pature aux Dieux. C'était à la fois excitant et affolant. J'aime bien cette perversité qu'il y a dans ces traditions. Chacun des personnages avance de façon logique tout cela en tentant de prendre en compte son passé. Cela affecte bien entendu les personnages et les choix qu'ils font. Notamment Athelstan, le prêtre. Ce personnage apporte une jolie réflexion lors de quelques dialogues savemment choisi. Ragnar voulait sacrifier Athelstan aux Dieux. Et forcément, le fait qu'il soit important dans l'histoire de Vikings ne pouvait pas mener à un destin funeste. Bien que la mort de Jarl était déjà un mouvement risqué de la part de la série prouvant que même des personnages importants peuvent très bien se retrouver mort sans demander pardon.

Ainsi, on se retrouve donc avec un nouvel épisode un tantinet plus long au démarrage qui fait presque trop de mise en place. La seconde partie, bien plus maitrisée sur le plan à la fois de la mise en scène (les décors sont plus intéressants et la manière dont tout est raconté est bien plus fluide) que de l'écriture (tout s'enchaine à une vitesse folle). J'aimerais par ailleurs saluer les décors (même s'ils ne sont pas doté d'une conscience) car ceux ci sont magiques. Je suis transporté. Vikings n'a pas à rougir de Game of Thrones bien qu'il y ait moins de lieux différents et moins de grands lieux sans fin. L'apparition de Donal Logue (Terriers)  dans le rôle du roi Horik me plait bien. C'est surement un moyen pour les scénaristes de palier au départ de Jarl de Vikings. Fondamentalement, je n'ai rien à redire sur l'ensemble bien que j'aurais préféré qu'ils aillent encore plus loin.

Note : 7/10. En bref, un épisode à la première partie assez bancale mais la fluidité de la seconde partie et la scène finale de l'épisode offrent au téléspectateur le spectacle qu'il est venu chercher, aussi vicieux soit-il.

Commenter cet article

cécile 23/04/2013 12:59


Bonjour, super critique que nous livre la ^^.


Cet épisode, comme tu le précises, est effectivement moins dynamique, plus lent mais pour ma part très intense! Bien que l'on se doute que le prêtre ne finira pas en pâture aux Dieux, la petit
phrase de Ragnar qu'il lui adresse lorsqu'il faut choisir un autre sacrifice, en dit long sur leur relation avenir ! Deviendra t-il son ennemie comme son frère, Rollo ? A voir. Quoiqu'il en soit,
le pouvoir lui monte à la tête, il nous le confirme avec sa femme... Cet épisode opère un changement radical en Ragnar en douceur et de façon subtile. On aperçois facilement "le monstre"
tyrannique qu'il pourrait devenir... La deuxième partie avec les sacrifices proprement dit est bouleversante, morbide aussi, mais on reste bien malgré nous hypnotisé par le chant de la jeune
femme. Pour moi, ce sera un 9, hâte de voir la suite ^^.