Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Vikings. Saison 2. Episodes 2 et 3.

20 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-18-22h00m20s155.jpg

 

Vikings // Saison 2. Episodes 2 et 3. Invasion / Treachery.


Le premier épisode de la saison était décevant. J’avais l’impression que Vikings faisait du surplace alors que la série nous avait habitué au contraire l’année dernière. Il est vrai que une fois passé le côté nouveau du produit, on peut finir par s’en lasser. Mais je n’ai pas envie de me laisser de Vikings. Quelle bonne surprise que de voir que « Invasion » était un bon épisode. Pas exceptionnel non plus mais il permet à la série de reprendre du poil de la bête. Et l’une des machines qui fait avancer la série c’est bien évidemment Ragnar Lothbrok. Durant la première saison, grâce à ce personnage, j’ai souvent été surpris dans le bon sens du termes par la série. Mais ce qui fait l’intérêt de ce personnage c’est bien évidemment le fait qu’il soit fait pour l’action et le rythme. Dès qu’il apparait à l’écran ce n’est clairement pas pour nous ennuyer. Mais la série est elle aussi bâtie afin de nous divertir efficacement. Ce n’était pas totalement le cas dans le premier épisode, du coup avec « Invasion » on revient à ce que la série faisait de bien mieux. Peut-être que donner à Ragnar toutes les clés de la série n’est pas une mauvaise (notamment car Vikings dépend uniquement de lui) mais Travis Fimmel est tellement bon dans son rôle qu’il est difficile d’en vouloir aux scénaristes.

Dès le début, cet épisode fonctionne particulièrement bien et installe déjà le climat de celui-ci. Le fait que les gens commencent à comparer Ragnar à son ancien rival, Earl Haraldsan, est une bonne idée. Surtout que la réponse de Ragnar était assez jouissive : « Oh, is that what they think ? ». C’est tout ce que j’attends de la part de Vikings. Avec une légèrement dose d’auto-dérision la série délivre ici quelque chose de beaucoup plus jouissif et égal à ce que l’on peut attendre de la part de celle-ci. Ensuite il y a la scène finale de l’épisode, cette grande scène d’action. C’était un très bon moyen pour réveiller le téléspectateur et lui redonner goût au côté épique de Vikings. Cela m’a énormément rappelé la première saison de la série et ce dans le très bon sens du terme. Je m’attendais de toute façon à ce qu’il y ait des scènes de combat dans ce second épisode (surtout après le platonique premier épisode) mais c’était en tout cas une très belle manière de réintroduire ce genre de scènes dans la série. La première partie de l’épisode se concentre sur installer du drama, notamment quand Ragnar a a annoncer de mauvaises nouvelles à Rollo et Borg.
vlcsnap-2014-03-18-21h11m25s66.jpgMais la série ne peut pas s’arrêter là. Du coup, dans la seconde partie de l’épisode, le tout monte petit à petit à pression afin de délivrer sur la fin quelque chose d’assez grandiose. Ce n’est peut-être pas aussi grandiose que certaines batailles de la première saison mais disons qu’il y a un arrière goût qui revient et c’est ce que j’avais envie de voir. Il y a également Siggy. Jessalyn Gilsig n’ajoute pas nécessairement de nuance à son personnage (mais c’est un projet que de toute façon l’actrice aura toujours) mais j’ai adoré la scène qu’il partage avec Aslaug, la nouvelle femme de Ragnar. Ce moment où cette dernière demande à Siggy de faire la paix car de toute façon elle n’a plus aucune chance, etc. C’était jouissif. Siggy était ici en position de faiblesse et l’on sent qu’elle n’est pas une femme forte. Cependant, j’ai envie de la voir grandir et évoluer durant la saison. C’est tout ce que je souhaite à Vikings en tout cas. Il faut un face à face avec Aslaug en bonne et due forme. Et puis il y a « Treachery ». Alors que j’étais un peu à la bourre dans Vikings, j’ai décidé d’enchaîner (car je ne pouvais pas rester sur la fin de « Invasion », tout simplement).

Comme dirait les américains, « That’s more like it ». En effet, « Treachery » était jouissif de bout en bout. Du coup, je m’en veux presque d’avoir mis tant de temps à regarder la suite de la saison. En tout cas, tout cela fonctionne tellement bien. L’épisode était bourré de scènes d’action et de moment de dialogues particulièrement jouissifs. Je dois avouer que j’ai retrouvé ici ce que j’avais adoré dans la première saison (et c’était d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles elle s’était retrouvée l’an dernier dans mon classement des 50 meilleures séries de la saison). Mais pour en revenir à la série de Michael Hirst et plus particulièrement à cet épisode, ce n’est pas que le fait qu’il y ait de l’action qui fonctionne mais que justement cet action serve à la fois le récit tout en étant particulièrement ordonnée et savamment dosée. Car le but est de faire attention à tout ce qui se passe et ne pas faire baver la série dans tous les sens. Je ne suis pas contre une série d’action mais il ne faut pas qu’elle soit trop crétine quand celle-ci a aussi un but historique. Et c’est le cas de Vikings. Au-delà de Ragnar, c’est le personnage de King Horik (incarné par le très bon Donal Logue) qui me plaît beaucoup.
vlcsnap-2014-03-18-21h54m53s214.jpgEn plus d’être incarné par un très bon acteur, le personnage offre une nouvelle possibilité pour Vikings d’avoir un personnage charismatique. L’an dernier il y avait le personnage incarné par Gabriel Byrne et cette année c’est celui de Donal Logue. Cet épisode était tout de même bourré de pas mal d’histoires en tout genre mais c’est clairement pour le meilleur et le plus grand plaisir des téléspectateurs. Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. J’ai eu tout simplement ce que je voulais quand j’ai repris Vikings. Le rôle de chacun des personnages est très bien définit par le scénario, donnant ainsi envie au téléspectateur d’avoir peur pour chacun des personnages. Cet épisode permet également de donner l’occasion à Athelstan de démontrer qu’il peut être quelqu’un d’intéressant. Laissé pour compte dans le premier épisode (beaucoup de choses ont été laissé pour compte dans ce premier épisode), il est ici bien mieux représenté. Surtout qu’il a tout de même une place importante en étant le traducteur et guide de Ragnar. Je n’ai pas pu m’empêcher d’être heureux en voyant également le retour de Lagherta, la grande ennemie de Siggy dans la première saison. Beaucoup de choses donc dans cet épisode mais surtout l’envie de voir la suite.

Note : 6.5/10 et 8.5/10. En bref, Vikings reprend clairement du poil de la bête.

Commenter cet article