Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Vikings. Saison 2. Episodes 6 et 7.

13 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-04-13-16h17m30s42.jpg

 

Vikings // Saison 2. Episodes 6 et 7. Unforgiven / Blood Eagle.


Parfois, j’ai un peu tendance à oublier à quel point Vikings est une série violente qui aime nous dépeinte des scènes particulièrement gores. Du coup, à la fois pour « Unforgiven » et « Blood Eagle », je me suis retrouvé en train d’engloutir quelque chose sans me douter que bien évidemment j’allais finir par plus avoir envie de rendre qu’autre chose. Mais cela n’enlève en rien le plaisir que j’ai pris en regardant ces deux épisodes. Beaucoup plus du point de vue de « Blood Eagle » d’ailleurs puisque « Unforgiven » sert avant tout de mise en place à mes yeux. Mais il s’agit d’une mise en place qui n’est pas lourde et qui du coup, grâce à la fluidité du récit, fonctionne très bien. Petit à petit la série nous emmène vers la conclusion de la saison qui fait déjà de très belles promesses depuis quelques épisodes mais encore plus avec ces deux-ci. Certes, « Unforgiven » manque parfois de ce qui fait le piquant de cette série mais cela ne veut pas pour autant dire que le téléspectateur ne prend pas littéralement son pied. Car c’est le cas, j’ai pris mon pied et je ne vais pas le renier. King Horik dans tout ça a une place que j’aime beaucoup et disons que même s’il n’a pas la force d’un Earl Haraldson, il n’en reste pas moins un très bon personnage dans ses faces à faces avec Ragnar.

Disons que par rapport à Earl, Horik semble prendre beaucoup plus de précaution. On sent qu’il n’est pas toujours à l’aise avec ce que fait Ragnar mais qu’il tente de s’y faire dans l’espoir de le mettre dans sa proche. Car de toute façon, il vaut mieux avoir Ragnar dans sa poche que contre lui, surtout quand on voit ce qu’il fait subir à ce Jarl Borg. Du coup, Horik fait quelques choix mais ne se sali pas les mains. A la fin de « Blood Eagle » c’est tout de même Ragnar qui s’occupe de tuer Jarl Borg sur la place public et pas l’inverse. Mais c’était une très bonne idée aussi, notamment pour dépeindre un peu plus la violence de la population viking envers et contre tous. Ragnar est lui aussi plus ou moins méfiant avec Horik. Ce dernier prend des décisions, monte des plans en épingle, mais cela ne veut pas pour autant dire qu’il est d’accord avec tout. Il y a donc un jeu de face à face très dormant entre ces deux personnages. C’est ce que je réussis à cerner à chaque fois que je les vois partager une scène ensemble. Donal Logue est excellent et en guise de « remplaçant » de Gabriel Byrne dans la série, je pense que les producteurs ne pouvaient pas mieux faire.
vlcsnap-2014-04-13-15h41m35s4.jpgHorik a pourtant été un personnage de l’ombre pour le moment. Certes il commence à prendre un peu plus d’ampleur plus les épisodes passent mais je trouve qu’après son introduction en grandes pompes, Vikings a choisie un peu trop de le laisser de côté. Fort heureusement que cet épisode lui donne l’occasion de montrer qu’il n’est pas toujours très clair et/ou clément. C’est un personnage capable de choses terribles et plus le temps passent, plus cela s’en ressent. Mais l’épisode permet aussi de retrouver un peu plus Siggy. Cette dernière avait été laissée un peu de côté depuis l’épisode 3 si mes souvenirs sont bons. Jessalyn Gilsig n’est pas mauvaise mais ce n’est pas non plus mon actrice préféré. Cependant, je suis content qu’elle reprenne du poil de la bête. Surtout qu’elle a besoin de reprendre un peu sa place, celle qu’elle a perdu l’an dernier. Mais d’un autre côté le personnage s’ennui et peut-être aussi un peu inconscient. La scène d’ouverture qu’elle partage avec Seer m’a beaucoup plu même si encore une fois Siggy est plus ou moins un personnage secondaire. J’aurais peut-être préféré que « Unforgiven » laisse l’occasion au personnage de nous démontrer qu’elle peut aussi mener la danse.

La haine qu’elle a envers Ragnar (il faut dire que ce dernier a assassiné son mari l’an dernier) aurait très bien pu la mener à devenir beaucoup plus impressionnante cette année mais je pense que Vikings préfère garder le personnage en réserve pour le moment (« My anger is like stone, stone that I carry inside me that weighs me down…I cannot lift it »). Enfin, il y a aussi Rollo. Ce dernier est quelqu’un qui a beaucoup évolué mine de rien au fil des épisodes. Je trouve que sa place est de plus en plus intéressante. Le petit jeu qui se joue entre Ragnar et Horik se poursuit donc dans « Blood Eagle » mais « Unforgiven » n’est pas ce que j’appelle un brillant épisode de Vikings. C’était un solide épisode, bien construit qui met en avant tout un tas de bonnes choses mais globalement, ils pouvaient faire encore mieux. Peut-être en étant moins hésitants avec Siggy tout simplement. Et même avec Ragnar et Horik. Du coup, « Blood Eagle » se concentre plus ou moins sur le destin de Jarl Borg déjà amorcé dans l’épisode précédent. D’ailleurs, tout ce que le pauvre va subir, je n’aurais pas aimé être à sa place. Rien que les coups de hache à la fin de l’épisode c’était effroyable. J’en ai encore le sang glacé.
vlcsnap-2014-04-13-16h06m42s226.jpgC’est impressionnant car Vikings parvient à rendre ce qu’elle nous présente comme assez réaliste. Dès que l’on voit une scène assez violente dans un épisode, forcément tout s’enchaîne avec une certaine fluidité et c’est ce qui rend le spectacle particulièrement vivant et efficace en son genre. Ragnar va donc choisir de suivre le conseil de Horik de tuer publiquement Jarl Borg. Il va falloir attendre la fin de l’épisode bien évidemment, tout cela permet pendant ce temps de jouer avec les personnages, des dialogues ciselés et des personnages particulièrement jouissifs. Forcément que derrière on sent que Horik prépare un sale coup dans le dos de Ragnar et surtout que tout cela se fera dans la conclusion de la saison (ce serait surprenant que cela se fasse bien avant, comme avec Earl). Pour le moment, Vikings tente de démontrer à quel point Ragnar est quelqu’un d’indestructible pour le moment. La petite scène de la souris au début de l’épisode par exemple face à Horik était un moyen presque sous jacent de prouver qu’il est aussi indestructible que ça. La fin de l’épisode vient aussi le prouver même si je suis persuadé que tuer Jarl en public fait partie du plan de Horik.

Floki de son côté apparait comme quelqu’un d’un peu plus intéressant. Même si cela sort plus ou moins de nul part. Je ne comprends pas pourquoi Vikings nous ressort le personnage de la sorte d’un coup d’un seul comme si l’on en avait tout de suite besoin. Ce n’est pas nécessairement le cas même si j’aime bien sa relation avec Ragnar. Il a toujours été quelqu’un de droit, derrière Ragnar, un allié et un superviseur également. Disons que dans le clan de Ragnar, Floki est quelqu’un de confiance. Mais d’un autre côté, Floki est aussi un peu le « bouffon » du roi comme on pourrait le dire. Celui que l’on utilise pour sa bonté légendaire. Les petites scènes avec Helga ne sont pas particulièrement jouissives (surtout avec ce qui se joue à côté) mais cela permet de donner de la profondeur aux personnages et je ne peux pas en vouloir à Vikings de ce point de vue là. Il y a aussi la scène entre Ragnar et Torstein. Plutôt bien trouvée ce moment qui cherche encore une fois à rendre cette série beaucoup plus fun qu’elle n’en a l’air. Car mine de rien, il faut aussi se détendre un petit peu chez les vikings.
vlcsnap-2014-04-13-15h58m14s12.jpgMême Lagherta a le droit à sa place dans l’épisode ce qui ne gâche en rien le plaisir du téléspectateur. Bien au contraire, le personnage a toute sa place, surtout après s’être concentré sur Siggy. Il faut une femme plus forte et qui n’a pas peur de le montrer. Finalement, petit à petit Vikings nous conduit vers la fin de la saison et la grande bataille qui se prépare entre Horik et Ragnar. Même si ce n’est pas toujours perceptible, la série choisie de faire les choses de façon très sous jacente et c’est aussi une manière intelligente d’éviter de tout faire trop vite. On nous prépare les personnages sous les yeux.

Note : 6.5/10 et 8/10. En bref, deux épisodes différents de Vikings.

Commenter cet article