Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Way to Go. Saison 1. Pilot (UK).

18 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2013-01-18-16h11m35s233.png

 

Way to Go // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Toute nouvelle comédie de BBC Three, Way to Go était très attendue par les anglais. Pas uniquement pour la présence de Blake Harrison (The Inbetweeners) mais aussi car la comédie était décrite comme une comédie changeant un peu les codes de la comédie britannique. Créée par Bob Kushell, il est plus connu aux Etats-Unis pour avoir travaillé sur Suburgatory, 3rd Rock on the Sun ou encore dernièrement sur Anger Management. Je dois avouer que j'ai trouvé ce premier épisode assez médiocre,  loin d'être ce que j'ai vu de plus hilarant chez les anglais ces derniers temps. Disons que le personnage principal, Scott, est assez amusant. Notamment car il lui arrive plein de problèmes (notamment au boulot) mais ce n'est pas suffisant pour transformer le tout en quelque chose de mémorable. Malheureusement. Finalement, Way to Go est aussi là pour nous prouver que tous les sujets ne sont pas nécessairement bon à exploiter. Le scénario parvient malgré tout à intégrer quelques éléments comiques intéressants sans pour autant être aussi drôle qu'un épisode de Suburgatory par exemple.

L'histoire de deux frères, Scott et Joey, et de leur ami Cozzo. Lorsqu'un voisin malade, en phase terminale, demande de l'aide pour abréger ses souffrances, Scott décide avec Cozzo d'honorer la requête de cette personne en prévoyant d'organiser un suicide assisté. Un projet totalement illégal qu'ils devront garder très, très secret. De plus, à la même époque, Scott doit gérer une patronne prédatrice, faire face à sa rupture avec sa petite-amie et enfin résoudre une situation de vie ou de mort car Joey a des dettes de jeu...
vlcsnap-2013-01-18-16h11m13s6.pngCe que j'aime dans les comédies britanniques c'est que généralmeent elles vont bien plus loin que la simple exploration comique. Elles vont également voir du côté du dramatique. Sauf que cette fois,  les deux gens se mélangent ensemble. Sans pour autant que cela soit surprenant. On revient donc toujours au même problème. Les séquences se répètent (notamment au boulot de Scott) et le reste manque alors d'énergie. On sent que Way to Go épuise rapidement ses idées. L'intrigue manquait clairement de punch. Je pense qu'il aurait été plus intéressant de développer Way to Go sous la forme d'un drama. Certes court. Mais je pense que cela aurait été beaucoup plus proche de ce que l'on veut bien nous montrer à l'écran. De plus, d'un certain côté Way to Go me rappelle un peu ces fictions indépendantes.  On ne sait donc jamais sur quel pied danser avec Way to Go, si ce n'est que Scott est quelqu'un qui a un côté touchant et gentil qui permet de s'attacher à lui. Cela ne va malheureusement pas plus loin mais c'est peut être ce qui fera tomber dans son piège les téléspectateurs.

J'attends mieux de la part de BBC Three qui nous a offert à la rentrée Bad Education qui est pour moi l'une des comédies les plus intéressantes que les anglais aient pu nous offrir cette année (même si cela n'a pas tenu entièrement sur la longueur). Way to Go n'a pas le potentiel comique que j'aurais aimé qu'elle ait. Surtout que pour un scénaristes de comédies beaucoup plus déjantées, on se retrouve ici dans quelque chose de totalement différent. Surement un genre qu'il ne maitrise pas totalement, en ne sachant peut être pas non plus où il veut aller lui avec cette série. La première saison, composée de six épisodes, se regardera sans moi. Je n'ai pas le temps de perdre du temps sur cette série puisque je commence une sorte de désintoxication en évitant de regarder les choses que je n'aime pas trop. Way to Go est finalement une comédie sans être une comédie, une dramédie sans en être une non plus. C'est un objet étrange qui laisse un arriète goût bizarre une fois visionné. Peut être que finalement tout n'est pas vraiment sujet à la série ?

Note : 3/10. En bref, comédie pas drôle, dramédie ennuyeuse malgré un héros attachant.

Commenter cet article